Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Juste-Mensuel

Guérini, Borne, Montchalin : bientôt virés ?

Plusieurs membres du gouvernement sont sur la sellette. Vont-ils démissionner en cas de défaites aux législatives, comme le veut Macron ?
Elisabeth Borne

Crédits photo : Shutterstock

C’est un engagement du président de la République.

Emmanuel Macron a été clair : les ministres perdants aux législatives seront exclus du gouvernement.

Une promesse légitime qui s’explique par la nécessité de maintenir au pouvoir des personnalités qui ont le soutien des Français.

Sauf que…

… de nombreux membres du gouvernement sont sur la sellette !

Ça tremble fort pour certains, du côté du gouvernement

Le sujet Borne

Fraîchement nommée Première ministre, Élisabeth Borne n’a pas intérêt à trop s’appesantir !

Candidate dans le Calvados, elle devrait être traitée de la même manière que les autres en cas de défaite.

Pour l’instant, elle a reçu le soutien d’Édouard Philippe, personnalité forte de la nouvelle alliance Renaissance.

Un soutien précieux dans une campagne très vite présentée comme un parachutage en bonne et due forme de la part du parti présidentiel.

Alors gare à la défaite !

Il en va de la crédibilité de la parole présidentielle…

… déjà bien abîmée par les temps qui courent !

Stanislas Guérini dans une zone de turbulences

Promu ministre de la Transformation et de la fonction publique, l’ancien patron de LREM est candidat pour les législatives 2022.

Il se présente du côté de Paris, dans la 3ème circonscription, à cheval sur les XVIIème et XVIIIème arrondissements.

En face, on retrouvera Léa Balage, actuelle conseillère municipale écologiste, sous l’étiquette de la NUPES.

Le défi de Guérini sera donc de récupérer autant que possible le vote de droite.

Dans cette circonscription, Emmanuel Macron avait obtenu 37 % des voix au premier tour de l’élection présidentielle.

Le premier signe d’un échec annoncé ?

Beaune, Montchalin : même combat !

D’autres membres du gouvernement sont aussi dans une situation délicate.

Amélie de Montchalin, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, ira bagarrer dans l’Essonne (6ème circonscription).

Le 10 avril 2022, le vote de gauche avait culminé à 40,4 %, contre 29,86 % pour Emmanuel Macron.

Une tendance plus que complexe à inverser !

De son côté, Clément Beaune récemment nommé ministre délégué à l’Europe, se présente dans la 7ème circonscription de Paris.

Il affrontera Caroline Mécary, l’avocate médiatique candidate de la NUPES, déjà élue aux municipales de 2014 dans le XIVème arrondissement sur la liste d’Anne Hidalgo.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x