Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

internet

Vive les banques !

Banques

Crédits Photo : Shutterstock

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Les dérives des banques sont dénoncées depuis bien des années… 

Elles sont responsables de la crise de 2008, qui a mis des millions de travailleurs à la rue dans le monde. 

Et elles sont proches de la récidive… 

Mais ce n’est pas pour autant que les banques ne sont pas utiles. 

Par exemple, sans banque, je n’aurais jamais pu acheter ma BAD (Base Autonome Durable). 

Un jour, sous ma vidéo YouTube “Mes astuces pour trouver une BAD”, certains n’ont pas compris comment je peux être autonome en ayant un prêt bancaire : 

La question se pose, mais elle est idéologique, pas pragmatique

2 visions de l’autonomie s’affrontent

Il y a ceux, comme moi, qui préfèrent prendre un crédit immobilier pour acheter une maison et gagner rapidement en autonomie.

Et il y a ceux qui préfèrent économiser pendant de longues années pour acheter cash une petite maison, quitte à vivre sans beaucoup de budget, et dans des conditions de vie très rustiques.

Chaque choix est valable, il n’y a pas de bonne façon d’être autonome. 

Au début, avant de rencontrer ma femme et fonder une famille, je me lançais sur la 2ème option. 

Je voulais acheter un petit chalet en montagne en cash et vivre avec le minimum. 

Mais avec une famille, j’ai préféré opter pour la 1ère option, afin de leur assurer un minimum de confort. 

Et dans ce cadre, le prêt bancaire bien géré n’est pas un risque, mais une opportunité.

Comment est censée fonctionner une banque ?

À l’origine, l’intérêt des banques est de mettre en commun l’épargne de leurs clients pour financer des projets.

Un bon exemple, c’est le Crédit agricole. 

Créé en 1884, son but était de permettre aux agriculteurs de s’équiper avec de nouvelles machines, d’acheter du bétail etc.

Aujourd’hui, ça a bien changé. 

Leur fonctionnement est beaucoup plus complexe, surtout avec la création monétaire et les dérives qui se multiplient.

Le problème n’est pas en soi les banques, mais leurs dérives.

Devant le rejet du système bancaire (que je comprends…), beaucoup de fausses idées circulent.

Pourtant, il y a seulement 2 vrais risques à avoir un emprunt bancaire.

1er risque : le crédit à taux variable

Le crédit à taux variable permet aux taux d’intérêt des remboursements d’évoluer avec le temps.

Il peut par exemple passer de 2 % la première année à 1,5 % la deuxième, puis à 3 % la troisième.

Ce taux est généralement basé sur l’état de l’économie. 

Conclusion…

  • Quand tout va bien, il est plutôt bas.
  • Mais en cas de crise, il peut complètement exploser.

Ce taux variable a dévoilé tout l’étendu de ses effets catastrophiques pendant la crise des subprimes en 2008.

Des millions d’Américains se sont retrouvés expulsés de chez eux par la banque parce qu’ils ne pouvaient plus rembourser leurs crédits immobiliers. 

En France, les taux variables existent, mais il existe aussi les crédits immobiliers à taux fixe, beaucoup plus sécurisés. 

Inscrivez-vous à la newsletter gratuite Apprendre Préparer Survivre

dossier gratuit

Recevez gratuitement par email les conseils et les stratégies de résilience d’Antoine.

Autosuffisance alimentaire, sac d’évacuation d’urgence, secourisme, autonomie énergétique et en eau…

Vous saurez comment vous protéger des prochaines crises, en toute autonomie !

En bonus, vous recevrez gratuitement le dossier « Comment acheter et stocker de l’or » dans votre boîte email.

2ème risque : emprunter au-dessus de ses moyens

Avant de se lancer dans un prêt immobilier, il faut être absolument certain de pouvoir le rembourser.

Même en cas de rupture de ta normalité financière, comme une période de chômage, un grave accident, un divorce…

Il faut pour cela respecter 2 règles d’or. 

Règle numéro 1 – Avoir 6 mois de dépenses de côté minimum 

Des problèmes financiers, ça arrive à tout le monde !

Et souvent plus d’une fois dans une vie… 

Le meilleur moyen de s’en protéger, c’est d’avoir assez d’argent de côté pour être capable de subvenir à ses besoins. 

Et donc de rembourser son prêt.

Pour ça, sécuriser au moins 6 mois de dépenses est le meilleur moyen d’être serein.

Règle numéro 2 – Pouvoir revendre rapidement son bien à son prix d’achat minimum

Dans le cas d’une perte de revenus sur le long terme, il faut pouvoir :

  • revendre son bien rapidement ;
  • récupérer au moins le prix d’achat pour annuler le crédit en cours et ne pas perdre d’argent dans l’opération.

Pour que ce soit possible, il faut :

  1. acheter sa maison au prix du marché – attention, les coups de coeur coûtent souvent plus chers ;
  2. améliorer la valeur de la maison pendant les années d’occupation – notamment grâce à la rénovation. 

Le meilleur exemple, c’est l’achat d’une vieille maison en-dessous du prix du marché et la retaper soi-même. 

En cas de revente, le bénéfice est assuré.

Dernier conseil, ça peut être très dur émotionnellement de devoir revendre sa maison.

Mais ça vaut 10 fois mieux que de tomber dans le cercle vicieux du surendettement.

Qui est Antoine Ledu ?

Passionné de survie et d’autonomie, Antoine Ledu lance en novembre 2020 le projet Apprendre Préparer Survivre.

À travers sa newsletter gratuite, Antoine délivre des stratégies concrètes pour aider ses lecteurs à développer leur résilience et faire face aux différentes crises du quotidien.

De nombreux sujets sont abordés :
l’autonomie alimentaire avec le stock de nourriture, la conservation des aliments, le potager, les plantes sauvages… ;

la survie physique avec le sac d’évacuation d’urgence, le secourisme, le matériel indispensable, etc. ;

la survie financière avec l’or, l’argent, les crypto-monnaies,… ;

l’autonomie en eau et énergie à travers les expériences d’Antoine dans sa BAD (Base autonome durable).

Et bien d’autres thématiques indispensables pour se protéger et protéger sa famille.

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
eric
eric
3 mois il y a

c’est ce que j’ai fait.
j’ai emprunté largement en dessous de mes moyens, j’ai construit ma maison quasiment en auto-construction.
même après un divorce et un plan social, j’ai pu garder ma maison et avoir l’esprit tranquille.
par contre, ça demande des sacrifices au départ, il ne faut pas avoir une touffe dans la main.
ma maison n’est pas fini après toutes ses années, les aléas de la vie ont calmé mes ardeurs, mais je suis chez moi et je n’ai pas de problèmes financiers.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram