Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

hydrogène

Le point hebdomadaire des marchés avec Thomas Veillet – 21/11

finance et crypto

Crédits photo : Shutterstock

Spécialiste reconnu du monde de la finance, vulgarisateur hors pair, Thomas Veillet décrypte pour vous l’actualité financière chaque semaine sur Juste Milieu.
Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

La saine consolidation ou le début de la vague de prise de profits ?

La semaine qui vient de se terminer n’aura pas été la semaine la plus passionnante qu’il m’ait été donné de voir dans le monde merveilleux de la finance. 

Du lundi au vendredi, nous aurons principalement passé notre temps à nous demander si l’explosion de joie de la semaine précédente était justifiée, si l’inflation allait vraiment vers le mieux et si l’on n’était pas en train de mettre la charrue avant les bœufs. 

Lorsque l’on observe les performances des différents indices lors de la semaine dernière, on se rend rapidement compte que rien ne s’est passé et que l’on s’est contenté patiemment de se poser des questions. Des questions restées sans réponse. 

Les questions que nous nous sommes posées la semaine dernière sont principalement centrées autour de l’inflation. Tout d’abord il y a eu les chiffres du PPI – le PPI, ou les chiffres des Prix à la Production est considéré comme l’antichambre du CPI. En effet, si les producteurs peuvent produire pour moins cher, il semble évident qu’à court terme, nous devrions pouvoir consommer pour moins cher également. 

Une des autres questions que nous nous sommes posées la semaine dernière aura donc été centrée autour de la récession. On peut quand même se demander pourquoi après une double confirmation comme quoi l’inflation est sous contrôle, on n’est pas capable de monter plus que ça sur le S&P500. On peut donc soit se dire que « tout est déjà dans les prix » – ce qui reviendrait à dire qu’apprendre que la hausse des taux fonctionne et que l’inflation est en train de se faire péter les dents ne mérite « que » 10 % de hausse. Ou alors on peut se dire que tout s’essouffle et que l’on est en train de se rendre compte que si la FED ne change pas sa vision sur les taux dans les 3 semaines qui viennent, nous allons nous diriger directement vers la….

Conclusion

En résumé, ça monte, il y a de l’optimisme sur les semiconducteurs. Il y a de l’optimisme dans les semiconducteurs parce que Warren Buffet a pris un pari sur Taïwan Semi’s et que connaissant l’homme et sa citation qui dit que : 

“Soyez terrorisés quand tout le monde veut acheter le marché et achetez le marché quand tout le monde est en train de se barrer en courant »

Étant donné que le secteur des semiconducteurs s’est fait littéralement massacrer ces derniers mois, le fait de voir revenir Warren Buffet là-dessus, a motivé tout le monde. 

Et puis il y avait les signaux de récession qui devenaient un peu insistants 

Aujourd’hui nous sommes donc concentrés sur trois choses. 

1 – Le fait que la FED arrête de monter les taux aussi violemment et se montre un peu plus conciliante avec nous 

2 – Le fait que l’inflation soit finalement sous contrôle et puisse enfin se rediriger vers le niveau classique de 2 % qui était le sien 

3 – Le fait que les taux soient déjà montés TROP HAUT et que la RÉCESSION soit déjà inévitable

L’avenir de la FED

Monsieur Bullard est venu nous montrer un graphique qui laissait supposer et entendre qu’éventuellement peut-être, le taux « terminal » de la FED – autrement dit le taux qu’ils ne dépasseront pas – pourrait être plutôt autour des 7 % que des 5 – 5,5 % que l’on a en tête pour le moment. C’était la première claque dans la figure que l’on se prenait jeudi. Mais comme nous sommes bien éduqués, après s’être fait massacrer la joue droite, nous avons tendu la gauche. C’est Esther George qui s’est engouffrée dans la porte ouverte et qui a déclaré qu’elle ne « voyait pas comment nous pourrions faire baisser l’inflation sans avoir une contraction de l’économie ». Ensuite, alors que nous étions à peine en train de récupérer et que nos oreilles étaient en train de siffler, Kashkari a débarqué pour dire que la FED ne pouvait pas changer de politique monétaire tant qu’elle n’avait pas obtenu la CERTITUDE que l’inflation était dans une spirale baissière confirmée. Et qu’en attendant, elle devait continuer à nous coincer la tête dans l’étau en attendant que ça passe.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Recevez l’hebdo de Thomas Veillet directement dans votre boîte mail !

Mais pas seulement ! Vous récoltez aussi plusieurs fois par semaine, les meilleures informations sur l’investissement, la bourse et la finance personnelle. 

Si vous vous demandez sur quoi investir votre argent, quelles actions acheter ou encore comment savoir quand acheter en bourse, alors vous êtes au bon endroit.

En bonus, vous recevrez gratuitement 6 actions anti-crise dans votre boîte mail

Pourtant, l’évidence de la récession à venir ne perturbe pas le marché 

Le marché boursier semble ne plus avoir peur de la Réserve fédérale (pour le moment), mais cela ne veut pas dire qu’il est déjà sorti de l’auberge. L’attention se porte maintenant sur l’économie américaine – et si elle sombre dans la récession, cela déterminera si un nouveau test des planchers est à venir.

Les Américains continuent de faire des achats alors que l’inflation diminue. Les ventes au détail ont augmenté plus que prévu en octobre. Il s’agit d’un renversement de tendance par rapport aux résultats médiocres du mois dernier, et d’un signe encourageant au début de la saison des achats pour les fêtes. Bien que l’on ait encore une montagne de doutes !

Il convient toutefois de féliciter le marché pour sa résilience. Lorsque James Bullard, gouverneur de la Fed de Saint-Louis, a déclaré jeudi que les taux d’intérêt n’avaient « pas encore atteint un niveau que l’on pourrait considérer comme suffisamment restrictif » et qu’ils pourraient devoir augmenter jusqu’à 7 % pour maîtriser l’inflation. C’était un signe, peut-être, que la Fed a perdu la capacité de choquer quiconque, sauf les traders qui restent facilement impressionnables. 

Il y a de bonnes chances que le rebond du marché boursier reprenne dans les semaines à venir, au moins jusqu’à la mi-décembre, lorsque l’indice des prix à la consommation de novembre sera publié et que la Fed relèvera presque certainement les taux. Mais d’ici-là, on a vraiment l’impression que le marché VEUT absolument avoir son « Christmas Rally » – un peu comme on a tous envie et besoin de passer de vraies fêtes de fin d’année après une année horrible à tous points de vues. 

La semaine à venir 

Les Minutes du FOMC Meeting 

Mercredi, la Réserve fédérale américaine publiera le procès-verbal de sa dernière réunion qui s’est tenue au début du mois. Le compte rendu pourrait fournir des indices sur la mesure dans laquelle les responsables de la Fed sont prêts à augmenter les taux d’intérêt afin de maîtriser l’inflation élevée. La banque centrale américaine a augmenté son taux de référence des fonds fédéraux de 375 points de base depuis mars, et les responsables de la Fed devraient procéder à une nouvelle augmentation de 50 bp (au moins) en décembre. Cela placerait le taux des fonds fédéraux dans une fourchette de 4,25 % à 4,5 % d’ici la fin de l’année, soit le niveau le plus élevé depuis 2007, juste avant la crise des subprimes !

Investir en bourse avec les investisseurs internationaux

Qui sont Les Investisseurs ?

Les Investisseurs est une entreprise spécialisée dans l’investissement boursier, qui édite une publication unique en son genre dédiée à aider les débutants grâce à des informations claires et précises sur l’investissement en bourse.

Imaginez avoir accès aux méthodes et techniques utilisées pas les meilleurs investisseurs du monde, comme Thomas Veillet un des trader les plus réputés sur la place financière Suisse ou encore Philippe Herlin, le premier économiste français à avoir cru au potentiel du bitcoin dès 2013.

Nous travaillons en étroite collaboration avec eux, pour vous fournir des informations de haute qualité. 

Vous découvrirez comment :

  • Tirer le meilleur parti des opportunités actuelles.
  • Repérer les entreprises qui doublent ou triplent de valeur.
  • Surfer sur les tendances de fond.
  • Adopter des stratégies gagnantes, validées par la recherche économique et les plus grands investisseurs du monde.

Et le meilleur ?

Les Investisseurs est une lettre entièrement gratuite qui a pour but de faire de vous un meilleur investisseur et une personne plus riche.

Lucas Marchand

Les Investisseurs

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram