Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

CIA - MK ultra

Vente de Biogaran : la manipulation électorale de Bruno Le Maire

Les laboratoires Servier s'apprêteraient à se séparer de leur filiale Biogaran. Mais l'annonce pourrait être reportée après les Européennes... sur proposition de Bruno Le Maire !
Bruno Le Maire

Crédits photo : Shutterstock

Sale période pour Bruno Le Maire

Le ministre de l’Économie fait face à la dégradation de la note de l’économie française dans les agences de notation américaines. 

De son côté, le Parlement européen pourrait prochainement sanctionner la France pour déficit excessif. 

Une information que Juste Milieu évoquait le 3 juin 2024

Et ce n’est pas fini. 

Dans un article du 31 mai 2024, L’Express révèle que la France pourrait prochainement céder l’un de ses fleurons : Biogaran. 

Le laboratoire Servier serait en passe de se débarrasser de sa filiale, bien connue pour ses médicaments génériques. 

Une vente qui pourrait toutefois attendre un peu…

pour permettre à Bruno le Maire une subtile manœuvre électorale !

Un mastodonte français du médicament

Est-il nécessaire de présenter Biogaran ? 

Le spécialiste français du médicament générique est un monstre dans le domaine. 

D’après L’Express, il “croque 32 % des parts de marché en France”. 

La statistique est implacable : “Plus de 1 médicament sur 8 vendus en France est estampillé Biogaran”. 

Une petite fierté nationale ! 

Mais il y a un problème : le manque de rentabilité de ce genre de médicaments. 

C’est pour cette raison que Servier a décidé de se séparer de sa filiale. 

Un événement qui n’est pas sans rappeler Sanofi qui avait annoncé vouloir abandonner le Doliprane au profit de médicaments plus rentables et innovants. 

Forcément, cette nouvelle tombe au plus mal pour l’exécutif alors que les élections européennes approchent. 

Et c’est pour cette raison que Bruno Le Maire a décidé d’attendre un peu !

Des déclarations dès le 11 juin ?

Les laboratoires Servier avaient prévu d’annoncer la vente de ce fleuron de l’industrie pharmaceutique française au mois de mai. 

Comment expliquer que rien ne soit encore rendu officiel ? 

Pour trouver la réponse, il faut aller chercher du côté de Bercy ! 

Comme l’explique L’Express, “Bercy aurait discrètement invité Servier à repousser le dépôt des offres”. 

La nouvelle échéance pourrait donc être fixée au 11 juin…

soit deux jours après le résultat des élections européennes

D’ailleurs, les deux éléments sont clairement corrélés. 

Bruno Le Maire souhaite en effet que cette vente ne serve pas “d’épouvantail pendant la campagne des Européennes”. 

Quand on voit le chemin de croix de Valérie Hayer et de la majorité présidentielle, on comprend pourquoi…

5 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pierre
Pierre
1 mois il y a

à partir du moment où ils se trahissent moralement eux-mêmes en acceptant de travailler pour macron, ils devienntn aussi pourris et menteurs que lui… toute la macronie est à gerber… attal, véran, le maire, hayer et compagnie (la liste est longue)

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram