Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

APS-or

Macron rend visite à Giorgia Meloni : rencontre avec le post-fascisme ?

Emmanuel Macron était en visite à Rome au Forum pour la paix ; l’occasion de rencontrer Giorgia Meloni, nouvelle dirigeante du pays.
Emmanuel Macron

Crédits photo : Shutterstock.

Depuis les élections italiennes, c’est le branle-bas de combat !

Médias et gouvernement n’ont de cesse d’alerter le peuple français sur le danger que représente l’arrivée de Giorgia Meloni au pouvoir.

Peut-être n’ont-ils pas remarqué que cette victoire d’une coalition de droite et d’extrême droite en Italie signe également le retour de Silvio Berlusconi…

… mais qu’importe, le problème est ailleurs !

Les mots ont été lâchés : le fascisme est de retour à nos portes, mais pas n’importe lequel,
le post-fascisme !

En effet, plusieurs médias hexagonaux ont mis des semaines à trouver le sobriquet qui allierait hystérisation du débat et réactivation des pages les plus sombres de notre Histoire.

Et ils ont trouvé !

Logiquement, nous sommes donc en droit de nous dire que les représentants français auraient dû refuser de rencontrer la Mussolini 2.0…

Si la menace est si grande que ce que dépeignent bon nombre de médias, pourquoi serrer la main “du diable” ?

Pourtant, Emmanuel Macron a bel et bien rencontré Giorgia Meloni dimanche 23 octobre, dans la soirée, en marge d’un Forum pour la paix organisé par la communauté catholique de Sant’ Egidio.

Ironie suprême : le chef de l’État français est le premier représentant international à la rencontrer !

Post-fascisme et Union européenne : les liaisons (pas si) dangereuses ?

Nous en parlions il y a quelques lignes…

C’est le 25 septembre dernier que nous apprenions que l’alliance des droites italiennes, menée par Giorgia Meloni, avait remporté les élections parlementaires.

Quoi qu’il en soit, l’arrivée de Meloni au pouvoir a rimé pour beaucoup au retour du fascisme…

malgré des positionnements plutôt similaires à d’autres pays, dont la France !

Favorable à l’OTAN, à l’Union Européenne, aux sanctions contre la Russie, à la politique vaccinale imposée à l’échelle européenne de 2020 à 2022…

Si le post-fascisme se distingue par toutes ces positions, qu’en est-il de l’UE ?

Quoi qu’il en soit, la rencontre entre Macron et Meloni s’est effectuée, selon un article du Parisien du 24 octobre, de façon discrète, le président français ne cachant pas son malaise…

Tout en publiant un message sur Twitter pour en parler !

Une chose est sûre : nous n’avons pas fini de nous fendre la poire avec la situation italienne !

3.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Aaron
Aaron
1 année il y a

Chochotte…Il ne cachait pas son malaise; et elle ??Face à ce freluquet….

Djydjy
Djydjy
1 année il y a

Hello
Dans votre dernière lettre d’info, celle qui traite de ce sujet vous annoncez que #Macron a rencontré son homologue ! ?
Même si l’organisation et le fonctionnement de la République italienne est différent du nôtre, l’homologue de notre « pâle-touquet » est Sergio Mattarella.
Bien sûr que le « macrounet » gère tout et que le gouvernement, les députés LRM (non pas renaissance!!!) ne sont que ses sbires, ses séides, ses suppôts…
Bref le #PR est tout aussi coûteux et dysfonctionnel que l’#EPR de Flamanville !

George Aon
George Aon
1 année il y a

Meloni, tout comme les Démocrates de Suède, sont pour l’instant totalement soumis à l’oligarchie, la seule marge de manoeuvre qui leur est pour l’instant accordée étant la promesse du ralentissement de l’immigration. À croire que sur ce sujet-là, le pouvoir a commencé à changer d’avis.Comme bien pointé dans l’article, sur tout le reste, c’est la ligne néo-con la plus pure: acceptation des hystéries vaccinale et guerrière, soumission au capitalisme prédateur, et destruction des nations européennes. Quand on voit que le moins débile de l’attelage n’est autre que Berlusconi, on peut se poser de sérieuses questions sur Meloni. Dernier joker du pouvoir pour écraser le peuple?

Martine
Martine
1 année il y a

Rien que de savoir Macron à un sommet pour la paix défend l’entendement, puisqu’il est de ceux qui visent à détruire Poutine quitte à déclancher la 3eme guerre mondiale.
Le fascisme, le nazisme, le communautarisme communiste, l’eugénisme sont les principaux ingrédients des mondialisme.
Mais ces tarrés peuvent compter sur l’indifférence des population …

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram