Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Bannière dossier gratuit covid

Le président du CNC jugé pour agressions sexuelles

Le président du CNC, Dominique Boutonnat, va être jugé pour une affaire d’agression sexuelle sur son filleul.
CNC

Crédits photo : Shutterstock

Dominique Boutonnat, directeur du Centre National du Cinéma depuis 2019, a été renvoyé en correctionnelle le 29 septembre dernier et sera donc appelé à comparaître dans une affaire d’agression sexuelle sur son filleul

De producteur à président

Dominique Boutonnat a probablement été l’un des producteurs français les plus influents depuis le début du siècle.

L’Arnacoeur, Intouchables, Polisse… 

Tout ça, c’est lui ! 

Forcément, ses liens avec le pouvoir politique ne sont pas anodins. 

Dominique Boutonnat est le fils de Marielle Brunhès, ancienne conseillère au ministre des Affaires sociales sous le gouvernement Balladur. 

C’est également le petit-fils de Julien Brunhès, homme politique de la IVème République.  

C’est donc presque naturellement que, dès 2018, Bruno Le Maire et Franck Riester, alors ministre de la Culture, ont fait appel à lui sur deux missions, jusqu’à la consécration suprême…

Sa nomination à la présidence du CNC, le 25 juillet 2019. 

Il devient alors le premier président de l’institution qui n’était pas haut fonctionnaire. Sa première nomination avait déjà suscité des émois, certains professionnels dénonçant l’inexpérience de Boutonnat. 

Des accusations de viol en 2020

Quelques années plus tard…

… patatras !

Le 11 février 2021, Dominique Boutonnat est mis en examen pour viol. Il est accusé par son filleul, âgé de 22 ans, d’agression sexuelle et de tentative de viol en août 2020. La plainte est déposée quelques mois plus tard, en octobre…

Hasard du calendrier : cela coïncide avec le moment où Boutonnat annonce la mise en place d’une formation obligatoire pour la prévention des violences sexuelles pour les employeurs du cinéma et de l’audiovisuel ! 

Le président du CNC a toujours réfuté ces accusations et a été de nouveau mis en examen le 25 avril 2022, avec une demande de renvoi au tribunal correctionnel du parquet.

Pourtant…

… ni cette affaire ni son bilan mitigé n’ont empêché Boutonnat d’être de nouveau élu à la tête du CNC en juillet 2022, soutenu par la ministre de la Culture Rima Abdul Malak

Le 29 septembre dernier, le tribunal correctionnel a pourtant confirmé le procès engageant Dominique Boutonnat contre son filleul, les faits de tentative de viol étant cependant requalifiés en agression sexuelle. 

Décidément, c’est à croire que la présomption d’innocence laisse le champ libre à tous les maintiens de poste !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Goupil
Goupil
1 année il y a

À quand la sobriété de leur niaiserie…?

ta race boule bas
ta race boule bas
1 année il y a

Et c’est un ticket gagnant pour Emmanuel maquereau.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram