Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

bannière destitution président france

Retraites : la privatisation du leader français AG2R

Les dirigeants d'AG2R, leader de la retraite par répartition, plancherait sur une privatisation mettant en danger le système de retraite actuel.
AG2R La Mondiale

Crédits photo : Shutterstock

Avec la réforme des retraites promulguée en 2023, une crainte s’était vite installée…

la privatisation des services de retraite, nous menant tout droit à un modèle à l’américaine

L’argument du gouvernement était alors imparable. 

Le but de la réforme est de protéger notre système actuel. 

Enfin, c’est ce qu’ils disaient à l’époque…

Le 25 février 2024, Mediapart a fait une révélation sur AG2R La Mondiale, qui semble bien compromettre cette promesse. 

Le leader de la retraite en cours de privatisation !

AG2R La Mondiale est spécialiste de l’assurance et de la protection patrimoniale. 

Mais ce n’est pas tout. 

D’après Mediapart, c’est également “un groupement de protection sociale qui est régi par le code de la Sécurité sociale et est dirigé et contrôlé par les organisations syndicales (entreprises et salarié·es)”.

C’est ce qu’on appelle un organisme paritaire, un dispositif qu’on retrouve également dans les conseils de prud’hommes et les organismes gestionnaires de la Sécurité sociale. 

AG2R est ainsi chargé d’assurer le maintien de la retraite par répartition et est même leader dans le domaine. 

Pourtant, rien ne va plus

Les dirigeants planchent sur un projet de privatisation de l’organisation.

C’est le dirigeant principal, Bruno Angles, qui est à la tête de ce grand plan de changement “qui vise à organiser la privatisation rampante d’AG2R La Mondiale et la liquidation du paritarisme”.

La crise interne est telle que les démissions se succèdent. 

Ainsi, la représentante du Medef à AG2R, Brigitte Bouquot, a démissionné le 5 février 2024…

et Bruno Angles serait lui-même sur la sellette

Il faut dire que tous les syndicats sont unanimes sur la dangerosité de cette réforme…

… “dont le risque est de casser le système de retraite par répartition” !

Rien que ça. 

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Inoxydable
Inoxydable
1 mois il y a

Mais ces gens là, Macronistes forcenés, sont à pendre !

Dom
Dom
1 mois il y a

Sympatoche, Remy!!!!!!! y’a des longueurs mais ça fait le taf; Bravo, continue … Comme dit Geluck : Conseils Sécurité routière : PRENEZ LE TRAIN !

Lepiaf18
Lepiaf18
1 mois il y a

Bonjour,
N’y a-t-il pas quelques confusions qui rendraient nul et non avenu votre article?

Vous semblez confondre la retraite du régime général, système par répartition et gérée par la Carsat avec les retraites complémentaires du système AGIRC-ARRCO, qui sont bien elles déjà des retraites par capitalisation et qui sont facultatives, au gré des Entreprises.
De plus la Mondiale-AG2R a acquis déjà depuis quelques années d’autres organismes œuvrant dans le secteur des assurances santé (mutuelles), dont ViaSanté.

Peu importe ces regroupements donc. Le seul point important c’est de savoir si ce Groupe envisage de rester une entité à but non lucratif ou bien de devenir une Société à but lucratif.
Pour l’instant à ma connaissance une partie de ses activités (Retraites complémentaires et Santé est régie par le Code de la mutualité et éventuellement par le Code de la écu pour la partie Retraites, le reste étant régi par le Code des Assurances.

En tête d’article Wikipedia (qui ne dit pas que des conneries) écrit:
« AG2R La Mondiale est un organisme français, à but non lucratif, de protection sociale et patrimoniale. Sa gouvernance repose sur le paritarisme et le mutualisme. AG2R La Mondiale assure 15 millions de clients particuliers et 500 000 entreprises2 » (Voir la Référence (2)).

Dans ces conditions une privatisation pure me paraît pour le moins hasardeuse; il y aurait sans doute d’abord scission des activités, tout le contraire de ce qui est entrepris par le Groupe depuis plus de 10 ans.
Plus que les retraites complémentaires, c’est le système des « assurances santé » qui est en pleine effervescence depuis l’obligation de couverture de leurs salariés par les entreprises (quand il n’y a pas de marché, il suffit de le créer, n’est-ce pas !) et les « fameux (fumeux pour certains) contrats de Groupe.
Le reste c’est de la Banque-Assurance !
Bon je n’ai pas accès à Médiapart, je vous laisse donc l’interprétation de leur article.

Martine
Martine
1 mois il y a

Merci de le faire savoir ! 👍

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram