Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

charbon

Le point hebdomadaire des marchés avec Thomas Veillet – 28/11

analyse des marchés

Crédits photo : Shutterstock

Spécialiste reconnu du monde de la finance, vulgarisateur hors pair, Thomas Veillet décrypte pour vous l’actualité financière chaque semaine sur Juste Milieu.
Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

La semaine qui ne sert (presque) à rien 

On sent que la fin de l’année approche lorsque l’on traverse la semaine de Thanksgiving. C’est à chaque fois pareil ; on pense que l’on vient travailler pour de vrai et puis en fait c’est une espèce de semaine qui ne sert à rien et qui se termine en roue libre, avec les « gros américains » qui sont absents et nous, les Européens qui nous sentons les maîtres du monde pendant quelques heures. Et puis c’est vendredi et on se rend compte que l’on est venu pour rien. Ou pour pas grand-chose. Cette semaine, nous l’aurons largement passée à se demander ce que l’on pourrait bien retirer des « minutes du FOMC Meeting », minutes qui ont été écrites et pensées alors que l’on ne connaissait pas encore les chiffres de l’inflation pour le mois d’octobre et où l’on croyait encore dur comme fer que la seule religion qui existe pour la FED, c’est celle du faucon et puis c’est tout. 

Pour le reste, on s’est demandé de quoi sera fait l’année et pourquoi plus personne ne veut du pétrole depuis que les stars de Wall Street nous avaient dit que la seule direction que l’on pouvait attendre était la hausse, la hausse et puis la hausse. Depuis que les meilleurs analystes nous ont expliqué pourquoi le baril ne pouvait plus baisser, il n’arrête plus de le faire. On sent comme un esprit contrariant dans le milieu de l’Or noir. 

Un des axes de la semaine, c’était les Minutes du FOMC Meeting. Voici donc ce que l’on peut en ressortir – ça ne nous avance pas des masses, mais autant que l’on sache ce qu’il en est. 

– Selon le compte rendu de la réunion de novembre publié mercredi, les responsables de la Réserve fédérale prévoient de passer à des hausses de taux d’intérêt moins importantes « bientôt ».

– Certains responsables ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact que les hausses de taux pourraient avoir sur la stabilité financière et l’économie.

– Les marchés s’attendaient largement à ce que la Fed réduise l’intensité du resserrement de sa politique, et le procès-verbal a contribué à le confirmer.

Les responsables de la Réserve fédérale ont convenu, au début du mois, que de plus faibles hausses des taux d’intérêt devraient intervenir prochainement, alors qu’ils évaluent l’impact de la politique sur l’économie, selon le compte rendu de la réunion publié mercredi.

Se concentrer sur le taux final, pas seulement sur le rythme

Les marchés étaient à la recherche d’indices non seulement sur la forme que pourrait prendre le prochain relèvement des taux, mais aussi sur l’ampleur que les responsables politiques pensent devoir atteindre l’année prochaine pour réaliser des progrès satisfaisants en matière de lutte contre l’inflation.

Les responsables de la réunion ont déclaré qu’il était tout aussi important que le public se concentre davantage sur la distance que la Fed va parcourir avec les taux plutôt que « sur le rythme des nouvelles augmentations dans la fourchette cible ».

Le procès-verbal note que le taux ultime est probablement plus élevé que ce que les responsables avaient pensé auparavant. Lors de la réunion de septembre, les membres du comité avaient prévu un taux final des fonds autour de 4,6 % ; des déclarations récentes ont indiqué que ce niveau pourrait dépasser 5 %. 

Si vous vous posez la question, sur ce que cela nous a apporté, la réponse est simple : Rien de nouveau et cela ne nous avance pas des masses. 

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Recevez l’hebdo de Thomas Veillet directement dans votre boîte mail !

Mais pas seulement ! Vous récoltez aussi plusieurs fois par semaine, les meilleures informations sur l’investissement, la bourse et la finance personnelle. 

Si vous vous demandez sur quoi investir votre argent, quelles actions acheter ou encore comment savoir quand acheter en bourse, alors vous êtes au bon endroit.

En bonus, vous recevrez gratuitement 6 actions anti-crise dans votre boîte mail

Rallye de fin d’année ou pas rallye de fin d’année ? 

La période qui nous sépare de la fin de l’année marque une dernière partie de l’année historiquement haussière pour les actions américaines, en particulier juste avant et après Noël. La question pour les investisseurs est de savoir si les facteurs saisonniers favorables seront contrebalancés par les fondamentaux économiques.

L’élan vers une ruée vers les actions en fin d’année ne semble que se renforcer maintenant que le S&P 500 a repris 12,6 % depuis son plus bas d’octobre – alimenté par des rapports d’inflation meilleurs que prévu pour le mois dernier et la victoire de justesse des Républicains favorables aux entreprises à la Chambre des représentants.

Et cette tendance saisonnière favorable pourrait se heurter aux craintes que 2023 n’apporte la stagflation : la pire des issues économiques possibles, à laquelle les investisseurs seraient bien en peine de se préparer. La stagflation est définie comme une période de faible croissance économique et d’inflation élevée persistante, une dynamique qui pourrait déjà être en cours aux États-Unis.

La croissance américaine 

La croissance américaine est devenue positive au troisième trimestre et l’inflation semble s’atténuer, si l’on en croit l’indice des prix à la consommation d’octobre, dont le taux annuel global est tombé à 7,7 % contre 8,2 % précédemment. Pourtant, la hausse des prix n’est pas assez rapide pour que la Réserve fédérale abandonne complètement les hausses de taux agressives, ce qui pourrait faire basculer la première économie mondiale dans un ralentissement.

Reprise en U

Selon certains experts,l’économie américaine évitera de justesse une récession, tout en tombant dans la stagflation, suivie d’une reprise en forme de U, plutôt qu’en forme de V.

Ces facteurs saisonniers de fin d’année s’ajoutent à une tendance bien connue qui a vu les actions enregistrer leurs meilleures performances sur une période de six mois commençant en novembre.

Investir en bourse avec les investisseurs internationaux

Qui sont Les Investisseurs ?

Les Investisseurs est une entreprise spécialisée dans l’investissement boursier, qui édite une publication unique en son genre dédiée à aider les débutants grâce à des informations claires et précises sur l’investissement en bourse.

Imaginez avoir accès aux méthodes et techniques utilisées pas les meilleurs investisseurs du monde, comme Thomas Veillet un des trader les plus réputés sur la place financière Suisse ou encore Philippe Herlin, le premier économiste français à avoir cru au potentiel du bitcoin dès 2013.

Nous travaillons en étroite collaboration avec eux, pour vous fournir des informations de haute qualité. 

Vous découvrirez comment :

  • Tirer le meilleur parti des opportunités actuelles.
  • Repérer les entreprises qui doublent ou triplent de valeur.
  • Surfer sur les tendances de fond.
  • Adopter des stratégies gagnantes, validées par la recherche économique et les plus grands investisseurs du monde.

Et le meilleur ?

Les Investisseurs est une lettre entièrement gratuite qui a pour but de faire de vous un meilleur investisseur et une personne plus riche.

Lucas Marchand

Les Investisseurs

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram