Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

186 banques… au bord du gouffre. Bientôt la vôtre ?

banques en chute libre

Crédits photo : Shutterstock

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !
Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Début mars, la Silicon Valley Bank a fait faillite avec ses 72 milliards de dollars d’actifs.

Elle a dû être rachetée par la banque First Citizens.

Quelques jours plus tard, un autre établissement s’est écroulé : la Signature Bank.

Elle a fini sous le contrôle de la Federal Deposit Insurance Corporation.

Avec ses 110 milliards de dollars d’actifs, c’était la troisième plus grosse faillite de l’histoire bancaire américaine.

Mais les choses ne se sont pas arrêtées là…

Mi-avril, ce fut le tour de la First Republic Bank d’exploser, avec 229 milliards de dollars d’actifs.

Cela représentait la deuxième plus grosse faillite de l’histoire bancaire américaine.

Et cette fois-ci, c’est le géant JPMorgan qui a dû récupérer les pots cassés.

Mais vous n’avez encore rien vu…

Les dominos pourraient continuer de tomber

Une étude récente menée par quatre universitaires américains a montré que de nombreux autres établissements bancaires ont des ratios financiers aussi mauvais que ceux de la Silicon Valley Bank quand elle a fait faillite.

Pire, il y aurait 10 % des banques qui auraient des pertes non comptabilisées plus importantes et une capitalisation plus faible !

Cela veut dire qu’elles sont dans une situation encore plus critique.

Et au total, ils ont identifié 186 banques qui pourraient faire faillite en quelques jours si seulement la moitié des déposants décidaient de retirer leurs fonds.

Et ce nombre pourrait encore grimper si le mouvement de bank run se généralisait parmi les épargnants.

Bien entendu, l’étude ne dévoile pas les noms de ces 186 banques “zombies” pour éviter de provoquer des retraits massifs, car cela pourrait déclencher en quelques jours un krach financier gigantesque…

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Argo Éditions

Recevez gratuitement les conseils et analyses de Marc Schneider, directement dans votre boîte mail.

Nouvelles technologies, metaverse, biotech, cryptos… mais aussi matières premières, géopolitique et stratégies d’investissement avancées : vous n’êtes pas près de vous ennuyer ! 

Tous les nouveaux inscrits recevront en cadeau le dossier « Le business caché de l’IA » dans leur boîte mail dès leur inscription

Mais alors, qu’est-ce qui fait que ce système pourri peut encore tenir debout ?

La confiance.

Oui, c’est tout.

En gros, c’est de la “pensée magique”.

Je n’exagère même pas, regardez les conclusions de l’étude : “Nous montrons que la survie d’une banque dépend des croyances du marché concernant la part des déposants non assurés qui retireront leur argent suite à une baisse de la valeur de marché des actifs de la banque.”

Les “déposants non assurés” sont les clients qui ont des dépôts supérieurs à 250’000 $ aux USA.

Au-delà de ce montant, vous pourriez donc perdre votre argent en cas de faillite de votre banque.

Mais tout va bien… tant que tout le monde “croit” dans le système.

Sauf qu’après les récentes faillites bancaires dont je vous ai parlé plus haut, les gens ont commencé à se réveiller.

Et devant l’imminence d’une réaction de panique en chaîne incontrôlable, le Président américain a dû lui-même intervenir :

L’info a été diffusée sur tous les médias financiers (américains et européens).

Dormez tranquille, braves gens…

Et si la crise ne faisait que commencer ?

Pour ma part, je suis convaincu que d’autres faillites bancaires se produiront, car le système financier est fragilisé par la hausse actuelle des taux d’intérêts.

Et cela pourrait même accélérer – voire justifier – la mise en place des Monnaies Numériques de Banques Centrales (MNBC).

Pourquoi ?

Parce qu’avec une MNBC, il n’y aurait plus aucun risque de bank run, puisque que vous ne pourriez plus accéder à votre argent pour le retirer !

En cas d’effondrement financier, il suffirait donc au gouvernement de geler tous les retraits, le temps que la banque se renfloue et que la crise passe.

Problème résolu.

Ce serait simple à mettre en place car les MNBC seront contrôlables et programmables en direct par la Banque centrale.

Donc toutes vos opérations pourront être tracées en temps réel.

Et ce sera la fin de votre liberté financière.

Qui est Marc Schneider ?

Marc Schneider est le fondateur d’Argo Éditions, une entreprise d’édition financière et de recherche en investissement. Sa newsletter gratuite réunit chaque semaine plus de 60 000 lecteurs. 

Ancien Risk Manager, Marc aide ses lecteurs à comprendre les rouages de l’investissement en bourse et en cryptomonnaies pour prendre en main leur avenir financier. 

Sa newsletter traite de sujets variés : nouvelles technologies, cryptomonnaies, psychologie de l’investissement ou encore géopolitique… avec un dénominateur commun : comprendre le monde qui nous entoure pour mieux gérer ses finances

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Labelgikaine
Labelgikaine
10 mois il y a

J’en suis sûr que c’est leur but, l’endettement est aussi une manœuvre pour imposer un crédit social à la chinoise,wef ne s’en est pas caché tout est écrit,la disparition des distributeurs bancaire pareil, tôt ou tard nous allons devoir prendre les armes pour les arrêter puisque le semblant de démocratie est détruit par la disparition des contre pouvoir,leurs intérêts sont trop énormes pour qu’ils s’arrêtent de manière légale, toutes les lois liberticides et de surveillance par des armes de guerre face à un peuple désarmer ne les gênes pas,se sont des terrorisme d’état en plus d’être des élites parasites corrompues pédophiles et dégénéré

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram