Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

bannière destitution président france

Manuel Bompard, nouveau patron (déjà) contesté de La France Insoumise ?

Sans réelle élection, Manuel Bompard a été nommé à la tête de La France Insoumise, alors que certains mastodontes du parti ont été écartés.
Manuel Bompard

Crédits photo : Archive Eric Catarina

L’information a fait grand bruit le 10 décembre dernier : Manuel Bompard a été nommé à la tête de La France Insoumise comme coordinateur.

Il succède ainsi à Adrien Quatennens, qui vient tout juste d’être condamné à 4 mois avec sursis pour violences conjugales. 

Une promotion qui fait aujourd’hui grand bruit et pour cause…

Plusieurs éminences du parti n’étaient purement et simplement pas invitées…

… entre autres comportements plus que douteux !

Des mastodontes boudés

La tambouille de La France Insoumise est extrêmement singulière, avec un Jean-Luc Mélenchon sans fonction qui semble continuer de prendre toutes les décisions…

… et un coordinateur qui ferait presque doublon avec la “vraie” présidente, Mathilde Panot.

Quoi qu’il en soit, la nomination de Manuel Bompard en lieu et place d’Adrien Quatennens fait jaser pour deux raisons.

La première est l’absence de vote démocratique, que ce soient du côté adhérents ou des membres de LFI

La seconde, beaucoup plus étonnante, est l’absence de plusieurs grandes têtes du parti qui ont été boycottées.

C’est le cas notamment de Clémentine Autain, François Ruffin, Alexis Corbière et Éric Coquerel.

Ces derniers ont tout bonnement été écartés du scrutin…

Ambiance ! 

Autant dire que ça a chauffé à l’annonce de l’arrivée surprise de Manuel Bompard au poste suprême.

Depuis, La France Insoumise semble se déchirer sous le regard de ses adhérents.

Clémentine Autain, de son côté, a dénoncé le verrouillage du parti dans les colonnes de Libération, François Ruffin a souligné sa tristesse sur LCI.

Une polémique que Jean-Luc Mélenchon veut désamorcer en montrant sa colère devant l’ambiance délétère installée par les députés insoumis non-invités…

… et que Manuel Bompard justifie en parlant de “problèmes de riches”.

L’ambiance ne semble définitivement pas partie pour s’arranger

3.3 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yaen
Yaen
1 année il y a

de toute façon les histoires politiques sont des histoires de riches vu ce qu’ils ramassent…

Mardo83
Mardo83
1 année il y a

M’est avis qu’il va y avoir un nouveau parti sous peu….

Mixukulo
Mixukulo
1 année il y a

Les idéologies totalitaires agissent ainsi que le fait LFI et l’imbroglio formé par ses équipages. Le fou du roi tient les ficelles et fait preuve d’une généreuse servilité, caché derrière ses bougres et ses bougresses. LFI n’a qu’un seul
concurrent ! Le roi et sa cour. D’ailleurs, en parlant de totalitarisme…
Le roi et son fou agissent selon le même plan : on rassure, on drague, on attire, puis on soumet et l’on impose.
L’Histoire se répète sur la Terre et pour la première fois sur notre belle France.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram