Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

la juste boutique

Négociations sur le plastique : des lobbies bien installés

Une grande réunion devant aboutir à la mise en place d’un traité condamnant les plus gros pollueurs plastique se tient à Paris. Les industriels se sont invités à la table des négociations.
Bouteille plastique

Crédits photo : Shutterstock

Une grande réunion sur le plastique s’est tenue du 29 mai au 2 juin 2023. 

Le but ? 

Mettre en place un traité international pour, in fine, se débarrasser de la pollution plastique de façon rapide et efficace. 

Ce traité, se voulant contraignant pour les plus gros pollueurs, voudrait appliquer les premières sanctions dès 2025. 

Si les négociations ont débuté avec 175 nations représentées au siège parisien de l’Unesco…

la présence de certains industriels dérange fortement

Les plus gros pollueurs à la table des négociations

Les chiffres sur la pollution plastique sont effarants. 

Un article de Mediapart du 2 juin 2023 signale que, chaque minute, l’équivalent d’un camion-poubelle rempli de plastique est déversé dans l’océan. 

Dès mars 2022, des premiers accords ont émergé suite à une réunion à Nairobi, au Kenya. 

Le but de ce grand sommet parisien est clair : aller plus loin

Toutefois, la présence de lobbyistes extrêmement actifs dans le secteur du plastique pourrait bien compromettre les bonnes intentions générales…

… et donner lieu à un traité tiède. 

Mediapart évoque pas moins de “190 représentants des intérêts industriels du plastique”. 

Coca-Cola, Nestlé, Lego, Unilever, Shell

Tous ont répondu à l’invitation pour tenter de faire nuancer ce traité international essentiel. 

La France n’est pas en reste du côté des entreprises, ayant invité à la table des négociations Carrefour, Michelin, Danone et Veolia. 

Pourtant, sur le papier, l’Hexagone est l’un des pays se voulant le plus ferme sur le sujet. 

Autant dire que c’est pas gagné…

3 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Martine
Martine
11 mois il y a

Qu’ils restaurent la consigne des bouteilles en verre ! En plus, ça permet à ceux qui n’ont plus rien d’aller les porter contre le prix de la consigne. Avant que les rapaces s’en accaparent, ça fonctionnait très bien !

Ou alors ; que les commerçant nous reprennent tous les emballages (puisqu’ils ne veulent pas de la vente en vrac) et ils s’en démerdent entre-eux (lobbyistes, industries, et affiliés 😡

Joy
Joy
11 mois il y a

Carbios est une entreprise française qui a trouvé une enzyme pour recycler à 100% et à l’infini le PET des bouteilles et le polyester des vêtements. C’est une première mondiale. La recherche est en cours pour les autres sortes de plastique comme le PE et le PP.
Michelin est associé pour ses pneus du futur.
La première usine sera dans le grand Est pour récupérer les déchets des pays voisins, en plus des nôtres.
Ce n’est plus le moment de crier au scandale mais plutôt Cocorico !

Candide
Candide
11 mois il y a
Répondre à  Joy

J’ai réagi sans voir que vous l’aviez déjà fait (et en mieux).

Bertrand
Bertrand
11 mois il y a

Je ne comprends pas bien cet article… Qui sont les pollueurs : ceux qui produisent des plastiques ou ceux qui les jettent à la mer ? Est-ce que ce sont les mêmes ou est-ce que l’on doit forcément considérer que pour arrêter de jeter des plastiques à la mer, il faut arrêter d’en produire ?

Michmich
Michmich
11 mois il y a

J’habite dans l’Est de la France, si la moindre parcelle de mon plastique aboutit à la Mer, c’est que le circuit d’évacuation des déchets qui me coûte si cher et très très mal organisé…

moi
moi
11 mois il y a

interdire le plastique ?? oui c’est surtout dans l’idée des politocards de coller une nouvelle taxe sur les objets en plastique si les consommateurs ne veulent ou ne peuvent pas acheter autrement !

Candide
Candide
11 mois il y a

Et quid de la société française qui avait breveté un procédé de dégradation des bouteilles plastiques permettant d’en fabriquer de nouvelles ? La France ne fabriquant plus ces bouteilles,la société devait proposer son procédé à des sociétés allemandes…

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram