Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

APS-or

Mines à Zaporijia : le mensonge de l’Ukraine

L’agence internationale de l’énergie atomique a démenti la version de l’Ukraine, affirmant que des mines et explosifs se trouvaient sur le toit des réacteurs de Zaporijia.
Guerre Ukraine

Crédits photo : Shutterstock

C’est étonnant mais depuis que l’été est arrivé, les nouvelles sur l’Ukraine se font de plus en plus rares ! 

Pourtant, le conflit n’a pas pris de vacances…

Depuis quelques semaines, l’Ukraine accuse la Russie d’avoir mis en place des explosifs dans un lieu-clé du conflit : la centrale nucléaire de Zaporijia

Les toits des réacteurs 3 et 4 seraient concernés par cette menace, comme le révélait Le Point dans un article du 25 juillet 2023

Pour autant, ces mines ne poseraient “pas de danger pour la sécurité des installations”.

Problème : cette version vient d’être sérieusement mise en doute !

L’AIEA contredit la version ukrainienne

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) suit de très près le dossier de la centrale nucléaire de Zaporijia. 

Forcément, quand l’Ukraine a affirmé que des explosifs et des mines se trouvaient sur le site, l’alerte était au maximum ! 

Le directeur de l’AIEA, Rafael Grossi, a tenté de se rendre sur place pour constater de ses propres yeux l’ampleur de la menace. 

Sans difficulté, il a pu pénétrer dans l’enceinte du bâtiment. 

Et ce qu’il a pu voir est sans équivoque ! 

Comme l’affirme un article de Marianne du 10 août 2023, Rafael Grossi “n’a observé aucune mine ou explosif”. 

Même en allant sur le toit des fameux réacteurs concernés par la rumeur, le directeur de l’AIEA n’a rien vu. 

Alors, mensonge de l’Ukraine ou anticipation de cette visite par la Russie ?

5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
moi
moi
6 mois il y a

moi j’opterais pour la première réponse , gros bluff du clown de kiev , comme avec les soit disant missiles plantés dans le toit alors que ce n’était que des tuyaux de cheminées , mais les journaleux main stream avaient bondi sur l’info, pas grave ça les a fait passer pour des branquignoles

eric
eric
6 mois il y a

c’est la guerre de la communication.
et bien évidemment, la russie va attendre que l’AIEA soit passée si elle souhaite bien miner la centrale.

Inoxidable
6 mois il y a
Répondre à  eric

Et à quoi ça lui servirait ? C’est elle qui remportera cette « guerre » et il lui faudra réparer ce qu’elle aurait détruit. I

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram