Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Allocations familiales : cet algorithme anti-fraude… visant les plus pauvres

L'algorithme utilisé par la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf) pénaliserait les plus précaires qui risquent davantage de contrôles.
Allocations familiales

Crédits photo : Shutterstock

Depuis le début des années 2010, un algorithme a fait son apparition sur le site de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf). 

Son but est simple : prévenir les potentielles fraudes sociales

Et si cet algorithme était responsable de discriminations ? 

C’est ce que pense La Quadrature du net, une association de défense des libertés numériques…

… qui estime que l’algorithme de la Cnaf vise particulièrement les classes les plus précaires ! 

Plus de contrôles chez les pauvres ?

L’algorithme mis en place par la Cnaf est capable de détecter les bénéficiaires “à risque” de frauder. 

Les agents n’ont ensuite qu’à effectuer des contrôles et récupérer les trop-perçus en cas de fraude. 

Mais Libération, dans son édition du 29 novembre 2023, fait une révélation tout à fait étonnante. 

Les bénéficiaires d’allocations sont classés tous les mois avec un chiffre entre 0 et 1

Plus le chiffre est proche du 1, plus l’allocataire est soupçonné de fraude potentielle. 

Problème : “dès le départ, il est plus élevé pour les personnes disposant de revenus faibles”. 

Le directeur général de la Cnaf le justifie en expliquant que les bénéficiaires du RSA et de certains autres minima sociaux ont des revenus fluctuants… 

… et donc qu’ils sont plus susceptibles de faire des erreurs dans leur déclaration.

Mais la Cnaf n’est pas le seul organisme que La Quadrature du net pointe du doigt. 

Un article du Figaro du 27 novembre 2023 révèle que “l’Assurance maladie, l’Assurance vieillesse, les Mutualités sociales agricoles ou Pôle Emploi ont également recours à des systèmes automatisés pour lutter contre la fraude aux aides sociales”.

Rappelons que la fraude sociale correspond à 1 milliard d’euros de pertes par an pour la France…

… et la fraude fiscale serait estimée entre 80 et 100 milliards d’euros d’après des chiffres de France Info dans un article du 20 avril 2023

On se demande bien qui triche le plus…

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Dimitile
Dimitile
2 mois il y a

On dénonce, on dénonce à longueurs de médias. C’est bien mais on fait quoi pour survivre dans un monde hostile? Les nantis qui gouvernent dans l’ombre savent très bien que pour agir comme ils le veulent il suffit d’entretenir la population dans la peur, de la contrôler sans cesse et de la rendre dépendante d’une part et qu’en fait, bien qu’il y ait quelques soubresauts, elle ne réagira pas … par peur.

Mireille Delphis
Mireille Delphis
2 mois il y a
Répondre à  Dimitile

Vous avez raison, hélas

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram