Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

plantes

Les “terres rares” n’existent pas

terres rares

Crédits photo : Shutterstock

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Non, non et non.

Les terres dites “rares” ne sont PAS rares.

Et d’ailleurs, ce ne sont pas des “terres” non plus !

Ce sont des métaux.

Et ils sont très présents dans la nature, certains sont aussi abondants sur Terre que d’autres métaux communs comme le cuivre, ou le nickel…

Les 17 métaux qui sont appelés “terres rares” sont :

– le scandium ;

– l’yttrium ;

– et la famille des 15 lanthanides (lanthane, cérium, praséodyme, néodyme, prométhium, samarium, europium, gadolinium, terbium, dysprosium, holmium, erbium, thulium, ytterbium et lutécium).

Mais pourquoi font-ils couler autant d’encre ?

Parce qu’ils ont des propriétés physiques exceptionnelles pour l’industrie et le développement des technologies de pointe.

Ils sont indispensables pour faire fonctionner nos smartphones, nos télévisions, nos ordinateurs, nos ampoules basse consommation, nos voitures électriques, nos batteries, nos éoliennes, etc.

Ils sont donc très convoités par tous les pays.

Mais qu’est-ce qui se cache vraiment derrière ces 17 éléments ?

Plus difficiles à extraire que rares

On trouve des terres rares partout et dans des quantités parfois gigantesques.

Par exemple, il y aurait à l’Ouest du Japon, sous l’océan Pacifique, un gisement estimé à 16 millions de tonnes de terres rares.

Ce qui représenterait jusqu’à 800 ans d’approvisionnement mondial.

Le problème…

… c’est d’aller les chercher sous 5 000 m d’eau !

L’extraction des terres rares est difficile et très coûteuse.

Les réserves accessibles sont très recherchées et certains pays (en particulier la Chine) restent flous sur leurs volumes réels exploitables.

Cela leur permet d’entretenir une incertitude sur la quantité qu’ils peuvent produire et de créer un effet de rareté qui fait monter les prix…

Mais cette difficulté d’extraction n’est pas le seul problème des terres rares…

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Argo Éditions

Recevez gratuitement les conseils et analyses de Marc Schneider, directement dans votre boîte mail.

Nouvelles technologies, metaverse, biotech, cryptos… mais aussi matières premières, géopolitique et stratégies d’investissement avancées : vous n’êtes pas près de vous ennuyer ! 

Tous les nouveaux inscrits recevront en cadeau le dossier « Investissez dans l’hydrogène 2.0 » dans leur boîte mail dès leur inscription

Plus polluantes à extraire que rares

La proportion de terres rares dans un volume de minerais est très faible.

Cela veut dire qu’il faut sortir des tonnes et des tonnes de terre pour récupérer une petite quantité de métaux !

Les mines de terres rares sont donc gigantesques et très profondes.

Ce qui détruit l’environnement, les forêts, la faune sauvage…

Et EN PLUS ces métaux sont ensuite difficiles à séparer du reste du minerai.

Pour y arriver, il faut utiliser beaucoup de produits chimiques et de solvants acides qui s’infiltrent dans les sols et polluent les nappes phréatiques…

C’est pour cela que ces métaux divisent le monde.

Tout le monde en a besoin…

… mais personne ne veut faire le sale boulot pour aller les extraire !

Plus stratégiques que rares

Les pays industrialisés qui possèdent des terres rares ont abandonné leur extraction en raison du coût élevé de production et des contraintes environnementales.

Sans parler des conditions de travail abominables des ouvriers sur ces sites…

Résultat ?

La Chine (qui ne s’arrête pas à ce genre de “détails”) est devenue LE leader mondial de la production des terres rares.

Elle fournit 90 % de la demande.

Et cela lui donne un levier de “négociation” énorme face à tous ses concurrents (on pourrait presque dire qu’elle impose ses conditions à tout le monde…)

Elle peut fixer ses prix selon ses intérêts et en fonction de ses ambitions géopolitiques du moment.

Par exemple, en 2011, elle a décidé d’imposer des quotas à l’exportation des terres rares…

… et les prix de certains métaux ont été multiplié par 100 !

Imaginez si demain elle décide d’aller plus loin et de couper l’approvisionnement en terres rares aux industries américaines…

Cela pourrait être un motif de guerre immédiate pour les USA.

À quand la fin des tensions ?

Si les pays industrialisés ne veulent pas détruire leur environnement avec l’extraction de terres rares.

Et s’ils ne veulent pas non plus être dépendants de la production chinoise…

Alors ils doivent limiter leur consommation de terres rares.

Cela veut dire qu’il faut trouver de nouveaux matériaux capables de les remplacer dans les batteries, dans les éoliennes, etc…

La recherche se tourne donc vers de nouvelles technologies (comme les supraconducteurs) ou d’autres métaux (comme la ferrite).

Mais la piste la plus sérieuse en ce moment reste le développement de la filière de recyclage.

Et il y a de la marge !

Car pour l’instant seul 1 % des terres rares présentes dans nos appareils est recyclé…

C’est ridicule.

En attendant, la Chine a encore de beaux jours devant elle pour profiter de son avantage concurrentiel et cela promet encore beaucoup de tensions sur le marché des terres rares…

Qui est Marc Schneider ?

Marc Schneider est le fondateur d’Argo Éditions, une entreprise d’édition financière et de recherche en investissement. Sa newsletter gratuite réunit chaque semaine plus de 60 000 lecteurs. 

Ancien Risk Manager, Marc aide ses lecteurs à comprendre les rouages de l’investissement en bourse et en cryptomonnaies pour prendre en main leur avenir financier. 

Sa newsletter traite de sujets variés : nouvelles technologies, cryptomonnaies, psychologie de l’investissement ou encore géopolitique… avec un dénominateur commun : comprendre le monde qui nous entoure pour mieux gérer ses finances

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
tarzan
1 année il y a

Ce qui les populations sont devenues à leur insu accro aux technologies , c’est parce qu’ils ont réussi à leur faire croire qu’ils n’ont plus besoins de réfléchir ou de penser par eux même , l’idée de fond est de faire en sorte que les générations du siècle prochains soient des esclaves (voir l’article de Rémy Les implants humains d’Elon Musk prévus pour 2023 ? ), des êtres qui marcheront ensemble avec une pensé bien confortable ( en gros le cerveau passe son temps dans une chaise longue ) .

Magne
1 année il y a
Répondre à  tarzan

ça fait peur , pourtant , vous ne dites que la Vérité .

Alain
Alain
1 année il y a

Leur recyclage est de même nature (coûteuse et polluante) que leur extraction car elles sont mélangées en faible quantité à d’autres métaux

Et les supra conducteurs actuels ne fonctionnent qu’à très basse température

Jean Claude Lamagnere
1 année il y a

Pour info, les terres rares en Chine sont concentrees sur 1/6emme de sa surface ce qui est enorme. Ce territoire est quasi desertique et constitué principalement d’oasis abritant seulement 27 millions d’habitants eleveurs partiellement nomades pauvres et peu éduqués jusqu’il y a peu. Délaissée par le pouvoir central certains interet economiques ont cru qu’en fomentant des attentats il serait possible de creer un etat independant fac l’internement et la reducation pourilement. Donc en 2009 des series importantes d’attentats ont visé les « Han » ethnie chinoise majoritaire faisant des centains de morts dont un bus scolaire. La suite fut une repression feroce l’execution pour les crimes de sang l’internement et la rééducation pour 30000 la mise sous controle (passeport specifique interne) depuis le pays se developpe a marche forcée : infrastructures ecoles universite tant pour les autochtones que pour les Han invites a venir s’installer dans ces regions difficiles. Ah j’oubliais il s’agit du pays Ouighours.

Magne
1 année il y a

C’est pour ça , que je n’ai aucunes confiances aux dirigeants Chinois . ils ne valent pas mieux que les maitres de nos larves de dirigeants

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram