Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Le Panier Garni Juste Milieu

Le journalisme est moins malade qu’on ne le pense, mais plus qu’on ne le dit

Retrouvez le journaliste masqué dans Le Banquet !
communiqué de presse

Crédits photo : Shutterstock

Attention : ce récit est une vision subjective du milieu journalistique. Elle n’engage et n’attaque personne, mais est (quand même) validée par de nombreux professionnels.

Envoyés très spéciaux avec Gérard Jugnot et Gérard Lanvin marque ma vie. A l’âge de 11 ans, je le vois au cinéma avec mes parents. Aujourd’hui, quinze ans plus tard, je continue d’en parler. Il est, pour moi, une juste comparaison de ce que l’on ressent quand on débute dans le métier de journaliste

Pour ceux qui ne l’ont pas vu : ce film raconte l’histoire de deux envoyés spéciaux partis couvrir un conflit armé. Mais ces derniers, ayant perdu leurs billets d’avion, deviennent obligés de falsifier leurs reportages et les réalisent depuis la région parisienne. Au début, on s’engage dans les salles obscures pour aller voir ce long-métrage comme on pousse la porte des rédactions : avec le sourire et beaucoup d’espoir sur ce que l’on espère vivre. Quelques temps après, on rigole des situations grotesques que l’on voit ou des choses que l’on entend, avec l’espoir que cela s’améliore. Au bout d’un moment, soit à la fin du film, soit lorsque l’on quitte le métier de journaliste, on en ressort consterné, voire trompé par ce que l’on vient de vivre. Le livre Hier journalistes propose d’ailleurs un aperçu idéal du métier de nos jours.

Si j’ai un jour nous avons l’occasion de nous rencontrer, je ne dirai jamais du mal de mon métier. Je l’apprécie encore. Il me permet de faire toujours de belles rencontres. Chaque interlocuteur est pour moi instructif, étonnant ou inspirant. Même si j’ai eu des moments (très) tendus avec certains, cela se termine toujours positivement car j’agis avec franchise, honnêteté et dans la légalité. La preuve ? Certains interlocuteurs sur lesquels j’avais fait des articles, disons, «négatifs», me rappellent en raison de ces qualités pour « défoncer » certains autres. Cela concerne aussi bien des interlocuteurs du quotidien, que des chefs d’entreprise locaux ou de haut niveau ou des politiciens de divers rangs, dont un ancien ministre du gouvernement Macron.

Le Banquet, abonnement
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram