Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Réindustrialisation : le tour de passe-passe de Bruno Le Maire

La Direction générale des entreprises (DGE) a ajouté le terme de métiers industriels pour vanter les chiffres de réindustrialisation de la France.
Bruno Le Maire

Crédits photo : Shutterstock

Pour la manipulation des chiffres, on sait qu’on peut compter sur Bruno Le Maire

Le ministre de l’Économie est sous le feu des critiques de toutes parts. 

Mais il est prêt à toutes les esbroufes pour tenter de limiter la casse de l’économie française. 

Et c’est ce qu’il a fait avec la Direction générale des entreprises (DGE), un service dépendant de son ministère. 

Comme l’explique un article de L’Express du 31 mai 2024, cette dernière fait face à des chiffres catastrophiques sur la réindustrialisation…

mais Bruno Le Maire a utilisé un subtil tour de passe-passe !

Métiers industriels… et emplois industriels

La Macronie est passée maître dans l’art de détourner le langage et le sens des mots.

Bruno Le Maire en a donné un nouvel exemple sur la réindustrialisation. 

La DGE vient en effet de proposer une nouvelle donnée pour mieux comprendre les chiffres dans le domaine. 

Ce chiffre concerne les métiers industriels. 

Un léger changement par rapport aux résultats affichés par les “emplois industriels”, jusqu’alors communiqués par l’Insee. 

Mais quelle est la différence ? 

L’Express explique : “Les “métiers industriels” comportent “des gestes manuels ou la mobilisation de compétences en lien direct avec l’industrie”…

qui peuvent être “réalisés dans l’industrie ou les services””. 

La nuance est subtile mais elle est bien là. 

Elle permet à la DGE de comptabiliser des personnes qui, jusqu’à présent, n’entraient pas dans les chiffres des “emplois industriels”.

Ainsi, les ingénieurs ou les commerciaux ont une chance, par exemple, d’apparaître dans ces nouvelles données.

Des résultats magiques !

Et ça marche ! 

Grâce à ce tour de passe-passe, Bruno Le Maire peut se vanter d’avoir de bons résultats ! 

L’Express confirme que “la dynamique des métiers industriels fait apparaître un phénomène de réindustrialisation plus marqué et plus précoce que les indicateurs d’emploi industriel traditionnels”. 

Et la DGE de conclure : “108 000 emplois supplémentaires ont été créés dans les métiers industriels en 2022”.

Pourtant, du côté des emplois industriels, seuls 44 000 emplois supplémentaires peuvent être comptabilisés.

C’est sûr qu’en changeant les règles en cours de route, c’est beaucoup plus facile…

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yaen
Yaen
1 mois il y a

On a tellement l’habitude de s’en faire introduire que l’on a de moins en moins mal. Et c’est là le drame, on s’habite-tue à tout ma bonne Lucette.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram