Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Devenir autonome en énergie : par où commencer ?

autonomie énergie

Crédits photo : Shutterstock

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Être autonome en énergie, beaucoup en rêvent mais peu se lancent !

Un manque de motivation ? 

Pas forcément. 

C’est un sujet assez complexe et il est souvent difficile de s’y retrouver quand on commence à s’intéresser au sujet

Être autonome en électricité, qu’est-ce que ça signifie ?

C’est une question primordiale !

Être 100 % autonome en électricité avec un mode de consommation “classique” (chauffage électrique, four, chauffe-eau…), c’est compliqué !

Cela nécessite une installation très coûteuse (ça se compte en dizaines de milliers d’euros) et complexe… 

… pas forcément accessible pour le plus grand nombre donc. 

Avant de commencer, la question à se poser est la suivante : quel niveau d’autonomie je souhaite atteindre ?

1ère étape : déterminer le niveau d’autonomie souhaité

Entre le niveau zéro de production énergétique et l’autonomie totale, il y a beaucoup de stades différents !

Pour déterminer quel niveau d’autonomie atteindre, le mieux est de faire la liste de tous les appareils électriques dont vous pouvez vous passer au quotidien

Pour ma part, j’ai choisi d’être autonome sur tout sauf :

– le chauffage électrique ;

– l’eau chaude ;

– le lave vaisselle

– le four ;

– la machine à laver.

Pour le chauffage, l’eau chaude et le four, je peux utiliser mes poêles qui fonctionnent au bois.

J’ai des poêles à bois qui peuvent prendre le relais du chauffage, de l’eau chaude et du four en cas de coupure de courant. 

Ceci étant, rien n’oblige à aller aussi loin ! 

Il est tout à fait possible de choisir d’être autonome en électricité sur le strict minimum, comme les lumières et tes appareils indispensables (téléphone, appareil médical, pompe…). 

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Apprendre Préparer Survivre

Recevez gratuitement par email les conseils et les stratégies de résilience d’Antoine.

Autosuffisance alimentaire, sac d’évacuation d’urgence, secourisme, autonomie énergétique et en eau…

Vous saurez comment vous protéger des prochaines crises, en toute autonomie !

En bonus, vous recevrez gratuitement le dossier « Le sac d’évacuation d’urgence » dans votre boîte email

2ème étape : réduire sa consommation d’énergie

Vouloir acheter une installation solaire sans réduire sa consommation énergétique quotidienne est un non-sens idéologique et économique !

Le meilleur moyen de réduire le coût d’une installation solaire, c’est de consommer moins. 

Il est donc indispensable de rechercher et remplacer les appareils électriques les plus énergivores de votre maison, comme par exemple :

– les ampoules classiques (incandescente ou halogène), en les remplaçant par des leds qui consomment entre 70 % et 90 % moins ;

– les vieux appareils (four, chauffe-eau, frigo, radiateurs électriques, congélateur, télé, ordinateur…), en les remplaçant par des versions plus modernes qui peuvent consommer jusqu’à 3 fois moins.

Avant d’installer mes panneaux solaires, j’ai personnellement changé mon frigo, mon four, une partie de mes radiateurs électriques et je vais bientôt remplacer mon chauffe-eau.

3ème étape : estimer sa consommation d’énergie 

La troisième étape consiste à estimer la consommation d’électricité du niveau d’autonomie souhaité.

Cette estimation permettra par la suite de déterminer clairement le dimensionnement de votre installation photovoltaïque et donc son coût.

Faut-il simplement regarder sa facture d’électricité pour ça ? 

Seulement si vous voulez être 100 % autonome, puisque la facture donne la consommation globable du foyer.

Mais pour une autonomie partielle, il faut rentrer dans le détail…

Le plus simple est donc de s’aider d’un outil qui mesure précisément la consommation électrique : le Wattmètre.

Ce petit boîtier se place entre une prise et un appareil électrique. Il indique ensuite la consommation réelle sur un écran.

Il faut ensuite additionner la consommation de tous les appareils nécessaires pour atteindre votre objectif d’autonomie.

Attention aux saisons !

L’été, les panneaux solaires produisent au maximum de leur capacité et la consommation électrique a tendance à être plus basse dans la maison. 

Mais en hiver, c’est une autre histoire !

Les panneaux solaires produisent moins (journées plus courtes, nuages, neige…) et la consommation énergétique de la maison augmente.

Il faut donc bien prendre ces facteurs en considération au moment de l’estimation de votre consommation. 

Qui est Antoine Ledu ?

Passionné de survie et d’autonomie, Antoine Ledu lance en novembre 2020 le projet Apprendre Préparer Survivre.

À travers sa newsletter gratuite, Antoine délivre des stratégies concrètes pour aider ses lecteurs à développer leur résilience et faire face aux différentes crises du quotidien.

De nombreux sujets sont abordés :
l’autonomie alimentaire avec le stock de nourriture, la conservation des aliments, le potager, les plantes sauvages… ;

la survie physique avec le sac d’évacuation d’urgence, le secourisme, le matériel indispensable, etc. ;

la survie financière avec l’or, l’argent, les crypto-monnaies,… ;

l’autonomie en eau et énergie à travers les expériences d’Antoine dans sa BAD (Base autonome durable).

Et bien d’autres thématiques indispensables pour se protéger et protéger sa famille.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x