Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

argile

Pourquoi nos politiciens sont-ils d’aussi mauvais gestionnaires ?

politiciens

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Entre 1975 et 1988, le sénateur américain William Proxmire ne s’est pas fait que des amis…

Tous les mois, il décernait le très ironique Prix de la Toison d’or aux organismes d’État qui gaspillaient le mieux l’argent public… 

Parmi les lauréats :

– le Département de la Justice, pour avoir commandé une étude sur les raisons qui poussaient les prisonniers à vouloir s’évader ;

– la Fondation nationale pour la science, pour avoir dépensé plus de 100 000 $ dans une étude qui comparait l’agressivité des perches-soleil à qui l’on faisait boire du gin par rapport à celles à qui l’on donnait de la tequila ;

– le Département de la Défense, pour avoir commandé une étude de 6000 $ sur les meilleures façons d’acheter de la sauce Worcestershire ;

– la Poste américaine, pour avoir dépensé près de 4 millions de dollars dans une campagne de publicité pour inciter les Américains à s’écrire davantage de lettres.

Pas étonnant qu’à cette époque, de nombreuses associations de défense des contribuables aient vu le jour, comme la National Taxpayers Union (1977). 

Car au-delà du caractère humoristique de la chose, le fond de l’affaire est grave : c’est de notre argent qu’il s’agit ! 

Même sans aller dans ces extrêmes, de nombreuses mesures économiques prises par nos gouvernants sont plus que discutables.

Et si le Prix de la Toison d’or n’était décerné qu’aux États-Unis, ici en France, il aurait aussi tout son sens…

D’un côté, des taxes extrêmement inégalitaires, comme par exemple celle sur les prix du carburant connue pour avoir embrasé le pays avec le mouvement des Gilets jaunes.

De l’autre, des aberrations comme la privatisation de 9000 km d’autoroutes en 2005, alors même que ces autoroutes allaient commencer à générer d’importants profits.

Et ne parlons même pas des mesures de gestion de crise, comme celle que nous traversons avec le coronavirus…

Mais je ne suis pas là pour distribuer les bons points à nos ministres. 

Si je vous parle de ça, c’est parce que cette incapacité congénitale de nos dirigeants à faire les bons choix a peut-être une origine plus simple qu’il n’y paraît.

Ce n’est pas que l’économie est « trop compliquée », ni que la situation est « inextricable »… 

C’est juste qu’ils gèrent de l’argent qui ne leur appartient pas.

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Argo Éditions

Recevez gratuitement les conseils et analyses de Marc Schneider, directement dans votre boîte mail.

Nouvelles technologies, metaverse, biotech, cryptos… mais aussi matières premières, géopolitique et stratégies d’investissement avancées : vous n’êtes pas près de vous ennuyer ! 

Tous les nouveaux inscrits recevront en cadeau le dossier « Metaverse : 3 actions pour en profiter » dans leur boîte mail dès leur inscription

« Skin in the game » : la règle #1 en gestion

Connaissez-vous l’essayiste et statisticien Nassim Taleb

Dans son livre Jouer sa peau (Skin in the game, en anglais), la thèse centrale est qu’il ne devrait y avoir aucune décision prise par quelqu’un qui ne souffrirait pas des conséquences de cette décision

En clair : on apprend de ses erreurs que lorsqu’on en pâtit soi-même. 

Si vous devez dépenser 50 000 € en travaux pour votre maison, vous allez probablement investir cette somme de la façon la plus intelligente possible : réparer l’essentiel, aménager au mieux, choisir des matériaux avec un bon rapport qualité/prix

Parce que c’est votre maison. Vous vivez dedans. Vos décisions ont un impact direct sur votre quotidien. Et c’est votre argent, vous savez la valeur qu’il a. 

On peut donc imaginer que vous ferez des choix mesurés.

Nos politiciens font l’inverse : puisqu’ils gèrent de l’argent qui vient du contribuable pour des projets qui ne les concernent pas directement… 

Même avec toute la bonne volonté du monde (et l’on sait à quel point il arrive qu’elle manque), ils ne respectent pas cette règle de « Skin in the game »

Ils ne jouent pas leur peau. 

Au pire, que va-t-il se passer ? Ils seront vaguement impopulaires, trouveront un autre point de chute s’ils perdent les élections. 

Investir, c’est jouer sa peau

Cette règle qui consiste à ne prendre des décisions que sur des sujets dont la conséquence de notre décision nous affecte, je la garde toujours à l’esprit. 

J’évite d’intervenir dans ce qui ne me regarde pas… et surtout, je ne laisse pas les autres décider pour moi.  

C’est pour cette raison que j’investis mon argent plutôt que de le laisser en banque.

Et c’est pour cette raison que vous avez tout à gagner à faire de même.

Vous savez combien vaut votre argent. Vous savez quels efforts il vous a coûté. Les autres ne le savent pas.

Qui est Marc Schneider ?

Marc Schneider est le fondateur d’Argo Éditions, une entreprise d’édition financière et de recherche en investissement. Sa newsletter gratuite réunit chaque semaine plus de 60 000 lecteurs. 

Ancien Risk Manager, Marc aide ses lecteurs à comprendre les rouages de l’investissement en bourse et en cryptomonnaies pour prendre en main leur avenir financier. 

Sa newsletter traite de sujets variés : nouvelles technologies, cryptomonnaies, psychologie de l’investissement ou encore géopolitique… avec un dénominateur commun : comprendre le monde qui nous entoure pour mieux gérer ses finances

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yaen
5 mois il y a

Si on faisiat un Seat in game, le type dépense et se vautre, il perd son siège, ses indemnités et tout le toutim… en 1 an y a plus de politocards, seulement de vrais personnes qui font ce qu’elles pensent être efficace… d’un autre côté on se retrouvera peut-être avec une bande de gestionnaires frileux…

Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x