Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

conservation

Spotify, Deezer : un milliard de fausses écoutes ?

Pas moins d’un milliard d’écoutes sur les plateformes comme Spotify et Deezer seraient en réalité fausses et achetées par des producteurs.
Deezer

Crédits photo : Shutterstock

Le Centre national de la musique (CNM) a mis le doigt là où ça fait mal

Dans un rapport publié le 16 janvier 2023, l’organisme a donné le rapport d’une enquête sur les fausses écoutes sur les plateformes de streaming

Pendant un an et demi, leur travail a été de démasquer les producteurs et labels achetant de fausses écoutes.

Et les résultats sont aussi alarmants qu’ils sont impressionnants. 

Des chiffres et une affaire qui ne sont pas sans rappeler les faux comptes que certains influenceurs peuvent acheter pour développer leur visibilité.

Entre un et trois milliards de fausses écoutes

Dans ce rapport du 16 janvier, le CNM parle d’un milliard d’écoutes frauduleuses…

… mais ce chiffre pourrait être largement revu à la hausse pour atteindre les trois milliards !

Un chiffre vertigineux et qui concerne toutes les plateformes de streaming musical, bien que Spotify, Qobuz et Deezer soient les principaux concernés. 

En moyenne, 1 à 3% des écoutes seraient en réalité frauduleuses !

Un chiffre très impressionnant qui peut être justifié par le mode de fonctionnement de ces plateformes.

Une question de visibilité et de rémunération

Un artiste sera davantage mis en avant s’il a beaucoup d’écoutes

De plus, les acteurs du secteur musical peuvent ainsi créer une notoriété plus ou moins fictive ou, du moins, largement exagérée. 

Ainsi, il est tout à fait possible d’imaginer que des artistes, des producteurs ou des labels veuillent fausser les chiffres…

… d’autant que cela peut se faire de façon subtile ! 

Tous les secteurs sont concernés, bien que 92 % des écoutes frauduleuses viennent du rap et du R’n’B sur Spotify

C’est Roselyne Bachelot, alors ministre de la Culture, qui avait exigé ce rapport du CNM pour saisir l’ampleur du phénomène. 

Soulignons que si plusieurs plateformes ont joué le jeu de la transparence, cela n’a pas été le cas pour tout le monde.

Ainsi, Apple Music et YouTube ont tout simplement refusé de participer à cette opération et Amazon Music n’a révélé qu’une partie de ses chiffres. 

Quelque chose à cacher peut-être ?

4 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
GeeSay
GeeSay
20 jours il y a

Rémy, il faudrait passer un peu plus de temps à rédiger certains articles, celui-ci est tellement elliptique qu’il en devient lunaire, comme dirait ma fille. J’ai pas vraiment envie de lire le rapport du CNM, ce serait bien d’expliquer à qui profite le crime, parce que plus d’écoute = plus de droits à verser, je ne vois pas les plateformes jouer à ce jeu.

Allez Rémy, après le 45 tous mets le 33 sur la platine !

Boudier
Boudier
19 jours il y a

Les influenceurs achètent des abonnés, les labels achètent des écoutes, les politiciens achètent des voix. C’est bien, la société se porte au mieux !

Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x