Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Juste-Mensuel

Buitoni, Kinder : la faute de l’État ?

Les scandales Buitoni et Kinder soulèvent une grande question : quel est le rôle de l'État dans ces affaires ?

Crédits photo : Lionel Le Saux / Le Télégramme

C’est le scandale alimentaire du moment !

Des contaminations bactériennes, des rongeurs dans les usines de production, de la nourriture à terre pendant plusieurs jours…

Panique à bord dans le monde de l’agro-alimentaire alors que deux mastodontes, Buitoni et Kinder, sont dans l’œil du cyclone.

Comme souvent, les torts ne peuvent être imputables qu’à ces acteurs…

Et le rôle de l’État risque fort d’être questionné dans les jours à venir !

Des effectifs qui baissent dangereusement

C’est dans Le Figaro du 14 avril 2022 que l’on peut découvrir toutes ces révélations.

Elles sont dévoilées dans l’interview d’Olivier Andrault, ingénieur en agroalimentaire également chargé de mission auprès d’UFC – Que choisir.

Pour lui, l’État a sa part de responsabilité dans l’émergence de ces scandales.

Et le cœur du problème se situerait au niveau des effectifs publics en charge de la surveillance sanitaire…

« Selon les chiffres de la Cour des comptes communiqués en 2017 et en 2019, les effectifs des contrôleurs dépendants du ministère de l’Agriculture en charge de l’hygiène, ont baissé de 11 %.« 

Mais ça n’est pas tout !

« Ceux des contrôleurs de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) qui dépendant du ministère des Finances, ont chuté de 20 %.« 

Et le clou du spectacle…

« Entre 2011 et 2016, le nombre de contrôles a baissé de 24 %.« 

Peut-être qu’une note McKinsey pourrait aider l’État à régler le problème ?

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cbastien
Cbastien
1 mois il y a

D’ailleurs qui a vu Veran depuis dimanche ? A croire qu’il faut cacher les tâches du COVID !
Une affaire éclate sur des chocolats en pleine période de Pâques, je n’ai toujours pas entendu un ministre. Sujet dérangeant ou évoquer Pâques serait il trop « français », trop « chrétien », trop « beauf » ?

aldo05
aldo05
1 mois il y a

En fait, tout part d’une note (ou d’un conseil;) mackinsey qui prônait la baisse importante de ces contrôleurs….. et que macron s’est empressé d’appliquer !!

Alexandrine
1 mois il y a

Bonjour, merci pour l’article, juste un détail pour les oeufs Kinder : ils sont fabriqués en Belgique
https://www.20minutes.fr/sante/3270655-20220413-salmonellose-chocolats-kinder-contamines-distribues-neuf-pays-europeens-150-cas-recenses

Durand
Durand
1 mois il y a

Bonjour,
sans minimiser l’importance de ces affaires de sécurité alimentaire, je voudrais tout de même souligner que la qualité ET la sécurité globale de l’alimentation, en France en particulier, est à un niveau inégalé dans l’histoire de l’humanité.
Nulle part et jamais le nombre d’accidents alimentaires n’a été aussi faible.
La différence par rapport aux temps anciens est que les quelques accidents qui surviennet malgré tout sont montés en épingle…

YVES KRASKOWSKI
YVES KRASKOWSKI
1 mois il y a

Merci pour cette façon ébouriffante de poser ce problème, qui ne fait d’ailleurs qu’accentuer l’impression de décadence tout au long du quinquennat écoulé.
Quel est aujourd’hui le pan de notre société qui ne menace pas de s’effondrer?
Tout fout le camp.
Pourvu que Macron aussi…

Paul Rosey
Paul Rosey
1 mois il y a

Loin de moi l’idée de défendre ce gouvernement d’incapables corrompus jusqu’à l’os. Ces gens ont leurs responsabilités sans doute par laxisme mais … une entreprise dans l’alimentaire se doit de respecter les règles d’hygiène qu’elle connait parfaitement sans avoir un intervenant extérieur pour la menacer. Si les dirigeants sont incapables de faire respecter les bonnes pratiques du métier par leurs subalternes, ils doivent démissionner. J’ai travaille 44 ans dans l’alimentaire, je sais de quoi je parle.

Thierry
1 mois il y a

Pour buitoni, c’est très simple, l’entreprise appartient à Nestlé qui comme tout le monde le sait est une entreprise mafieuse quui fait partie du groupe d’ultra riche impliqués dans le Covid.

Kinder fait partie de Ferrero que Nestlé a tenter d’acheter à plusieurs reprise, mais que Ferrero refuse de vendre.

Quoi de mieux que de faire fournir à Ferrero des aliments contaminés entrant dans la composition de ces produits afin de lui faire perdre la confiance des consommateurs et de le ruiner afin de l’éliminer.

Regarder bien la composition des produits vendus par le groupe Nestlé, ils sont tous charger en nanoparticules extrêmement dangereuses pour la santé, y compris le lait pour bébé qui est devenu hyper dangereux.

Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram