Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

conservation

Réquisition des médecins en grève !

De plus en plus de médecins libéraux en grève sont réquisitionnés pour travailler.
Médecin

Crédits photo : Shutterstock

Quoi de mieux pour contrer les grèves que de réquisitionner le personnel ?

Le gouvernement n’avait pas hésité à le faire au mois d’octobre en 2022, quand les raffineries manifestaient leur mécontentement

Aujourd’hui, c’est une autre profession sous le feu de cette mesure : les médecins libéraux.

Mécontents de leurs conditions de travail et du quotidien à flux tendu, les médecins de la maison médicale de Chartres avaient fait valoir son droit de retrait.

Mais il semblerait bien que les choses évoluent !

Des amendes pour les réfractaires

Ce n’est plus un secret pour personne : le monde médical en France souffre.

Les laboratoires de recherche et d’analyse entament d’ailleurs une nouvelle grève, au grand désarroi du ministre de la Santé, François Braun.

Ce dernier parle de prise d’otage des patients pour pointer du doigt l’irresponsabilité des grévistes.

Du côté de la maison médicale de Chartres, plusieurs personnes avaient fait valoir leur droit de retrait.

Ils dénoncent en effet des conditions de plus en plus difficiles. 

Le témoignage de l’une des grévistes est désarmant de réalisme : “au début de notre garde, à 20 heures, il arrive que 50 personnes attendent déjà à la maison de garde”, pouvait-on lire dans Aujourd’hui en France, dans un article du 31 décembre 2022. 

Évoquant l’absence pour certains de médecins traitants, les patients n’ont d’autre choix que de se tourner vers la maison médicale qui n’a pas le temps de traiter tous les cas. 

Dès lors, la grève semblait pour eux la seule option permettant de faire bouger les choses rapidement.

C’était sans compter sur la réquisition des personnels qui encourent pas moins de 3 700€ d’amende s’ils s’obstinent dans leur grève

Dès lors, le président de l’ordre des médecins, Julien Cottet, a alerté sur un potentiel départ massif de jeunes médecins.

Outre la désertification, les médecins demandent notamment la réduction de l’administratif pour se consacrer davantage au médical. 

Une chose est sûre : la crise médicale est à tous les étages.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x