Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Ouest-France déclare la guerre aux sondages !

François-Xavier Lefranc, rédacteur en chef d’Ouest-France, tire à boulets rouges sur la “démocratie des sondages”. Un bol d’air !

Crédits photo : Photo News

On aime bien ricaner quand nos médias chéris font n’importe quoi…

… mais on adore leur tirer la casquette quand ils se distinguent d’une bien belle manière !

C’est le cas du journal Ouest-France, par la plume de son rédacteur en chef, François-Xavier Lefranc.

Le 23 octobre dernier, il a fait paraître un éditorial comme on aimerait en lire plus souvent.

Le sujet de cet éditorial de choc ?

Les “inquiétantes dérives” des sondages à l’aube d’une campagne présidentielle de 2022 qui se déroule dans un paysage politique complètement bouleversé.

Et avant d’aller décortiquer cet édito, parlons de la décision forte et courageuse du journal…

… ne plus réaliser aucun sondage sur le sujet avant l’élection.

Juste Milieu fait le point.

Le début de la fin pour la “démocratie des sondages” ?

Une série de questions plus qu’intéressantes pour commencer.

Pourquoi consulter les citoyens alors qu’il est si simple d’attendre les sondages ?

Pourquoi se casser la tête à bâtir un programme politique alors que pour quelques milliers d’euros, des sondages vous diront ce qu’attendent les gens ?

Pourquoi s’enquiquiner à débattre avec les militants politiques pour désigner un candidat alors que les sondages peuvent s’en charger ?

Tout est (déjà) dit…

… et l’éditorial commence à peine.

Difficile de ne pas donner raison aux constats que pose François-Xavier Lefranc.

Un constat que l’on pourrait résumer en une interrogation : pourquoi faire confiance à ces sondages qui ne voient jamais rien mais veulent tout indiquer ?

Ils n’ont pas vu Le Pen en 2002, le Brexit, Trump, l’abstention aux dernières régionales…

… pourtant, ils sont toujours là, plus puissants que jamais.

La leçon n’a jamais été retenue : à chaque élection, on veut connaître le résultat avant même que les Français aient voté.

Encore mieux, si l’on se penche sur la petite spécificité de notre année 2021…

Cette année où l’on est allé jusqu’à imaginer convoquer les sondeurs pour désigner les candidats, on atteint des sommets.

La nouvelle fragilité de notre démocratie

Les partis sont affaiblis et n’ont plus beaucoup de militants. Les familles politiques traditionnelles semblent à court d’idées pour répondre aux défis, colossaux, d’aujourd’hui.

Difficile, là encore, de faire un constat plus juste sur l’état de la vie démocratique française.

Incapable d’imposer naturellement une figure à leur tête, nos partis politiques, pour la plupart, sombrent dans des joutes primaires et autres désignations sondagières, en espérant tirer leur épingle du jeu aux yeux d’électeurs moins dupes que jamais.

Et François-Xavier Lefrand, de conclure, lapidaire : “Le temps passé à commenter les sondages détourne les personnalités politiques et les médias de l’essentiel : la rencontre avec les citoyens, l’échange approfondi, le débat d’idées, l’écoute de ce que vivent les gens au quotidien, de leurs inquiétudes, de leurs espoirs.

Y’a pas à dire…

… qu’est-ce que ça fait du bien de lire ça !

5 7 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yaen
1 mois il y a

Franchement ce Lefranc il est bien quand il dit ça. Tu lui ferais un débat pour voir s’il a autre chose à dire de pertinent ? 😉

Llbn
Llbn
1 mois il y a

À la lecture de cet éditorial on pourrait se dire. Formidable, enfin un journaliste lucide !
Mais lorsque on arrive à la conclusion de l’éditorial on comprend tout à coup le réel motif de cette décision et de cette pseudo ‘prise de conscience’. Lisons plutôt ….
« La démocratie est fragile […]. La multiplication des discours populistes, haineux et extrémistes devrait pourtant nous tenir éveillés. »
Et bien voilà, il ne s’agit de rien d’autre que de faire taire les voix qui dérangent ! Encore un journaliste amoureux de la liberté !

seize
seize
1 mois il y a
Répondre à  Llbn

Très bien remarqué! Il ne faut surtout pas se laisser duper, Rémy

Mitch
Mitch
1 mois il y a

Honnêtement, truquer les sondages ou truquer les résultats des élections, quelle différence ?

Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram