Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Covid-19 : le grand n’importe quoi des modélisations ?

Depuis le début de la crise sanitaire, tout le monde ne parle que de ces modélisations ! Malgré des résultats plus qu’approximatifs...

C’est l’un des outils principaux de pilotage depuis le début de la crise sanitaire.

Rappelez-vous…

Nous sommes le 29 octobre 2020.

Emmanuel Macron, l’air grave et la mine renfrognée, balance un chiffre censé marquer les esprits.

Quoi que nous fassions, près de 9 000 patients seront en réanimation à la mi-novembre.

Le temps passe, tout le monde attend le raz-de-marée et…

… la barre des 5 000 ne sera même pas franchie une seule fois.

Mauvaises estimations, incompréhension présidentielle ?

Tout ça à la fois !

Et ça, ça n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de toutes ces fois où les membres du gouvernement se sont appuyés sur ces fameuses modélisations…

… en vain !

Les limites bien connues (mais oubliées) du modèle

L’utilisation de modélisations scientifiques est-elle vraiment un bon outil en temps de crise ?

Un bel article du Figaro du 7 septembre 2021 s’est posé la question.

Et les conclusions font froid dans le dos

Dans un cas comme dans l’autre, il y a dans ces prévisions une forme “d’artisanat”.

Rien que ça !

Mieux : “Avec le Covid au contraire, dès que l’on calculait une trajectoire et qu’on travaillait sur des scénarios, ils étaient modifiés soit par de nouvelles mesures de restriction, soit par un changement des comportements face au danger ressenti.

Revenons à cette histoire des “9 000 patients”…

Que nous dit Tristan Vey, auteur de l’article du Figaro évoqué précédemment ?

L’équipe de modélisation de l’Institut Pasteur à l’origine de cette estimation se serait-elle trompée ? Ce n’est pas si simple. Ce que prévoyaient alors leurs modèles (réalisés au 26 octobre), c’est que le nombre de personnes en soins critiques pourrait être compris trois semaines plus tard entre 5 000 et 13 000 suivant cinq scénarios de diffusion du virus.

Mais comment Emmanuel Macron s’est-il retrouvé avec un tel chiffre ?

D’abord, précisons que c’est le scénario le plus conservateur (“aucun paramètre ne change, la dynamique en cours se poursuit ») qui a été retenu par les équipes du président Macron.

Forcément, les paramètres allaient changer…

… c’était tout le but des mesures sanitaires !

Le modèle permet de dire “si l’on ne fait rien, il se passe ça”. Mais comme du coup on fait toujours quelque chose, les prédictions sont toujours fausses !

Vous commencez à comprendre ?

Ne pas conclure trop vite à l’efficacité ou non des modélisations !

De toute évidence, ces modélisations sont un outil précieux pour les personnes au pouvoir.

Mais de là à tout piloter à la lumière de ces données…

… et prendre des décisions aussi radicales avec si peu de certitudes (confinement, couvre-feu), il y a une jolie différence !

La prudence devrait toujours être de mise et la reconnaissance des limites du modèle n’aurait jamais dû être oubliée.

Enfin semble-t-il…

4.7 10 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
16 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fifi58
Fifi58
2 mois il y a

Un modèle sérieux, il est « calibré ».
C’est-à-dire qu’il peut reproduire le passé.
J’explique en prenant l’exemple du 1er confinement comme période pour le calibrage :

  • on se met dans la situation juste avant le confinement, donc avec les seules données connues à mi-mars 2020,
  • on fait tourner le modèle avec l’hypothèse confinement de mi-mars à mi-mai,
  • il donne des résultats sur les différents indicateurs épidémiques,
  • on les compare avec la réalité connue a posteriori,
  • si c’est cohérent, on peut se dire que le modèle est à peu près bon pour prévoir le cas « confinement », et encore il faut prendre des précautions car cela peut être différent (cf. remarque sur les comportements des habitants qui s’adaptent),
  • sinon, on corrige le jeu de paramètres et on recommence jusqu’à trouver un jeu meilleur.

En fait il existe des logiciels de statistiques qui font cela « presque » automatiquement, qui sont même capables de proposer les « meilleures » formules mathématiques reliant les données aux résultats avec les « meilleurs » paramètres.
Or, les « études » de Pasteur ne font rien de tous ces préliminaires, au contraire :

  • ils définissent le modèle lui-même et ses paramètres « à dire d’experts », c’est-à-dire qu’ils prédéfinissent la structure du modèle, puis choisissent les paramètres utilisés par le modèle dans une ou deux études marginales et orientées selon leur souhait,
  • ils font tourner le modèle sur deux ou trois scénarios d’hypothèses arbitraires,
  • ils affirment que le futur sera quelque part dans ces scénarios.

En fait ce ne sont pas des « études », ni même des « modélisations », puisqu’aucun des préliminaires de validation de la structure du modèle, de ses paramètres et des scénarios d’hypothèses ne sont étudiés sérieusement.

MortAuxCons
MortAuxCons
2 mois il y a

un trouducul n’inspirejamais l’intelligenceet merdacron encore moins.

Jean Delabarre
Jean Delabarre
2 mois il y a

Le plus catastrophique dans cette affaire c’est qu’il est le président de la république française.
Il est incompétent, prétentieux, menteur, inculte, méprisant.
C’est à dire le pur《 CON》.
Et en plus une grande partie de ses ministres sont dans des affaires judiciaires ou mis en examen ou témoin assisté du jamais vu.
C’est vraiment la république de merde.
J’ai mal à mon pays la Fance.

Delabarre JY

Guest
Guest
2 mois il y a
Répondre à  Jean Delabarre

M. Macron est compétent -ou du moins, il a des savoirs-faire – pour aider ces amis boursicotiers et oligarques qui l’ont mis au pouvoir.

Le peuple, tant qu’il paie tout en étant malade, le roi est aux anges car ainsi occupé à se soigner, il ne regarde pas les malfaçons de cette oligarchie.

Pierre Sborowsky
Pierre Sborowsky
2 mois il y a
Répondre à  Jean Delabarre

J apprecie cette remarque et j ajoute que ce petit garçon est orgueilleux , mégalomane , avec la culture du mensonge imposé à tous ses serviteurs. Nous rétrogradons à un stade jamais connu . Lamentable. Je quitte la France au nom de la résistance et la réhabilitation de mon pays

Méchin
Méchin
2 mois il y a
Répondre à  Jean Delabarre

Méfiance les cons ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnais

MathsSupPrimaire
MathsSupPrimaire
2 mois il y a

À la louche 5000+13000=18000/2=9000
Et voilà. Il a tout simplement fait une moyenne entre 2 limites. Maths niveau…c’est trop loin.

tristan
tristan
2 mois il y a

Ce qui m’avait le plus choqué lors de cette intervention automnale de Mac-rond c’est que nous ne disposons (mars 2021) que 7500 lits de réa… Qu’avait donc prévu le gouvernement pour les 1500 malades graves en plus ? Mise en danger de la vie d’autrui programée ?

glop
glop
2 mois il y a
Répondre à  tristan

La déchetterie de mon quartier 😉

Yolande Menut
Yolande Menut
1 mois il y a
Répondre à  tristan

Rassurez vous aujourd’hui il y a moins de 7000 lits avec toutes les fermetures de lits
5700 cette année.
Tout va bien!
Et je ne parle pas des soignants mis à pied.

marcellina
marcellina
2 mois il y a

un trou du cul ça sert à quelque chose…dont je ne pense pas que cet avorton puisse porter honorablement cet épithète ! simple constat.

Inox
Inox
2 mois il y a

Quand quelqu’un comme Macron veut parître intelligent, il s’entoure d’imbécile ! Là il a bien réussi son coup !

Olivier
Olivier
2 mois il y a

Mais oui, on est beaucoup à avoir compris.
Mais à force de nous prendre pour des inférieurs mentaux manipulables à souhaits, ilsont lui même et son gouvernement en train de perdre toute crédibilité.
D’ailleurs dès que l’un d’eux ouvre la bouche, je suis parmi ceux qui se demandent quelles inepties ou mensonges ils vont encore nous pondre.

Cbastien
Cbastien
2 mois il y a

La modélisation, c’est de la l’astrologie pour les scientifiques, sur le moment ils font de grandes phrases pour effrayer que ça paraissent vrai, à la fin, tout est faux.
Il suffit de regarder le travail du GIEC, 40 ans qu’il pollue l’espace médiatique et scientifique, 40 ans qu’il se plante.

Le Thomas
Le Thomas
2 mois il y a

Attention Rémy écoute le CSI compte rendu du 9/9/21 avec Pavan et l’avocat qui se portent partie civile contre X ( en fait pasteur) pour falsification honteuse des données mathématique présentées aux sénateurs en vue de justifier un pass sanitaire : faux usage de faux escroquerie.

Alain
Alain
22 jours il y a

La diffusion d’un virus est le résultat du comportement de millions de personnes ayant chacune leurs propres motivations pour agir dans un sens ou un autre; donc, même si on en prend aucune mesure qui va changer le scénario, la modélisation est impossible.

C’est incroyable la multiplication des modélisations du comportement humain vendues à prix fort alors que c’est forcément du m’importe quoi. J’ai dû moi-même batailler pour stopper un tel exercice qui était arrivé à des schémas d’interactions invérifiables par leur complexité

Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram