Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

sondage élections européennes 2024

La mémoire retrouvée par une neuroprothèse ?

Des chercheurs auraient trouvé une neuroprothèse permettant aux personnes souffrant de lésions cérébrales de retrouver une partie de leur mémoire.
Neuroprothèse

Crédits photo : Shutterstock

Les scientifiques ont-ils trouvé une solution pour permettre aux personnes souffrant de lésions cérébrales de retrouver la mémoire ?

C’est en tous cas ce que laisse penser un article de Sciences et Santé du 7 novembre ! 

Dans cet article, nous apprenons qu’une électrode implantée dans le cerveau aurait permis à des patients de retrouver jusqu’à 50% de leurs souvenirs

Une véritable révolution qui pourrait affecter plusieurs secteurs de la santé en cas de réussite ! 

Les travaux, effectués aux États-Unis, seraient concluants et demanderaient une étude plus poussée.

Une prothèse pour l’hippocampe

L’hippocampe est une partie essentielle du cerveau car c’est c’est lui qui permet de construire la mémoire et les souvenirs.

Une défaillance de l’hippocampe peut donc provoquer de sévères troubles neurologiques, allant de la simple perte de mémoire à l’amnésie partielle ou complète.

Plusieurs paramètres peuvent entrer en cause dans le dysfonctionnement de l’hippocampe : la maladie d’Alzheimer est probablement la plus connue mais la maladie de Parkinson, l’épilepsie et les traumatismes crâniens sont également connus. 

Pour parer à ces lésions, une équipe de chercheurs américains aurait donc mis au point une neuroprothèse ou “prothèse de mémoire”, reproduisant les impulsions électriques produites lors de la création d’un nouveau souvenir.

Cette neuroprothèse solliciterait donc l’hippocampe tout en prenant sa place et permettrait non seulement de ne pas perdre la faculté à créer des souvenirs… mais également à en restaurer des plus anciens.

Sur les 24 patients tests, souffrant d’épilepsie, des améliorations de près de 50% sur la création de souvenirs ont pu être constatées. 

Le but n’est pas de créer une surcapacité dans le cerveau de l’être humain mais bien de permettre de diminuer les ravages de certaines maladies.

Après les premiers résultats encourageants du médicament pour prévenir la maladie d’Alzheimer, cette neuroprothèse pourrait être une solution complémentaire permettant des prévisions plus optimistes aux patients !

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram