Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Juste-Mensuel

Comment se protéger d’un incendie domestique ?

Incendie domestique : comment se protéger ? Quel modèle de DAAF acheter ? Où placer le détecteur de fumée chez vous ? Tout est dans cet article
incendie-domestique

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

En quelques minutes, vous pouvez tout perdre si un incendie se déclare chez vous. 

Les risques d’incendie domestique sont élevés en France… 

… on compte 250 000 incendies tous les ans, ce qui fait un incendie toutes les deux minutes !

Sur 1 200 personnes hospitalisées aux urgences suite à un incendie, 200 à 300 décèdent.

Pourtant, pour moins de 100 €, il est possible de se protéger efficacement de ces incendies domestiques.

Voici 3 dispositifs de protection anti-incendies faciles à appliquer.

1ère protection : les détecteurs de fumée

La base de la base !

Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) sont la base du dispositif de protection anti-incendie.

Ils détectent la fumée et déclenchent une alarme sonore en cas de départ d’incendie.

Plus un feu est détecté tôt, plus il est facile à éteindre.

Surtout, 70 % des incendies se produisent la nuit, le détecteur de fumée est donc indispensable pour avertir rapidement d’un départ de feu. 

Depuis 2015, ils sont devenus obligatoires dans chaque foyer.

Quel modèle de DAAF acheter ?

Tout se trouve sur le marché des DAAF, et pas forcément que du bon…

Certains DAAF se déclenchent mal, trop tard voire d’autres ne fonctionnent pas en cas de départ d’incendie.

D’autres se déclenchent même trop vite, quand un morceau de pain est légèrement calciné au petit-déjeuner…

Pour éviter tous ces désagréments et se protéger efficacement, je vous recommande la marque “SIEMENS”, c’est une valeur sûre pour les DAAF. 

De préférence, mieux vaut choisir des modèles qui ont des piles qui durent 10 ans.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous référer à ces tests comparatifs sur l’efficacité de DAAF de marques différentes.

Où placer le détecteur de fumée chez vous ?

Pour plus d’efficacité, placez le détecteur autonome avertisseur de fumée :

au centre de votre habitation, c’est souvent le salon ou un couloir ;

– dans les endroits à risque comme : la cuisine, les tableaux électriques, les poêles ou les cheminées…

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Apprendre Préparer Survivre

Recevez gratuitement par email les conseils et les stratégies de résilience d’Antoine.

Autosuffisance alimentaire, sac d’évacuation d’urgence, secourisme, autonomie énergétique et en eau…

Vous saurez comment vous protéger des prochaines crises, en toute autonomie !

En bonus, vous recevrez gratuitement le dossier 10 astuces simples et efficaces pour vous constituer un stock de nourriture dans votre boîte email

2ème protection : les extincteurs au CO2

Les extincteurs au CO2 sont indispensables chez soi.

C’est le seul moyen de combattre efficacement les débuts d’incendie.

Il existe aussi des couvertures anti-incendie, mais elles sont utiles uniquement dans des cas précis.

À l’inverse, les extincteurs ont l’avantage, eux, d’être polyvalents.

Attention tout de même à bien vérifier régulièrement son état de fonctionnement : les extincteurs ont une durée de vie limitée.

Quel modèle d’extincteur choisir ?

Là aussi, il en existe plusieurs types !

Il y a des classes d’extincteurs : gaz, eau, poudre, mousse …

Pour un usage domestique, les modèles les plus adaptés sont les modèles eau+additif ABF.

Ils sont efficaces contre 3 types de feux :

– les feux de classe A “secs” : le bois, les tissus, etc. ;

– les feux de classe B “liquides” : l’essence, l’alcool, etc. ;

– les feux de classe F “cuisine” : la graisse, l’huile, etc. ;

Aussi, soyez vigilant sur deux points précis.

N’achetez pas un extincteur trop gros, il doit pouvoir servir pour l’ensemble des habitants du foyer, y compris des enfants !

– N’achetez pas un modèle avec des décorations fantaisistes, ils peuvent être pris pour de la décoration et une personne extérieure à votre foyer peut être désorientée.
Résultat : en cas de départ d’incendie et dans la panique, la personne passe à côté sans le voir…

Où placer l’extincteur dans votre maison ?

Le plus important est de placer l’extincteur dans un endroit de passage et facile d’accès.

Vous devez pouvoir facilement l’identifier – même en situation de stress – et vous devez le rendre facilement identifiable pour quelqu’un qui ne connaît pas votre maison. C’est exactement pareil que le kit de secours !

Si vous avez plusieurs bâtiments ou plusieurs étages, placez un extincteur dans chaque lieu. 

Enfin, ne mettez pas votre extincteur à proximité immédiate de zones à risques : ils pourraient se retrouver inaccessibles.

3ème protection : les issues de secours

Un extincteur peut s’avérer insuffisant dans le cas où le feu a pris trop d’ampleur.

Si le feu s’est propagé dans votre maison, n’hésitez pas une seule seconde : prenez votre sac d’évacuation et évacuez au plus vite votre lieu de résidence. 

Mais évacuer dans de telles circonstances, ça se fait toujours dans la panique et une grande confusion.

Il faut donc prévoir les issues de secours AVANT d’avoir besoin d’évacuer.

Les issues de secours doivent :

– être accessibles ;

– pouvoir s’ouvrir facilement ;

– avoir la clé à proximité si elles sont fermées à clé.

Dans le cas où les issues de secours sont inaccessibles

1. Réfugiez-vous dans votre salle de bain ;

2. Fermez la porte et bloquez les interstices avec des serviettes ;

3. Aspergez la porte avec le pommeau de douche pour ralentir l’incendie ;

4. Mettez une serviette humide sur votre visage ;

5. Si vous avez une baignoire, essayez de la remplir d’eau et immergez-vous dedans.

Vous pouvez de cette façon gagner de précieuses minutes.

Quelle sécurité incendie adopter si vous vivez en appartement ?

Vivre en appartement ajoute quelques contraintes supplémentaires qu’il faut prendre en compte.

– Vivre en hauteur rend l’évacuation plus difficile.

– La seule issue de secours est généralement la cage d’escalier. En cas de feu dans cette partie de l’immeuble, l’évacuation peut devenir impossible.

– Il est plus difficile de maîtriser son environnement.

N’hésitez pas à vérifier régulièrement que les sorties de secours fonctionnent correctement et ne sont pas obstruées (cadenas, poubelles posées devant, etc.). 

Enfin, prévoyez une corde d’escalade pour pouvoir évacuer par la fenêtre.

3 conseils complémentaires pour vous protéger d’un incendie

N’attendez pas avant d’appeler les pompiers ! 
Plus vite ils seront prévenus, plus de chance vous aurez de contrôler l’incendie. Alertez-les (18) dès qu’il y a un départ de feu. Mieux vaut les faire venir pour rien que trop tard !

Méfiez-vous des branchements foireux et des appareils électriques vétustes, la plupart des feux sont d’origine électrique.

Enfin, s’il y a de la fumée, rampez près du sol, ça vous permettra de mieux respirer et voir plus clairement. 

Qui est Antoine Ledu ?

Passionné de survie et d’autonomie, Antoine Ledu lance en novembre 2020 le projet Apprendre Préparer Survivre.

À travers sa newsletter gratuite, Antoine délivre des stratégies concrètes pour aider ses lecteurs à développer leur résilience et faire face aux différentes crises du quotidien.

De nombreux sujets sont abordés :
l’autonomie alimentaire avec le stock de nourriture, la conservation des aliments, le potager, les plantes sauvages… ;

la survie physique avec le sac d’évacuation d’urgence, le secourisme, le matériel indispensable, etc. ;

la survie financière avec l’or, l’argent, les crypto-monnaies,… ;

l’autonomie en eau et énergie à travers les expériences d’Antoine dans sa BAD (Base autonome durable).

Et bien d’autres thématiques indispensables pour se protéger et protéger sa famille.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram