Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

la juste boutique

Le débat du jour avec Florian Philippot (ép. 2) : pass vaccinal, fin du Covid et présidentielles

Pour notre deuxième rencontre avec Florian Philippot, on parle pass vaccinal, fin du Covid et présidentielles !
florian-philippot

Juste Milieu est heureux de vous présenter le nouvel épisode du Débat du jour !

Cette semaine, j’ai la chance de recevoir pour la deuxième fois Florian Philippot.

Dans le Débat du jour, chaque semaine, Juste Milieu reçoit une personnalité politique, médiatique, culturelle, etc.

Objectif : donner la parole à tous ceux qui le souhaitent, quelles que soient les convictions, les positions et les idées.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
meanwhile
meanwhile
2 années il y a

Expression de l’alliance de l’intelligence et de l’humanité.

A propos d’« humanité » dans ma lointaine jeunesse toute contestation du système en place était qualifiée – disqualifiée – de communiste.
La guerre, froide pour nous, tiède ou brûlante pour d’autres, en était le prétexte idéal.
L’anathème à changé, le procédé, mécanique, reste identique : disqualifier tout discours construit sur la base d’informations fiables et d’intérêts clairement établis sans se fatiguer la tête
C’est la « religion institutionnelle » déracinée totalement comme cette dernière de la transcendance.Un gros mot…

Quant aux perspectives évoquées ici, on ne peut qu’en rejoindre l’analyse faite dans ce tableau fort, serein, et clair.

Il n’est sans doute pas encore temps pour l’ensemble de ceux qui souffrent de la situation décrite d’aborder ce qui constitue aussi, par l’expression multiséculaire de la nature humaine dont l’angélisme reste à démontrer à travers les sociétés qu’elle met en œuvre, un enjeu fondamental :

celui de la survie de l’humanité – et du reste du règne vivant – dans le cadre qui semble indépassable pour la plupart de l’explosion démographique associée aux modes de vie plus confortables qui accompagnent le développement industriel de la « civilisation ».
Et de ses dégâts encore considérés « collatéraux ».

On peut supposer que cela conduit les thuriféraires du Grand Reset qu’ils ont contribué – tout comme moi à mon modeste niveau, démultiplié par un nombre astronomique concomitant de congénères – à imposer probablement un changement de cap.

Jusqu’à présent, c’était simple : le mode de régulation des sociétés pour le profit d’une minorité s’apparentait à celui des lemmings. (Lemming, pas Gremlin ;\ Si vous souhaitez en adopter un, renseignez vous.)

L’essentiel était de parvenir à ne pas s’aventurer sur les mêmes chemins que le Grand Troupeau, attitude résumée lapidairement par Paul Valery :

« La guerre, c’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas. »

Globalement, ça à toujours marché.
Malheureusement le pouvoir de la technologie à changé la donne, et les enfants des classes au pouvoir peuvent s’inquiéter de dégâts toujours collatéraux hélas susceptibles maintenant de les impacter personnellement

La dispendieuse capacité de se bâtir à la hache et la bombe du même nom des empires sur Mars ou dans les étoiles loin de la poubelle Terre et des bipèdes aptères qui l’infestent reste le jeu à court terme scientifique et financier d’une « élite » qui fait feu de tout bois.

Pour résumer :
Quand l’humanité ou une minorité d’entre elle tente d’apporter un remède de fond à un problème crucial : servage, armes blanches contre canons en 14, famine à l’arrière…
On finit avec Staline.

La révolution française : Napoléon.

Quand une religion naissante prône les Béatitudes… On se retrouve nez à nez avec la Très Sainte Inquisition.
Tout ça résumé en deux lignes, exemples non exhaustifs, à développer.

Aujourd’hui les multiples facettes du Grand Reset, destiné à restaurer notre espèce dans toute sa dignité, sur une planète rendue plus sûre. Pour sûr.
Le « Transhumanisme » à portée de main.

La prospective, au sens le plus large, est un jeu d’enfant à la lumière du développement de l’histoire de l’humain.
Nous étions en tant qu’espèce, la seule à pouvoir améliorer un peu la situation de base.
Ou l’inverse. C’est fait.

Collapsologue, & complotiste.

meanwhile
meanwhile
2 années il y a

Expression de l’alliance de l’intelligence et de l’humanité.

A propos d’« humanité » dans ma lointaine jeunesse toute contestation du système en place était qualifiée – disqualifiée – de communiste.
La guerre, froide pour nous, tiède ou brûlante pour d’autres, en était le prétexte idéal.
L’anathème à changé, le procédé, mécanique, reste identique : disqualifier tout discours construit sur la base d’informations fiables et d’intérêts clairement établis sans se fatiguer la tête
C’est la « religion institutionnelle » déracinée totalement comme cette dernière de la transcendance.Un gros mot…

Quant aux perspectives évoquées ici, on ne peut qu’en rejoindre l’analyse faite dans ce tableau fort, serein, et clair.

Il n’est sans doute pas encore temps pour l’ensemble de ceux qui souffrent de la situation décrite d’aborder ce qui constitue aussi, par l’expression multiséculaire de la nature humaine dont l’angélisme reste à démontrer à travers les sociétés qu’elle met en œuvre, un enjeu fondamental :

celui de la survie de l’humanité – et du reste du règne vivant – dans le cadre qui semble indépassable pour la plupart de l’explosion démographique associée aux modes de vie plus confortables qui accompagnent le développement industriel de la « civilisation ».
Et de ses dégâts encore considérés « collatéraux ».

On peut supposer que cela conduit les thuriféraires du Grand Reset qu’ils ont contribué – tout comme moi à mon modeste niveau, démultiplié par un nombre astronomique concomitant de congénères – à imposer probablement un changement de cap.

Jusqu’à présent, c’était simple : le mode de régulation des sociétés pour le profit d’une minorité s’apparentait à celui des lemmings. (Lemming, pas Gremlin ;\ Si vous souhaitez en adopter un, renseignez vous.)

L’essentiel était de parvenir à ne pas s’aventurer sur les mêmes chemins que le Grand Troupeau, attitude résumée lapidairement par Paul Valery :

« La guerre, c’est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas. »

Globalement, ça à toujours marché.
Malheureusement le pouvoir de la technologie à changé la donne, et les enfants des classes au pouvoir peuvent s’inquiéter de dégâts toujours collatéraux hélas susceptibles maintenant de les impacter personnellement

La dispendieuse capacité de se bâtir à la hache et la bombe du même nom des empires sur Mars ou dans les étoiles loin de la poubelle Terre et des bipèdes aptères qui l’infestent reste le jeu à court terme scientifique et financier d’une « élite » qui fait feu de tout bois.

Pour résumer :
Quand l’humanité ou une minorité d’entre elle tente d’apporter un remède de fond à un problème crucial :

servage, armes blanches contre canons en 14, famine à l’arrière…
On finit avec Staline.

La révolution française : Napoléon.

Quand une religion naissante prône les Béatitudes… On se retrouve nez à nez avec la Très Sainte Inquisition.
Tout ça résumé en deux lignes, exemples non exhaustifs, à développer.

Aujourd’hui les multiples facettes du Grand Reset, destiné à restaurer notre espèce dans toute sa dignité, sur une planète rendue plus sûre. Pour sûr.
Le « Transhumanisme » à portée de main.

La prospective, au sens le plus large, est un jeu d’enfant à la lumière du développement de l’histoire de l’humain.
Nous étions en tant qu’espèce, la seule à pouvoir améliorer un peu la situation de base.
Ou l’inverse. C’est fait.

Collapsologue, & complotiste.

« Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer »

Citation de :

Stanley Kubric dans orange mécanique ? Bernard Tapie ? Un Shadock ?

« Oui, mais il faut parier. Cela n’est pas volontaire, vous êtes embarqué. »

Citation de :

Un passager du Titanic ? La compagnie qui l’a affrétée ? Pascale Sèche ?

Alors le courage Étymol. et Hist. 1. 1050 « cœur en tant que siège des sentiments » « état d’esprit, intentions » d’où « désir, ardeur de faire quelque chose »

https://www.cnrtl.fr/etymologie/courage

Seule porte de sortie.
Avec le désespoir :

Julie:Que voulez-vous qu’il fît contre trois?
Le vieil Horace: – Qu’il mourût! Ou qu’un beau désespoir alors le secourût.

Citation de :

Saint Augustin ? Florian Philippot ? Choucas ?

Et pour terminer ce florilège de citations : « la culture, c’est comme la confiture. Moins on en a…
Plus on l’étale ».

Résultat du Quiz à la discrétion du Sieur Rémy – qu’il soit remercié pour son oeuvre et
Que son Saint Patron veille sur nous.

DURAND
2 années il y a

Quand donnez-vous la parole à F. Asselineau ?

Maquisard
Maquisard
2 années il y a

Florian Filippot nous donne une vision assez claire de la situation peu reluisante dans laquelle nous sommes.
Il semble beaucoup plus lucide que nombre d’autres prétendants pour qui la France et son peuple n’est apparemment pas le soucis premier.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram