Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

bannière destitution président france

Le joli cadeau du gouvernement aux autoroutes françaises

Le gouvernement français a fait cadeau de 4 milliards d’euros aux sociétés d’autoroutes françaises en 2015. Ceux qui ont mené les négociations sont bien connus.
Autoroute

Crédits photo : Shutterstock

Ce n’est pas un secret : les sociétés d’autoroutes ont sans doute fait l’affaire du siècle en rachetant les infrastructures françaises. 

Il y a quelques semaines, Le Canard enchaîné parlait d’un rapport dissimulé par Bruno Le Maire sur les bénéfices générés par les autoroutes…

… et sur la demande d’une baisse de 60% des prix au péage. 

Juste Milieu avait déjà fait le point sur ce scandale qui était passé comme une lettre à la Poste. 

Et si tout cela n’était pas fini ?

Des bénéfices records depuis 2015

C’est un article de Marianne du 3 avril 2023 qui permet de relancer la machine sur l’ampleur du scandale. 

En 2015, les sociétés d’autoroutes avaient lancé un grand plan de relance autoroutier, plan jamais vu jusqu’alors.

Ce plan avait pour but de permettre un investissement majeur dans les autoroutes pour la coquette somme de 4 milliards d’euros.

Mais c’est désormais monnaie courante : derrière ce genre d’investissement se cachent souvent des grands gagnants. 

Cette fois-ci, ce sont (une nouvelle fois) les sociétés d’autoroutes ! 

Vinci est sorti avec pas moins de 2 milliards d’euros de surrémunération. 

Eiffage et Abertis sont également repartis chacun avec une part du gâteau. 

Mais le problème n’est pas (que) là ! 

Derrière cette grande opération entre les sociétés d’autoroutes et le gouvernement, ce sont des personnalités bien connues du grand public qui ont mené la danse. 

Sous le Premier ministre Manuel Valls, les grands patrons n’étaient nuls autres qu’Emmanuel Macron et Ségolène Royal. 

Plus cocasse encore : leurs conseillers respectifs étaient un certain Alexis Kohler et une certaine Elisabeth Borne. 

Comme par hasard !

5 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
tarzan
1 année il y a

« Sous le Premier ministre Manuel Valls, les grands patrons n’étaient nuls autres qu’Emmanuel Macron et Ségolène Royal. 
Plus cocasse encore : leurs conseillers respectifs étaient un certain Alexis Kohler et une certaine Elisabeth Borne.  » Il y a bien une mafia derrière tout cela : le néo libéralisme .

stephanr
stephanr
1 année il y a

le cadeau n’est pas du gros tous tout mou de hollande ,mais sarko le petit nerveux !

P.G.
P.G.
1 année il y a

Tous pourris ? On va finir par le croire !

Djidji
Djidji
1 année il y a
Répondre à  P.G.

à ce propos Coluche avait dit :
«… pas tous pourris mais tous complices»

Yam
Yam
1 année il y a

Des cadeaux
Comme ces grands restaurants
Grands..c’est à dire, gros chiffres d’affaires, personnels…
Fermés en basse saison ce qui a correspondu a. a fermeture imposée par la crise Covid…
Ont bénéficié du fond d’indemnisation, a hauteur de…
Accrochez vous
ça va déménager..
200.000€/mois sur 5 mois
Soit 1 million d’€ empoché par le « quoi qu’il en coûte  »
La dette macron remboursable par vos arrières petits-enfants, pas encore nés c’est à dire dans 50 ans..m
Alors qu’en temps normal leur chiffre d’affaires aurait été de…..0 €.
Pas une fake du vécu par des gens du métier qui ont dû survivre.
Tout payéer.
Qand les assurances ont exigé le paiement des cotisations d’assurance, sans débourser 1 centime d’€uro.

pascal
pascal
1 année il y a

si les journalistes retrouvaient la virilité qui les a quitté, ils feraient leur travail et on ne voterait pas pour des escrocs en bande organisée….

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram