Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Juste-Mensuel

Cerveau : les mystères de l’attention

Faites-vous vraiment attention ? Découvrez les mystères de notre cerveau... et comment il peut facilement vous tromper !

Crédits photo : Pixabay

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Avant de commencer à lire cet article, vous avez quelques devoirs à faire. 

Regarder d’abord cette première vidéo : « Who dunnit » et l’expérience de Chabris et Simons avec le gorille. Et seulement après, lisez la suite…

Puis celle-là :

Maintenant, vous pouvez lire la suite !

Je vous propose aujourd’hui de devenir un enquêteur : oui, oui, vous avez bien lu, un enquêteur !

Il n’y a pas que Hercule Poirot ou l’Inspecteur Gadget qui montrent quelques talents d’observation et de déduction (quoique pour le second, ça reste à voir).

Nous en sommes tous capables et c’est ce que nous faisons toute la journée. Évidemment, nous ne résolvons pas, en général, d’atroces crimes, mais nous utilisons tout de même notre cerveau pour « résoudre » tout un tas de choses.

Toute tâche, toute activité fait intervenir le cerveau au quotidien. Qui dit cerveau, ne dit pas forcément réflexion élaborée ou pensées complexes… Une action sensorielle (même toute simple, comme celle devoir) passe par le cerveau.

Les moyens techniques aujourd’hui à notre disposition permettent d’avancer encore un peu plus sur la compréhension du fonctionnement de notre cerveau… et ce n’est pas fini ! Presque tous les jours arrivent de nouvelles connaissances.

En quoi est-ce intéressant de comprendre notre cerveau ?

Il y a plusieurs raisons et l’une d’elles est de pouvoir soigner les maladies qui le touchent (lésions cérébrales accidentelles, dégénératives, etc.). Lorsqu’on sait comment quelque chose fonctionne, on peut mieux saisir ce qui dysfonctionne et le réparer. C’est la même chose pour le cerveau.

Au passage, d’autres apprentissages sont rendus possibles sur la manière dont un cerveau « classique » peut utiliser différentes fonctions. J’aimerais vous parler ici d’une fonction particulière, celle qui peut, entre autres, nous transformer en enquêteur et qui s’appelle l’attention.

Faites attention !

Comme toujours, on peut trouver différentes définitions d’un même concept.

J’ai choisi d’utiliser celle évoquée par Stanislas Dehaene, un chercheur français.

L’attention est ainsi vue comme l’ensemble des mécanismes par lesquels le cerveau sélectionne une information et en oriente le traitement. Dans ce cadre-là, quand on parle d’information cela signifie tout ce qui nous arrive à travers nos sens (ce qu’on entend, voit, touche, etc.).

Le cerveau traite donc tout ce qu’il y a autour de nous à tout instant. Sans entrer dans des détails techniques, ce qu’il faut retenir c’est que pour agir et réagir, nous devons connaître quelques paramètres. Simplement dit, nous devons déterminer quand, quoi et comment nous traitons les choses.

Faire attention suppose :

– de la vigilance, à savoir à quel moment quelque chose nous alerte à un instant (c’est le « quand ») ;
– d’orienter pour sélectionner ce que l’on doit nous occuper (le « quoi ») ;
– de contrôler l’exécution vers le but de notre attention (le « comment »).

Gare au gorille !

À chaque étape, il peut y avoir des petits « couacs ». Par exemple, notre système d’alerte peut ne pas fonctionner pour diverses raisons.

À un autre niveau, il y a ce qu’on appelle la cécité attentionnelle. Si on veut comprendre ce point, revenons sur le petit film  « Who dunn it ? » que vous avez vu avant de lire cet article.

Il s’agit d’une vidéo pour promouvoir la sécurité des cyclistes sur la route. Cette vidéo fait appel à un enquêteur (le retour !) devant découvrir le coupable d’un meurtre.

Quel rapport me direz-vous ? Attention, spoiler (pour ceux qui n’ont pas regardé la vidéo avant) : on voit dans ce film que vous n’avez pas fait… attention !

En effet, vous avez sûrement raté les 21 changements dans le film (en moins d’une minute). Le fait de ne pas avoir vu ces changements, car votre attention était probablement focalisée sur l’inspecteur, fait dire, à la fin du film, que cette « inattention » pourrait être fatale sur la route pour les cyclistes.

On surestime tous nos capacités à prendre conscience des variations de notre l’environnement. On focalise sur une information, ce qui nous amène à négliger d’autres informations, pourtant importantes, autour de nous !

Je ne résiste pas non plus à vous raconter une expérience rigolote faite par deux chercheurs (Simons et Chabris).

Ils ont demandé à des personnes de regarder un film de quelques secondes où deux équipes jouent au basket (une porte un tee-shirt blanc et l’autre noir). On demande aux sujets de compter le nombre de passes dans le film.

À la fin de la diffusion on leur demande « Avez-vous vu le gorille ? ». On leur montre de nouveau le film et les personnes constatent, avec stupéfaction, qu’au milieu du film, un homme déguisé en gorille arrive sur le terrain, se frappe la poitrine et repart. La grande majorité des gens ne le voit pas à la première diffusion ! Ils ne le voient que lorsqu’on attire leur attention sur lui.

Et vous, à quoi faites-vous vraiment attention ?

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram