Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

APS-or

Le point hebdomadaire des marchés avec Thomas Veillet – 27/02

inflation usa

Crédits photo : Shutterstock

Spécialiste reconnu du monde de la finance, vulgarisateur hors pair, Thomas Veillet décrypte pour vous l’actualité financière chaque semaine sur Juste Milieu.
Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Après le doute, la prise de conscience

La semaine aura été tronquée d’un jour par l’absence des Américains qui fêtaient George Washington, pendant que leur Président dépensait leur argent qu’ils n’ont pas en Ukraine, ce qui nous aura donné une semaine raccourcie concentrée sur les chiffres économiques, les Minutes du FOMC Meeting et le PCE pour boucler la semaine. 

Si l’on revient un peu en arrière, on se souviendra qu’il y a deux semaines, nous étions en train de nous dire que RIEN ne pouvait nous arriver et que le Bull Market était parmi nous. La semaine d’avant, on commençait à se demander si les hausses de taux américaines n’allaient pas se transformer en 75 points de base au lieu de 50 points de base et si l’inflation, à la place de baisser, allait stagner. Et puis en ce début de semaine, nous avons commencé à nous demander si le plan prévu en 2023 n’était pas en train de se remettre en question. Les Minutes du FOMC Meeting qui sont sorties mercredi soir montraient que certains membres de la FED étaient prêts à remonter les taux de 50 points de base, si nécessaire. Et en lisant entre les lignes on comprenait que les potes à Powell étaient encore un peu tendus et craignaient que l’inflation ne soit pas encore complètement maîtrisée et que, s’il le fallait, ils pourraient à nouveau reprendre le rôle des méchants banquiers centraux. 

Résistance époustouflante de l’Europe

Néanmoins et même si la fin de semaine aura été très méchante pour les indices du Vieux Continent, on notera quand même que le CAC et le DAX font toujours preuve d’une résilience inouïe et ne veulent absolument pas baisser. 

Alors oui, avec la publication du PCE vendredi après-midi, ça n’était plus la même salade et la clôture hebdomadaire n’était pas « extraordinaire », mais il faut quand même saluer la force des deux gros indices européens. Tant que l’Euro/Dollar se maintient dans la région où il se trouve, il y a encore de l’espoir.

Tout comme la France, l’Allemagne fait preuve d’une santé resplendissante. L’indice allemand n’est pas au plus haut de tous les temps, contrairement à la France qui y était en milieu de semaine, mais il faut reconnaître que là aussi, la performance de 2023 est exceptionnelle, même sans que l’indice soit bourré de technos qui font de l’intelligence artificielle. 

Il faut quand même retenir que les « meilleures performances de l’année » (pour le moment) en Allemagne, c’est Fresenius Medical, Bayer et Heidelberg Cement.

Inflation cette semaine en Allemagne – pas forcément rassurant 

– Le taux d’inflation en Allemagne a augmenté de 1 % en janvier, conformément aux attentes.

– Le taux d’inflation, mesuré comme la variation en glissement annuel de l’indice des prix à la consommation, s’est établi à + 8,7 % en janvier 2023 contre 8,6 % le mois précédent. Les attentes du marché étaient de 8,7 %.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Recevez l’hebdo de Thomas Veillet directement dans votre boîte mail !

Mais pas seulement ! Vous récoltez aussi plusieurs fois par semaine, les meilleures informations sur l’investissement, la bourse et la finance personnelle. 

Si vous vous demandez sur quoi investir votre argent, quelles actions acheter ou encore comment savoir quand acheter en bourse, alors vous êtes au bon endroit.

En bonus, vous recevrez gratuitement 6 actions anti-crise dans votre boîte mail

L’angoisse d’un éventuel retour de l’inflation aux USA

Bon, on ne va pas garder le suspens bien longtemps, je ne vais pas vous mentir. Si l’on regarde les chiffres et les déclarations des uns et des autres, ça ne va pas être aussi simple que nous l’avions prévu depuis quelques semaines. Afin que tout cela soit bien clair, je vais simplement vous rappeler le plan de marche qui était écrit par les investisseurs depuis le début de l’année, comme ça, nous pourrons comparer la situation avec ce que l’on sait en en cette fin d’après-midi du dernier dimanche de février. 

Le plan quinquennal officiel de 2023 pour l’économie US

1. Les données de l’inflation vont démontrer qu’elle est sous contrôle et que – étant donné qu’elle baisse régulièrement d’environ 0,5 % tous les mois – on peut largement estimer que nous serons à 2.5% en décembre 2023.

2. L’inflation étant sous contrôle et baissant régulièrement, on peut estimer facilement que la FED ne va plus que monter les taux de 0,5 %  d’ici l’été. La répartition de la hausse se divisant en deux hausses de 0.25%. Une en mars – lors du FOMC Meeting du 21 et 22 mars et une en mai, lors du meeting du 2 et 3 mai. Ensuite, il ne devrait plus y avoir de hausse en 2023.

3. Ensuite, nous allons rester sur une espèce de « plateau » – période durant laquelle les taux vont rester élevé – les Fed Funds devraient osciller entre 5 et 5,25c% afin de maîtriser l’inflation une fois pour toute.

4. Les taux élevés devraient permettre à l’économe de se calmer, à l’emploi de se « refroidir » et à l’économie en général de baisser en direction de la récession – sans pour autant y aller. 

5. En fin d’année, afin d’éviter un ralentissement trop brutal et de ne pas entrer en récession ET pour éviter une croissance négative en 2024 qui pourrait être une catastrophe pour l’éventuelle réélection du Président Américain, la FED devrait commencer à baisser les taux pour redynamiser l’économie et rendre l’Amérique « Great Again ». 

Sauf qu’en fait, ça n’est pas du tout ça qui est en train de se passer. Mais alors, pas du tout !!!

Si l’on reprend les chiffres de ces dernières semaines, on pourra noter que : 

1. L’inflation ne baisse pas aussi vite que prévu

2. La FED est toujours méfiante et semble prête à réagir au moindre « mauvais » signal pour ne pas se laisser déborder sur les ailes par l’inflation.

3. Tout le monde est en train de réviser ses objectifs en termes de taux terminaux et on se balade de plus en plus au-dessus des 5.5%.

4. Pour résumer tout cela, nous sommes passé de : 

– « Très confiant pour l’avenir avec une FED qui maîtrise son sujet et qui va nous mener à une économie parfaite dans un monde parfait d’ici la fin de l’année »

– « Angoissé total, parce que la FED a perdu le contrôle de l’inflation et que, si ça se trouve, elle va repartir à la hausse et que les taux vont monter encore et que notre plan parfait validé en début d’année ne vaut plus rien du tout »

On ne va pas dramatiser non plus, parce que l’on connaît la résilience des bourses, mais là tout de suite, on a connu des vendredis plus joyeux et des débuts de semaine moins stressants. 

La semaine à venir

Nous allons encore avoir pas mal de chiffres trimestriels chez les grands magasins, notamment Target, Lowe’s, Costco, Dollar Tree, Best Buy, AutoZone et Nordstrom, entre autres.

Parmi les autres sociétés qui publieront leurs résultats la semaine prochaine figurent Salesforce, Zoom Video Communications, Broadcom, Hewlett Packard, Dell Technologies et TD Bank, entre autres.

Les dernières mises à jour sur les prix des logements au niveau national seront disponibles, avec l’indice national des prix des logements Case-Shiller et l’indice des prix des logements de Freddie Mac pour décembre.

Nous recevrons les résultats de l’enquête sur l’indice des directeurs d’achat (PMI) de l’Institute for Supply Management et de S&P Global, qui suivent la vigueur des secteurs manufacturiers et des services aux États-Unis.

Investir en bourse avec les investisseurs internationaux

Qui sont Les Investisseurs ?

Les Investisseurs est une entreprise spécialisée dans l’investissement boursier, qui édite une publication unique en son genre dédiée à aider les débutants grâce à des informations claires et précises sur l’investissement en bourse.

Imaginez avoir accès aux méthodes et techniques utilisées pas les meilleurs investisseurs du monde, comme Thomas Veillet un des trader les plus réputés sur la place financière Suisse ou encore Philippe Herlin, le premier économiste français à avoir cru au potentiel du bitcoin dès 2013.

Nous travaillons en étroite collaboration avec eux, pour vous fournir des informations de haute qualité. 

Vous découvrirez comment :

  • Tirer le meilleur parti des opportunités actuelles.
  • Repérer les entreprises qui doublent ou triplent de valeur.
  • Surfer sur les tendances de fond.
  • Adopter des stratégies gagnantes, validées par la recherche économique et les plus grands investisseurs du monde.

Et le meilleur ?

Les Investisseurs est une lettre entièrement gratuite qui a pour but de faire de vous un meilleur investisseur et une personne plus riche.

Lucas Marchand

Les Investisseurs

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram