Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

juste mensuel

Un Rock and Roll Hall of Fame éclectique !

La cérémonie d’intronisation au Rock and Roll Hall of Fame le 5 novembre s’est faite sur le ton de l’éclectisme.
Rock And Roll Hall Of Fame

Crédits photo : Shutterstock

Cette nuit s’est déroulée la 37ème cérémonie d’intronisation du Rock and Roll Hall of Fame.

Une nouvelle fois, le ton était à l’éclectisme et des musiciens de la scène urbaine ont été récompensés aux côtés de légendes du rock.

Le rap mis en avant depuis 2007

Pour cette nouvelle édition, dans la catégorie “performers”, un très grand nom de la culture urbaine a rejoint le panthéon…

Eminem, la légende vivante du rap.

À seulement 50 ans, (âge minimum pour y avoir accès), le rappeur de Detroit est inscrit au musée des plus grands à côté de légendes du rock n’roll telles qu’Elvis Presley, The Beatles, The Rolling Stones, Queen…

Cette cérémonie extraordinaire ne récompense plus que les artistes rock.

Depuis 2007 la scène s’est ouverte aux artistes urbains. 

Mais, avant cela, les artistes des autres scènes s’étaient déjà invités !

C’est notamment le cas de  Bob Marley, Earth Wind and Fire, Michael Jackson, Madonna

que des artistes qui ont marqué la grande histoire de la musique.

Grandmaster Flash & The Furious Five, DJ connu pour avoir lancé le mouvement hip hop dans les rues du Bronx dans les années 1970, est entré en 2007.

Il a ouvert la porte à beaucoup de monde : Run-DMC, N.W.A, Tupac, The Notorious Big, Jay-Z et maintenant Eminem.

De nombreuses autres légendes de la musique intronisées

Le Rock and Roll Hall of Fame a joué cette année sur le ton de l’éclectisme, ouvrant également ses portes à d’autres légendes de la musique.

C’est notamment le cas de Judas Priest. Les légendes du heavy metal, dont ils sont les fondateurs, ont enfin trouvé l’occasion de franchir les portes du musée et de s’y faire une place. 

La scène new wave s’est largement vue récompenser par l’intronisation de deux groupes majeurs : Eurythmics et Duran Duran.

Citons également Lionel Ritchie, monstre sacré de la soul music, qui a profité de la cérémonie pour faire un incroyable medley de ses plus grandes chansons.

Enfin, comment ne pas conclure avec celle qui a également clôturé la cérémonie d’intronisation

Dolly Parton, la légende vivante de la country, a enfin vu les portes du Rock and Roll Hall of Fame s’ouvrir pour elle, concluant une cérémonie éclectique avec tous les lauréats sur sa plus grande chanson : “Jolene”. 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x