Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

hydrogène

3 conseils pour investir comme un anaconda

investissement anaconda

Crédits photo : Shutterstock

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Vous avez sûrement déjà vu des reportages sur les lions – ou plutôt les lionnes, car ce sont elles qui chassent. 

On les voit s’épuiser à poursuivre des gnous ou des buffles. On les voit se faire charger par le troupeau qui contre-attaque. 

À tel point que c’est parfois surprenant : le prédateur s’épuise, et ultimement, se fait tuer par une coalition de proies

De l’autre côté du globe, sur les bords de l’Amazone, on trouve le plus gros serpent du monde – l’anaconda.

Contrairement aux autres prédateurs, l’anaconda ne « chasse » pas.

Il se contente d’attendre à proximité des cours d’eau. 

Il attend qu’un autre animal passe par là, vienne s’abreuver… 

Alors il fond sur lui, l’étouffe et l’avale tout entier. 

Ce qui fait la force de l’anaconda, c’est qu’il n’essaie pas d’avaler tout et n’importe quoi.

Il ne dilapide pas son énergie à poursuivre des animaux qui sont plus rapides que lui

Et il ne prend pas le risque de se blesser. 

En résumé : l’anaconda maîtrise son risque. 

Il n’attaque que lorsqu’il a toutes les chances de gagner sans efforts. 

C’est ainsi qu’il prospère et grossit. 

Les meilleurs investisseurs sont des anacondas

Ils ne courent pas après des dizaines d’actions tous les mois. 

Ils passent à l’action quand les fondamentaux sont solides, et que le sens de l’Histoire est avec eux. 

Ils sont capables de patience. 

S’il n’y a pas d’actions qui les intéressent pendant plusieurs semaines, et bien tant pis. Ils ne vont pas prendre de risques inutiles.

Quand ils passent à l’action, c’est qu’il y a une tendance de fond massive et implacable

C’est comme ça qu’ils ne perdent pas d’argent : ils ne se laissent pas distraire par du « bruit » et distinguent l’essentiel de l’accessoire

Au fil du temps, leurs positions grossissent. 

Ils ont misé sur ce qui marche, et écrèment petit à petit les « perdants » de leur portefeuille.

Comme des anacondas, ils combinent patience et opportunisme.

Et comme l’anaconda, ce sont eux qui se retrouvent au sommet de la chaîne alimentaire. 

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Argo Éditions

metaverse

Recevez gratuitement les conseils et analyses de Marc Schneider, directement dans votre boîte mail.

Nouvelles technologies, metaverse, biotech, cryptos… mais aussi matières premières, géopolitique et stratégies d’investissement avancées : vous n’êtes pas près de vous ennuyer ! 

Tous les nouveaux inscrits recevront en cadeau le dossier « Metaverse – 3 actions pour en profiter » dans leur boîte mail dès leur inscription

Les 3 leçons de l’anaconda 

Pour appliquer la stratégie de l’anaconda, il n’y a pas 36 étapes. Voici ce qu’il faut retenir :

1 – Conservez une taille de portefeuille raisonnable (pas plus de 30 positions) 

Vous éviterez de vous disperser et vous pourrez suivre au mieux chacune de vos actions.

2 – Misez sur la Big Idea

Achetez des actions d’entreprises qui ont : 

– Un avantage compétitif imbattable

– Une situation de marché exceptionnelle

– Des innovations, des équipements ou des brevets impossibles à reproduire

En clair : ne misez pas au hasard. 

Misez sur les situations implacables, les grandes révolutions, le développement technologique de pointe… 

Misez sur ce qui va vraiment changer le monde. Vous n’êtes pas au casino.

3 – Ayez toujours un peu de cash en réserve

Comme l’anaconda, gardez des forces pour les batailles importantes.

N’hésitez pas à avoir du cash en réserve pour profiter des situations exceptionnelles. 

Je vous donne un exemple : j’avais plusieurs milliers d’euros disponibles au moment du « krach Covid » de 2020. 

J’ai investi massivement dans plusieurs entreprises dont j’étais persuadé qu’elles allaient rebondir. Voici le résultat jusque là : 

– Actions AIRBUS achetées à 58 €, revendues à 92 €.

– Actions RALPH LAUREN achetées à 80 €, revendues à 112 €.

– Actions RENAULT achetées à 18 €, revendues à 36 €.

– Actions KOHL’S CORP achetées à 19 €, revendues à 47 €.

Tout ça en moins d’un an – simplement parce que j’avais de l’argent de côté. 

Qui est Marc Schneider ?

Marc Schneider est le fondateur d’Argo Éditions, une entreprise d’édition financière et de recherche en investissement. Sa newsletter gratuite réunit chaque semaine plus de 60 000 lecteurs. 

Ancien Risk Manager, Marc aide ses lecteurs à comprendre les rouages de l’investissement en bourse et en cryptomonnaies pour prendre en main leur avenir financier. 

Sa newsletter traite de sujets variés : nouvelles technologies, cryptomonnaies, psychologie de l’investissement ou encore géopolitique… avec un dénominateur commun : comprendre le monde qui nous entoure pour mieux gérer ses finances

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram