Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Taïwan : on avance vers la guerre

Taiwan

Crédits photo : Shutterstock

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Voilà une année que je suis de près les tensions entre Chine et Taïwan.

Comme je le craignais, l’escalade continue. Nous sommes désormais très proches du point de non-retour

Pour résumer les récents événements : 

– lors du congrès quinquennal, Xi Jinping a renforcé son assise sur le PCC (Parti Communiste Chinois). Il a placé ses lieutenants les plus fidèles aux derniers postes-clés qui ne lui étaient pas acquis ;

– les États-Unis viennent de prendre des sanctions drastiques à l’égard de la Chine, notamment dans la livraison de semi-conducteurs et de matériel associé à leur production. Les actions chinoises ont dégringolé en Bourse ;

– pour la première fois, le PCC a inclus dans sa charte le refus de l’indépendance de Taïwan, qui devient officiellement un élément majeur de sa doctrine. 

Et bien sûr, Xi Jinping a été reconduit pour un troisième mandat avec des pouvoirs encore plus étendus que la fois dernière.

Vous avez peut-être également vu cette scène surréaliste lors de laquelle Hu Jintao, l’ex-président chinois, a été conduit vers la sortie au beau milieu du congrès.

/Users/thomasvincent/Desktop/Capture d’écran 2022-10-26 à 08.50.46.png

Hu Jintao est l’un des artisans principaux de l’ouverture économique de la Chine. 

Lors du discours d’ouverture du congrès, Xi Jinping lui avait déjà reproché d’avoir favorisé des « courants d’idées erronés » liés au « culte du l’argent » et à la « recherche du plaisir ». 

C’est un signal fort et sans ambages : le président Xi indique à l’Occident que la Chine n’est plus tenue par des dirigeants complaisants… 

Mais par des hommes forts qui ne nous feront aucun cadeau.

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Argo Éditions

verite inflation

Recevez gratuitement les conseils et analyses de Marc Schneider, directement dans votre boîte mail.

Nouvelles technologies, metaverse, biotech, cryptos… mais aussi matières premières, géopolitique et stratégies d’investissement avancées : vous n’êtes pas près de vous ennuyer ! 

Tous les nouveaux inscrits recevront en cadeau le dossier « La vérité sur l’inflation » dans leur boîte mail dès leur inscription

Quelle est la prochaine étape ?  

Prenons les éléments dans l’ordre.

– Il n’y a plus d’opposition pour infléchir la volonté de Xi.

– Le refus de l’indépendance de Taïwan est désormais un élément majeur de la doctrine communiste.

– Les États-Unis bloquent l’avancée technologique de la Chine avec leurs restrictions sur les semi-conducteurs. 

Si vous suivez mes messages depuis un certain temps, vous savez que tout est lié.

Car Taïwan, en plus d’être un allié de l’Occident, concentre 70% de la production mondiale de semi-conducteurs. 

Donc si la Chine est en guerre économique avec l’Occident, elle a un double intérêt à envahir Taïwan :

1 – récupérer l’industrie des semi-conducteurs pour elle ;

2 – mettre à genoux l’Occident qui dépend fortement de Taïwan.

Sans même parler de sa volonté politique, plus forte que jamais, de réintégrer Taïwan dans son giron… 

La situation est encore plus critique qu’en 2021, alors que la Chine battait un nouveau record de violations de l’espace aérien taïwanais avec ses avions de chasse.

Va-t-on droit vers une invasion ?

Il y a des raisons de le craindre. Selon le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, Pékin souhaite s’emparer de Taïwan « à un rythme beaucoup plus rapide » qu’envisagé auparavant. 

Et de son côté, l’Occident s’y prépare : le Plan Kairos, qui vise l’autonomie occidentale en semi-conducteurs, semble s’accélérer… 

Qui est Marc Schneider ?

Marc Schneider est le fondateur d’Argo Éditions, une entreprise d’édition financière et de recherche en investissement. Sa newsletter gratuite réunit chaque semaine plus de 60 000 lecteurs. 

Ancien Risk Manager, Marc aide ses lecteurs à comprendre les rouages de l’investissement en bourse et en cryptomonnaies pour prendre en main leur avenir financier. 

Sa newsletter traite de sujets variés : nouvelles technologies, cryptomonnaies, psychologie de l’investissement ou encore géopolitique… avec un dénominateur commun : comprendre le monde qui nous entoure pour mieux gérer ses finances

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Catherine Ay
Catherine Ay
1 année il y a

Taiwan est une petite démocratie courageuse et florissante. Pourquoi courageuse ? Parce qu’elle s’est sortie de plusieurs décennies de dictature imposée par le Kuomintang à partir de 1949. Donc la dictature elle connaît et n’a aucune envie d’y regoûter.
L’argument de la RPC selon lequel les Taïwanais sont chinois ne tient pas. En effet, près de 90% des habitants de cette île sont de l’ethnie han, ethnie majoritaire en Chine continentale, mais si on va par là, les gens de Singapour sont aussi chinois. Cela ne veut rien dire. La RPC ne recule devant rien pour atteindre son but funeste. Le PCC prétend que l’annexion de Taïwan est la volonté de tout le peuple chinois (environ 1 milliard et demi 😂). Le hic c’est qu’en Chine il n’y a jamais d’élections ni de référendum. Le peuple mouton suit les ordres du PCC et il vaut mieux qu’aucune tête ne dépasse. On répète sagement ce que le pouvoir vous dit de répéter. Tout inconscient qui aurait des velléités de rébellion sera kidnappé très vite par les barbouzes du pouvoir et disparaîtra à tout jamais. Les Taïwanais le savent et tremblent quand même un peu, surtout que du temps de Chang Kaichek ils ont subi la même chose. Je m’en souviens, j’y étais.
Aujourd’hui, seraient-ils prêts à saborder et détruire leurs usines de semi-conducteurs plutôt que de les laisser tomber dans les mains des bourreaux ? Peut-être… Allez savoir…

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram