Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

apprendre préparer survivre

Le point hebdomadaire des marchés avec Thomas Veillet – 21/02

inflation thomas veillet

Crédits photo : Shutterstock

Spécialiste reconnu du monde de la finance, vulgarisateur hors pair, Thomas Veillet décrypte pour vous l’actualité financière chaque semaine sur Juste Milieu.
Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Et si l’inflation ne baissait pas si facilement ?

Lundi dernier, rien ne semblait pouvoir nous arriver et les marchés donnaient l’impression qu’ils étaient immunisés contre tout, on en arrivait même à se demander si les chiffres de l’inflation qui étaient prévus mardi après-midi, pouvaient changer la donne. Les investisseurs privés n’avaient jamais été si actifs et on avait le sentiment que l’on avait tout oublié…

–   La guerre en Ukraine

–   Le combat contre l’inflation

–   Le risque de récession

–   L’explosion des licenciements

–   La perte de main d’œuvre dans certains secteurs

–   Les tensions avec la Chine

–   Les chiffres du trimestre qui étaient épouvantables

–   Le trimestre prochain qui risquait d’être pire

–   La FED qui veut continuer à monter les taux

–   La BCE qui affirme vouloir monter le taux encore et encore

–   L’inflation qui est toujours à 9 % dans certains pays d’Europe, comme l’Allemagne

–   Le prix de l’essence qui ne baisse pas

–   Le marché immobilier américain qui est au bord du gouffre

–   La dette des pays est hors de contrôle (USA et France entre autres)

–   Le problème du plafond de la dette n’est toujours pas réglé (et de loin)

–   Et l’on parle de plus en plus de défaut du gouvernement US dans les mois à venir !

L’inflation, le CPI et notre interprétation personnelle

Mardi nous avons donc bien compris que l’on peut nous dire que la FED n’arrêtera pas de monter les taux et que ça sera plus compliqué que prévu d’atteindre les 2 % d’inflation, ça n’aura pas d’importance parce que « l’inflation » a quand même baissé – comme prévu. On attendait donc un CPI à 6,2 % mais il est sorti à 6,4 %. Dans un premier temps, on a eu peur. Parce qu’effectivement, ça baissait moins que prévu et que ça nous cassait un peu le rythme que l’on avait prévu pour l’objectif annuel de 3 % en décembre. Mais restons calme ! La bonne nouvelle d’hier, c’est quand même que l’inflation baisse et que donc le processus de désinflation est toujours en cours, comme disait Powell.

Question d’interprétation

Alors je ne veux pas devenir bearish, ni mettre en doute tous les chiffres macros qui sortent. Mais disons que depuis quelques temps, on peut quand même se rendre compte que quand un chiffre ne plaît pas, on invente une nouvelle manière de le calculer pour rendre la mariée un peu plus belle. 

Le PIB semble se diriger vers une récession ? Pas grave, on va trouver une nouvelle formule et intégrer des nouveaux trucs dedans, comme ça on noie le poisson et les gens n’y verront que du feu. L’inflation ne baisse pas assez ? Voire monte un petit peu ? Pas grave, on va changer la formule de calcul et intégrer des nouveaux trucs dedans, comme ça ils y verront que du feu et à la fin on pourra dire que le plan se déroule sans accroc.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Recevez l’hebdo de Thomas Veillet directement dans votre boîte mail !

Mais pas seulement ! Vous récoltez aussi plusieurs fois par semaine, les meilleures informations sur l’investissement, la bourse et la finance personnelle. 

Si vous vous demandez sur quoi investir votre argent, quelles actions acheter ou encore comment savoir quand acheter en bourse, alors vous êtes au bon endroit.

En bonus, vous recevrez gratuitement 6 actions anti-crise dans votre boîte mail

Et ça ne s’arrête pas là

Après les chiffres du CPI, nous avons attendu les chiffres du PPI. Ces derniers sont un peu l’anti chambres des prochains chiffres du CPI. Puisque si les prix à la production venaient à baisser, cela voudrait dire que les prochains chiffres du CPI vont baisser aussi, puisque l’on produit avant de consommer. Sauf que les chiffres du PPI étaient un peu comme ceux du CPI, moins forts que le mois dernier mais nettement plus forts que ce que l’on attendait. Du coup, nous avons passé la fin de semaine à nous poser des questions.

Et ce n’est pas tout. Si je reprends juste le mois de janvier, on a appris que :

– les loyers ne baissent pas, bien au contraire : c’est inflationniste ;

– le pétrole est remonté de 72 $ à 79 $, depuis trois jours les Américains vendent leur réserve stratégique à bas prix et le pétrole monte quand même : c’est inflationniste ;

– les chiffres de l’emploi de janvier sont passés de 187 000 postes attendus à 517 000 jobs créés : c’est inflationniste ;

– dans les derniers chiffres de l’Université du Michigan on a vu la remontée de la confiance du consommateur : c’est inflationniste ;

– la FED avait dit, en décembre, qu’une forte hausse des marchés pouvait également créer de l’inflation… Ai-je besoin de vous démontrer la performance de certains assets depuis 8 semaines ? C’est inflationniste !

En conclusion de la semaine

Pour terminer la semaine, on pourra dire que le doute est bien plus présent dans nos esprits qu’il ne l’était en début de semaine. Les prochaines échéances seront (ENCORE UNE FOIS) très importantes. Nous approchons de la fin du mois, il y aura encore les chiffres de l’emploi que l’on nous a promis en baisse, puis on recommencera le même cirque jusqu’à la FED de mars – qui aura lieu le 21 et 22 mars. Mais cette fois, si les données que l’on a sont inflationniste comme celles présentées un peu plus haut, je crois qu’il va falloir commencer à compter sur une hausse de taux un peu plus brutale pour calmer le jeu…

La semaine à venir

Points importants à retenir :

–   La semaine prochaine sera une semaine de vacances écourtée, les marchés américains étant fermés lundi.

–   La saison des résultats se poursuit la semaine prochaine avec les rapports des grands détaillants, notamment Walmart et Home Depot. Parmi les autres sociétés qui publieront leurs résultats la semaine prochaine, citons Nvidia, Alibaba, Coinbase et Moderna, entre autres.

–   Chiffres du marché du logement la semaine prochaine, y compris les ventes de maisons neuves et existantes pour janvier.

–   Mercredi, la Réserve fédérale publiera les Minutes du FOMC Meeting

–   Vendredi, le Bureau of Economic Analysis (BEA) publiera l’indice des prix des dépenses personnelles de consommation (PCE), la mesure de l’inflation privilégiée par la Fed, pour le mois de janvier.

Investir en bourse avec les investisseurs internationaux

Qui sont Les Investisseurs ?

Les Investisseurs est une entreprise spécialisée dans l’investissement boursier, qui édite une publication unique en son genre dédiée à aider les débutants grâce à des informations claires et précises sur l’investissement en bourse.

Imaginez avoir accès aux méthodes et techniques utilisées pas les meilleurs investisseurs du monde, comme Thomas Veillet un des trader les plus réputés sur la place financière Suisse ou encore Philippe Herlin, le premier économiste français à avoir cru au potentiel du bitcoin dès 2013.

Nous travaillons en étroite collaboration avec eux, pour vous fournir des informations de haute qualité. 

Vous découvrirez comment :

  • Tirer le meilleur parti des opportunités actuelles.
  • Repérer les entreprises qui doublent ou triplent de valeur.
  • Surfer sur les tendances de fond.
  • Adopter des stratégies gagnantes, validées par la recherche économique et les plus grands investisseurs du monde.

Et le meilleur ?

Les Investisseurs est une lettre entièrement gratuite qui a pour but de faire de vous un meilleur investisseur et une personne plus riche.

Lucas Marchand

Les Investisseurs

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram