Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Livre Amy Winehouse juste milieu

Papillomavirus, vrai danger ? La situation en France

Vaccin dès le collège : Emmanuel Macron remet le danger du papillomavirus au centre de toutes les attentions.

Crédits photo : Shutterstock

Depuis sa déclaration à Jarnac le 28 février 2023, Emmanuel Macron a attiré l’attention sur une maladie déjà bien connue.

Et notre Jupiter national compte bien combattre ce danger…

… en proposant dès la rentrée de septembre 2023 la vaccination dès le collège !

Une vaccination qui, pour l’instant, est présentée comme non obligatoire.

Affaire à suivre car, sans surprise, bon nombre de Français voient ressurgir le spectre du Covid-19.

Quoi qu’il en soit, un rappel est plus que jamais nécessaire sur cette maladie, histoire de bien cerner la menace.

Le papillomavirus, c’est quoi ?

Le papillomavirus humain (PVH) est une infection sexuellement transmissible qui peut causer des verrues génitales et augmenter le risque de cancer du col de l’utérus, de l’anus, de la gorge et d’autres parties du corps.

En France, le PVH est une préoccupation majeure de santé publique, car il est la deuxième cause de cancer chez les femmes après le cancer du sein.

Selon les statistiques de l’Institut national du cancer (INCa), environ 6 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont diagnostiqués chaque année en France et près de 1 500 femmes en meurent.

Les vaccins contre le PVH

Il existe deux types de vaccins contre le PVH qui peuvent aider à prévenir les infections et les cancers associés.

En France, le vaccin est disponible gratuitement pour les jeunes filles entre 11 et 14 ans, ainsi que pour les jeunes garçons à partir de 11 ans depuis 2021.

Cependant, selon les données de Santé publique France, seuls environ 27 % des filles et 7 % des garçons ont reçu les trois doses recommandées du vaccin en 2019.

Le dépistage régulier du cancer du col de l’utérus est également essentiel pour la prévention et le traitement précoce. En France, le dépistage est recommandé tous les trois ans pour les femmes âgées de 25 à 65 ans.

Il est important de sensibiliser le public aux dangers du PVH et de promouvoir le vaccin et le dépistage régulier. Des campagnes de prévention et de sensibilisation peuvent aider à réduire les taux d’infection et de cancer associés au PVH. En outre, il est crucial de lutter contre les inégalités sociales et les barrières d’accès aux soins de santé pour garantir que tous les individus aient accès à la prévention et aux traitements nécessaires pour lutter contre le PVH et ses conséquences potentiellement mortelles.

2 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
JMParnet
JMParnet
1 année il y a

Fascinant que les journalistes de S&S ayant traité ce sujet aient omis de préciser que BIEN ÉVIDEMMENT ledit vaccin ne sera administré aux enfants de 11 à 13 ans et aux adolescents de 14 à 17 ans qu’avec l’accord de leurs parents.

anne gaggioli
1 année il y a

Ca ne veut pas dire vaccination !!!!
Mais bon….Depistage sans doute
Si on en croit le fleau incriminé qui n’existait pas il y a 30 ans
Quid des preservatifs ??

Djidji
Djidji
1 année il y a

MERCI professeur Macron
Après la folie furieuse des 11 vaccins chez les nourrissons, un vaccin de plus si tant est qu’à l’instar de ce truc à ARNm « contre la coronavirus ce ne soit pas un vaccin mais un produit dont on ignore les composants et qui n’a rien à voir avec un #vaccin !
https://www.francesoir.fr/societe-sante/gardasil-l-etonnante-precipitation-d-emmanuel-macron-pour-vacciner-les-enfants
Serait-ce Serge Weinberg (*), grand ami,et financeurde la campagne présidentielle de Macron, qui serait à la manœuvre en sous-main ?
https://www.lalettrea.fr/entreprises_comex-et-ca/2022/09/21/comment-serge-weinberg-a-orchestre-l-arrivee-de-frederic-oudea-chez-sanofi,109824723-eve
On me souffle que ce vaccin est produit par Merck, il a obtenue le feur vert des la FDA (ministère étasunien de la Santé :Food and Drug administartion)

(*) ex président de… SANOFI

Djidji
Djidji
1 année il y a

j’ai oublié de préciser que ces 11 vaccins pour les nourrissons dont le système immunitaire est loin d’être mature est une aberration !
Concernant le « HPV » :
Une « classe action » est engagée aux États-Unis contre Merck !
https://www.lawsuit-information-center.com/gardasil-hpv-vaccine-lawsuit.html

Lally
Lally
1 année il y a

Je doute fort que le vaccin va sauver notre jeunesse. Il est surtout dangereux.

Duke
Duke
1 année il y a

???
C’est quoi cette propagande?
Vous pensez que Macron ne suffit pas comme VRP de Big pharma?
La Suède peut en parler du vaccin papillomavirus, ils ont relancer les cas de cancer avec les piqouses!

Duke
Duke
1 année il y a

« relancé les cas de cancer avec les piquouses! »

Anna
Anna
1 année il y a

Sauf que cet article oublie de préciser le plus important : non seulement ce vaccin n’a pas prouvé toute son efficacité, mais en plus il a des effets secondaires graves, au point qu’il a été interdit dans certains pays comme le Japon car jugé trop dangereux !

Dlg
Dlg
1 année il y a

Encore une fois : il est important de bien s’informer avant d’accepter l’injection. Sachez que dans les pays qui ont généralisé la vaccination, le taux de cancers a explosé ! …
https://www.relais-info.fr/2023/03/vaccin-contre-le-papillomavirus-et-cas-de-cancer-le-cri-dalarme-de-lex-depute-toulousain-gerard-bapt/

Corelise
Corelise
1 année il y a

Est-ce un article sorti de ChatGPT ? En effet cet article reprend la doxa gouvernementale sans aucune remise en cause et pourtant il y aurait à faire concernant le vaccin PVH. Le dépistage par frottis était un bon moyen de dépistage précoce du Papillonavirus. Or nous sommes passés d’un dépistage tous les an à un dépistage tous les 3 ans. Pourquoi ?

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram