Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Inflation : des bénéfices records qui interrogent

Aux différents niveaux de la production des grandes entreprises, les bénéfices et chiffres d’affaires battent des records. De quoi s’interroger sur la réalité de l’inflation.
Pernod Ricard

Crédits photo : Shutterstock

L’inflation n’est-elle pas l’arbre qui cache une forêt pleine de bénéfices pour les plus grandes entreprises ?

Depuis plusieurs semaines, le panier de courses des Français ne cesse d’augmenter, créant de vraies difficultés pour de nombreux foyers.

Pour autant, certains groupes se targuent de faire des bénéfices records…

… de quoi se poser quelques questions !

Des chiffres d’affaires en hausse de 25 % !

Un article du Canard enchaîné du 3 mai 2023 a jeté un pavé dans la mare en annonçant les chiffres d’affaires records générés par plusieurs entreprises. 

C’est principalement le cas des producteurs de bouteilles et d’emballages en verre. 

Verallia, premier producteur du secteur, a ainsi vu son résultat net augmenter de 42,7 %… 

avec un chiffre d’affaires en hausse de 25,7 %

Un résultat tout à fait enthousiasmant, s’accompagnant d’une déclaration qui en dit peut-être trop ! 

Le Palmipède révèle en effet que le communiqué du groupe parle d’une “augmentation des prix de vente […] supérieure à l’augmentation des coûts de production”. 

La note se fait-elle plus salée du côté de ceux qui utilisent ces fameuses bouteilles en verre ? 

Pas du tout

Le groupe Pernod Ricard connaît une croissance de 29 % de son résultat net sur le dernier semestre 2022. 

Il en est de même pour Pepsico dont le résultat gonfle de 17 % !

Des chiffres confortables pour la grande distribution

L’ultime explication qu’il serait possible de trouver pour justifier l’inflation serait donc une augmentation des coûts pour la grande distribution…

mais là encore, la réalité est toute autre

Le Canard enchaîné révèle ainsi que Carrefour connaît une hausse de ses bénéfices nets à 1,35 milliards d’euros.

Le chiffre d’affaires, quant à lui, est plus modeste avec une hausse de “seulement” 8,5%.

Si les chiffres de l’enseigne sont aujourd’hui connus pour Carrefour, c’est loin d’être le cas pour les autres. 

Les réseaux de distribution étant indépendants, le système n’est que plus opaque. 

Toujours est-il, ces bénéfices records ne montrent qu’une seule chose: le seul perdant, c’est le consommateur

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram