Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

hydrogène

Violences volontaires : un député Renaissance de retour ?

Le député M’jid El Guerrab pourrait faire son retour après une condamnation pour violences volontaires sur un représentant politique.
M'jid El Guerrab

Crédits photo : Wikipedia CC

Voilà une histoire qui devrait faire bondir Aurore Bergé ! 

La cheffe de file des députés Renaissance ne souhaitait pas voir revenir à l’hémicycle des députés condamnés pour violences…

sauf si elles ne sont pas conjugales ?

Suite à l’invalidation de l’élection législative dans sa circonscription, l’ancien député M’jid El Guerrab pourrait faire son grand retour sur les bancs macronistes.

Après une peine de trois ans de prison (dont un ferme) et deux ans d’inéligibilité, et malgré un appel en cours, c’est un retour qui divise fortement, même au sein de la majorité.

Une élection pour les Français à l’étranger

Député de la 9ème circonscription des Français à l’étranger, M’jid El Guerrab a été condamné pour avoir frappé le représentant politique Boris Faure en 2017. 

Cet acte lui avait d’ailleurs valu une menace d’exclusion du parti présidentiel. 

Mais qu’à cela ne tienne : l’ancien député s’est d’abord annoncé comme candidat de la même circonscription pour 2022…

… avant de laisser la place à l’ancienne ministre Elisabeth Moreno qui a été battue au second tour. 

C’était sans compter sur l’invalidation de l’élection du candidat Karim Ben Cheïkh, membre de la Nupes. 

C’est donc une porte ouverte non négligeable pour Renaissance !

Comme le révèle la lettre Politico du 21 février 2023, des conseillers proches d’Emmanuel Macron pensent que M’jid El Guerrab est un candidat bien implanté dans sa circonscription et qu’il a donc toutes les chances de l’emporter.

Pour ce faire, Renaissance évoque deux possibilités : un soutien affiché ou une absence de candidat pour s’opposer à lui. 

Toutefois, cela ne satisfait pas tout le monde au cœur du parti. 

Plusieurs députés, notamment pour les Français à l’étranger, refusent que Renaissance appuie cette candidature, préférant laisser la place à un candidat Horizons comme Mehdi Reddad. 

Au siège du parti présidentiel, même son de cloche : “il y aura un candidat Renaissance”, affirmait un conseiller auprès de Politico

… ce qui irait donc à l’encontre des volontés présidentielles. 

Affaire à suivre !

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Arnaudiès
1 année il y a

Ce bonhomme va se représenter et les Français étant ce qu’ils sont c’est à dire CONS, vont le réélirent.

Mardo83
Mardo83
1 année il y a
Répondre à  Arnaudiès

Vu la tendance « élitiste » de nos « zélites », il peut finir président sur un malentendu, ou un chenil entier de votants hihihi

colette Darlon
colette Darlon
1 année il y a
Répondre à  Arnaudiès

Bravo, très bonne analyse

Yam
Yam
1 année il y a

N’oubliez pas le candidat désigné par les macareux législatives, condamnés pour violences conjugales, un certain Peyrat.
Maire réélu sans que cela ne dérange les électeurs
Seule sanction pour ce sinistre personnage obligé de démissionner de son poste de conseiller de macron à l’Elysee

moi
moi
1 année il y a

la macronie ratisse large

plongeur1022@outlook.com
plongeur1022@outlook.com
1 année il y a

Ces raclures du parti présidentiel sont sans foi, ni loi… Ils paieront pour leurs exactions !!!

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram