Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

minceur

Tirez profit du côté obscur du métaverse

metaverse

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Je me souviens encore du jour où j’ai ouvert mon compte Facebook. C’était en 2007.

On pouvait charger des albums photo entiers, visibles par tout notre réseau d’amis.

On pouvait réagir et commenter chacune d’entre elles. On pouvait créer des groupes et des événements. On pouvait partager notre humeur du moment sur notre “mur”.

Très vite, j’ai délaissé mon blog MySpace, complètement dépassé par les fonctionnalités du nouveau réseau social.

Mais toutes ces nouveautés ne sont pas grand-chose à côté de ce qui nous attend…

Facebook est mort. Vive Méta !

Le 28 octobre 2021, Mark Zuckerberg dévoile son ambition de transformer Facebook en une entreprise métaverse. À cette occasion, il renomme l’entreprise en “Meta”.

Si vous ne saisissez pas bien ce qu’est le métaverse, vous n’êtes pas seul…
Zuckerberg le décrit comme un monde en ligne fictif, où les gens pourront jouer, travailler et communiquer ensemble, probablement grâce à des casques de réalité virtuelle.

Crédits photo : Meta

Zuckerberg et son double virtuel qui se contemplent dans le métaverse

On se croirait dans un film de science-fiction, et pourtant…

… le métaverse est déjà une réalité

Avant, les humains interagissaient avec le monde réel : les réunions au travail avaient lieu dans une même pièce. Les retrouvailles entre amis se faisaient chez les uns ou chez les autres.

Et si vous vouliez partir à l’aventure, vous preniez votre voiture pour rouler tout droit…

Mais depuis, les choses ont changé !

On peut communiquer instantanément grâce aux emails et aux visioconférences.

2 amis peuvent jouer ensemble à un jeu vidéo en ligne, depuis 2 lieux différents.

Et plutôt que de partir randonner en montagne, on peut maintenant s’équiper de lunettes de réalité virtuelle pour aller se balader.

En fait, le métaverse évolue déjà sous nos yeux depuis des années. Sauf qu’avec Méta, la tendance devrait passer à la vitesse supérieure.

Certains haïssent l’idée d’un monde virtuel. D’autres n’attendent que ça.

Quoiqu’il en soit, l’évolution vers un monde entièrement numérique semble plus que jamais inévitable.

Et, je ne sais pas pour vous… Mais ça me fait peur.

Rejoignez les lecteurs Héritage et téléchargez votre cadeau de bienvenue

Si cet article vous a plu, je vous invite à rejoindre les autres lecteurs de la lettre gratuite Héritage

Nous y partageons des analyses de l’actualité économique et des opportunités d’investissement en actions technologiques et cryptos à fort potentiel.

Chez nous, pas de charabia techniques et de graphiques incompréhensibles. Que vous soyez débutant ou investisseur chevronné, nos recommandations sont faciles à lire et simple à appliquer.

En vous inscrivant maintenant, vous recevrez gratuitement notre dossier spécial intitulé : 6 actions hydrogène pour tirer profit de la prochaine révolution énergétique.

Meta peut “voir” votre inconscient

Ce n’est pas tant la réalité virtuelle qui me dérange. Mais je me méfie de la façon dont ce métaverse capture nos données personnelles. 

Avant, Facebook savait où je cliquais et ce que je partageais. 

Demain, Meta saura exactement quel élément je regarde, comment je me tiens, la moindre micro expression ou réaction corporelle face à un contenu…

Autrement dit, le métaverse est une porte ouverte vers mon inconscient. Et ces données-là valent de l’or. 

Plus que jamais, la cybersécurité devient un enjeu crucial pour les entreprises. Et pendant ce temps, Facebook s’autoproclame déjà Gardien du métaverse… alors qu’il ne parvient même pas à protéger ses propres utilisateurs : début 2021, un hacker a ainsi volé les données de 53 millions de comptes.

Frances Haugen, une ancienne employée et lanceuse d’alerte a récemment dénoncé les choix irresponsables de la firme américaine :

“Facebook choisit encore et toujours de s’étendre sur de nouveaux domaines plutôt que de s’en tenir à ce qu’il a déjà fait. Je trouve cela inacceptable… Nous devons consacrer plus de ressources aux systèmes de sécurité de base […]. Au lieu d’investir pour que leurs plateformes soient un minimum sûres, ils s’apprêtent à embaucher 10 000 ingénieurs en Europe pour le développement du « métaverse ».”

Les enjeux sont très élevés. 

Chaque seconde, les GAFA enregistrent une immense quantité de données. Si bien qu’ils nous connaissent mieux que nous ne nous connaissons nous-mêmes. 

Cette abondance de données est une mine d’or pour tous les acteurs, y compris les mal intentionnés : c’est la face sombre du métaverse.

Mais pour les investisseurs, ce côté sombre peut être vu comme une immense opportunité : celle de la cybersécurité. 

Les actions de cybersécurité explosent en Bourse

La croissance du métaverse a créé une énorme demande en cybersécurité. 

Source : Statistica

Les analystes estiment que le marché pourrait atteindre les 345 milliards de dollars en 2026. 

Soit une hausse de + 58 % en 5 ans seulement. C’est énorme ! 

Et ça, le marché l’a très bien compris :

Source : Google Finance

En 1 an, les actions cyber ont explosé de + 62 %. Contre “seulement” + 42 % pour le Nasdaq…

Pourtant, même avec les prix actuels, le marché sous-estime encore la croissance des valeurs de cybersécurité. Et je suis convaincu que la croissance du secteur ne fait que commencer.

Si la thématique vous intéresse et que vous souhaitez vous positionner sur cette tendance, vous pouvez opter pour l’ETF suivant : 

First Trust Nasdaq Cybersecurity UCITS ETF Acc (Code ISIN : IE00BF16M727), disponible sur Degiro et Interactive Brokers.

logo heritage editions

La newsletter gratuite Héritage Éditions est un service d’information financière pour vous aider à faire les meilleurs choix de placement, en toute maîtrise. Nous avons fait le pari de créer un rendez-vous divertissant et pédagogique pour vous aider à investir en bourse.

Chaque semaine, vous découvrirez des tendances de fond et des sociétés à fort potentiel de hausse, pour profiter de grosses plus-value et/ou de dividendes en croissance.

Notre objectif : vous permettre de diversifier vos placements et de dégager de grosses plus-value à moyen-long terme.

Dès votre première lecture vous comprendrez qu’Héritage n’a rien à voir avec les articles finance dans les médias mainstream. Tous les sujets y sont abordés avec pédagogie pour vous permettre de repartir avec les idées claires et de susciter les meilleures conversations à table.

Avec nous, pas de jargon financier ni de termes techniques : nos experts vous donnent toutes les clés pour comprendre la bourse et vous livrent des recommandations simples à appliquer (libre à vous de les suivre).

Alors, prêt à changer votre avenir financier ?

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
tarzan
tarzan
6 mois il y a

ça sent plus du techno féodale a l’échelle mondiale plus qu’autre chose , que ce soit des méta ou tout autre nom cela revient au même , le but est de prévoir toutes révoltes . plus il y aura de personnes devant leur écrans moins il y aura de révoltes .

Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x