Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

la juste boutique

Wokisme : les stages « indispensables » de Rima Abdul Malak

La ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, souhaite mettre en place un stage de prévention contre les violences sexistes et sexuelles. Ce stage pourrait conditionner l’aide du CNC.
Cinéma

Crédits photo : Shutterstock

La culture française contribue depuis bien longtemps à l’aura du pays à l’échelle internationale. 

Même si, depuis quelques années, le modèle semble s’essouffler, des efforts sont régulièrement entrepris pour faire briller le pays sur la scène culturelle. 

Mais une nouvelle difficulté vient d’apparaître, et pas des moindres !

Son nom : le mouvement woke, vous n’avez pas pu passer à côté.

Son objectif : “éveiller” les esprits et éviter la moindre forme de discrimination.

Orientation sexuelle, raciale, religieuse, ethnique…

Les conditions à respecter pour s’éviter les reproches ne sont pas des plus évidentes.

Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, l’a bien compris…

… et a choisi de mener le monde de la culture français dans la bonne direction !

Bientôt des stages obligatoires ?

Comment brimer un peu plus la liberté artistique dans une société déjà craintive d’offusquer les différentes couches de la population ? 

La réponse nous vient directement de Rima Abdul-Malak. 

Un article de Causeur dans son édition du 3 mai 2023 révèle que la ministre de la Culture souhaiterait mettre en place un stage obligatoire. 

Ce stage aurait pour but de “prévenir et agir contre les violences sexistes et sexuelles dans l’art et la culture”. 

Une intention qui pourrait être louable si elle s’appliquait au quotidien des plateaux de tournage…

… mais qui peut également être un frein à la créativité artistique. 

Il est toutefois nécessaire de faire amende honorable : contrairement à ce qui a été dit plus haut, le stage ne serait pas obligatoire.

Toutefois, dans la pratique, les choses seraient bien différentes. 

Les sociétés et entreprises refusant de se soumettre à ce stage pourraient se voir suspendre de subventions du Centre national du cinéma (CNC).

En somme, un stage pas obligatoire mais “indispensable”, comme dit par le CNC…

Un refus pourrait donc mettre en péril les projets envisagés.

Logique : le CNC contribue largement à l’aide cinématographique et peut donc clairement compromettre un projet. 

Autant dire que ce stage risque de faire parler à l’avenir

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
pascal
pascal
1 année il y a

vu le niveau du cinéma français actuel !!!!!!ça va pas s’arranger……

Inoxydable
Inoxydable
1 année il y a

Comme pour la vaccination Covid : Pas obligatoire mais forcing pour le faire en pourrissant la vie des personnes non vaccinées; Et cette « Cultivée » prétend être Française. Pauvre France.

moi
moi
1 année il y a

un stage pas « obligatoire » mais indispensable !!! ça vous rappelle pas le coup du vaccin covid ? il n’y avait pas d’obligation mais il était indispensable pour pouvoir faire pleins de choses , je vois que les godillots continuent allègrement d’enfumer le peuple

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram