Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

sondage élections européennes 2024

« Check-up » de fertilité : l’idée inutile de Macron

Emmanuel Macron a évoqué l'idée d'un "check-up" de fertilité dès 20 ans. Une proposition qui divise largement, notamment dans le monde médical.
Emmanuel Macron

Crédits photo : Shutterstock

Le 16 janvier 2024, Emmanuel Macron a annoncé vouloir faire face à un problème important en France : la baisse de la natalité. 

Le président de la République a même parlé de la mise en place d’un “réarmement démographique

… sans pour autant entrer dans les détails. 

Mais ça y est : Emmanuel Macron a évoqué la mise en place d’un “check-up” de fertilité dès l’âge de 20 ans. 

Problème : cette mesure est (déjà) très critiquée !

Un projet inutile à 20 ans

L’année 2023 a enregistré une baisse de la natalité exceptionnelle. 

Par rapport à 2022, 48 000 naissances de moins ont été constatées. 

La faute à un contexte géopolitique et social particulièrement tendu ? 

Emmanuel Macron a préféré adopter une autre grille de lecture et, pour ce faire, le président a proposé la mise en place d’un check-up de fertilité. 

Comme l’explique un article du Parisien du 9 mai 2024, l’idée n’est pas vraiment nouvelle. 

En effet, dès 2022, un rapport remis au ministère de la Santé évoquait cette piste. 

Mais ce n’est pas tout !

Un examen… qui a ses limites

Plusieurs spécialistes se questionnent sur l’intérêt de faire ce test dès l’âge de 20 ans…

… d’autant que le rapport cité plus haut parlait de ce check-up à 29 ans. 

Un âge beaucoup plus cohérent puisqu’un article de Vie publique du 16 janvier 2024 révèle que l’âge moyen pour avoir son premier enfant en France est désormais de 31 ans.

Le risque de faire cet examen trop tôt pour les jeunes n’est pas anodin.

Le gynécologue Mikaël Agopiantz explique en effet que “faire passer des examens à cet âge, si on n’est pas dans un projet parental, pourrait même entraîner de l’anxiété chez certains”. 

Cerise sur le gâteau : comme l’explique Le Parisien, le bilan que souhaite proposer Emmanuel Macron n’est ni complet ni parfaitement juste.

La docteure Joëlle Belaisch-Allart explique que “le risque est qu’on fasse paniquer des jeunes femmes et des jeunes hommes pour rien !”. 

Autant dire que ce n’est pas l’idée du siècle ! 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
DiRe
DiRe
26 jours il y a

Et encore une idée à la con, du temps dépensé inutile et du pognon qui va être gâché. Et dire que ce sont des mecs sans enfants et qui n’en auront pas qui se permettent de s’occuper de nos ovaires !? A quand des achats groupés de petits enfants dans les pays étrangers ?

Dimitile
Dimitile
26 jours il y a

C’est fascinant de constater à quel point notre petit coq jupitérien veut tout contrôler dans son poulailler tout en ayant l’art de distraire ses poulettes et poulets des sujets essentiels.

bepro
bepro
26 jours il y a

Mais qui a encore envie de faire des enfants dans ce qu’il a fait de la France ?
Et ce qu’il veut en faire, une région de l’UE et plus rien d’autre ?
Qui veut faire des enfants, lorsqu’il a un président qui l’emmerde ?
Alors qu’il savait déjà que le traitement expérimental n’était pas efficace et potentiellement dangereux.
Lorsque le président a tout fait pour faire interdire ou dénigrer les traitements, parce que cela aurait mis un frein au déploiement du traitement expérimental.
C’est du sadisme. Un l’orgueil comme jamais vu chez un président.
Dans son genre, il surclasse tous ces prédécesseurs, et pourtant on en a eu qui n’étaient pas reluisants.

moi
moi
26 jours il y a

qu’il s’occupe de son c.l plutot que de s’occuper des spermatozoides des français

Angelus
Angelus
25 jours il y a

Il aurait ete interessant de voir l’effet des injections a ARNm sur la fertilite… Mais c’est ballot, il est trop tard maintenant !

luc
luc
25 jours il y a

Le p’tit con se distingue encore une fois. C’est triste de constater qu’un tel guignol en est réduit à ça.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram