Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

plantes

Impuissance acquise : des chiens de Seligman au Covid-19

impuissance résignation

Crédits photo : Shutterstock

Toutes les semaines, Juste Milieu accueille de nouvelles plumes. Auteurs, experts, citoyens engagés… On vous laisse la parole pour réfléchir encore un peu plus !

Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

J’aimerais vous parler aujourd’hui d’un autre phénomène de notre vie psychologique. 

Je suis sûre que vous l’avez tous déjà expérimenté dans la vie courante (même sans le savoir)… 

En effet, je parle d’un état qui s’appelle l’impuissance acquise (« learned helplessness » dans la langue de Shakespeare). 

C’est un chercheur en psychologie, Martin Seligman, qui a, dans les années 1970 aux États-Unis, développé ce concept. 

Il l’a mis en évidence en faisant des expériences avec les animaux. Je précise que nous parlons des années 70 et que la recherche se faisait essentiellement avec les modèles de nos chers amis à poils, à plumes ou autres, y compris en psychologie. Que l’on soit pour ou contre, il est nécessaire de replacer les événements et de garder en tête leur contexte d’origine.

Rats de laboratoire ?

Ce sous-titre est un poil provocateur. En effet, Martin Seligman a d’abord étudié tout cela chez des chiens. 

Pour résumer (le détail du montage de l’expérience serait fastidieux), il a pris des groupes de chiens et les a mis dans des cages. Les groupes étaient placés dans des cages où les animaux allaient recevoir des chocs électriques (on pourrait tout à fait discuter de l’éthique de cela). Un groupe pouvait éviter les chocs en appuyant sur un levier. Un autre groupe ne pouvait pas de lui-même éviter les chocs et devait les subir. Dans la 2ème partie de l’expérience, les animaux ont été mis dans un dispositif où ils pouvaient sauter un petit muret pour échapper aux chocs.

Les résultats ont montré que dans la majorité des cas, les chiens qui n’avaient pas pu agir sur les chocs dans la 1ère partie de l’expérience restaient passifs et gémissaient. Ils n’essayaient même pas d’échapper aux chocs alors qu’ils le pouvaient. D’une certaine façon, ils avaient « appris » à se résigner.

Terrible conclusion !

Vous vous en doutez… 

… cette expérience fonctionne sur différentes espèces d’animaux et sur les humains également ! Pour la petite histoire, ils n’ont pas utilisé de chocs électriques sur les humains mais des sons. Éthique, éthique…

Cette expérience illustre le fait que, face à certaines situations qu’on ne peut contrôler, cela amène des dysfonctionnements à différents niveaux de notre système de pensée, de motivation, de comportement et d’émotions. Cela se traduit concrètement par de la passivité, la difficulté à trouver une solution à un problème et génère des émotions négatives.

L’impuissance acquise est, selon l’auteur, une forme de dépression réactionnelle, c’est-à-dire une dépression en réponse à un événement vécu comme négatif et incontrôlable. C’est aussi une définition qui peut s’appliquer à un événement traumatique. Et donc amener au niveau de la pensée de la sidération (vue dans un précédent article), des changements d’humeur, une augmentation de l’anxiété, une diminution de l’estime de soi, des problèmes de comportement (agressivité par exemple), des troubles physiologiques divers…

Désespoir, espoir ?

Si quelqu’un voit un parallèle avec les situations politique et sanitaire actuelles, il aura sûrement raison ! 

L’annonce de différents virus, de différents variants, de différents vaccins, de guerre par exemple, nous met dans les mêmes dispositions de choc que celles des chiens de Seligman. Et quand on peut « s’échapper », beaucoup hésitent à sauter le pas et se résignent à la situation. Ce n’est pas un jugement, c’est juste une des réactions possibles des êtres vivants en général, face à une situation vécue comme incontrôlable.

Ce qui est aussi intéressant, Seligman est un des chercheurs à l’origine du mouvement de ce qu’on appelle la psychologie positive. En effet, après avoir travaillé sur la résignation, la dépression, il s’est intéressé au « comment en sortir » et à comment aider les gens à s’épanouir dans leur vie et à abandonner cet état d’impuissance.

Parce que oui, la bonne nouvelle, c’est qu’on peut en sortir ! En effet, si un chercheur vient prendre le chien pour le faire passer par-dessus le muret de notre expérience, l’animal peut sortir de cet état et retrouver des capacités d’initiative pour faire face lui-même. Et ça marche aussi sur les personnes !

Peut-être qu’il suffit de trouver qui vous porte et qui vous pouvez porter ?

Pour finir, une petite vidéo sympa sur les gens et les… chats !

4.8 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Demiche
Demiche
1 année il y a

Hola !

Jéjé
Jéjé
1 année il y a

Merci Rémy. Je préfère le théorème des singes et de la banane. 🙂

Eric Duchesnes
Eric Duchesnes
1 année il y a

Article très intéressant !.. Merci !..

SEGARD
SEGARD
1 année il y a

L’impuissance acquise n’est rien d’autre que du conditionnement. Les êtres humains ne sont que des animaux légèrement plus évolués. A condition de s’entendre sur la définition de l’évolution si on considère que depuis les débuts de l’humanité, nous n’avons eu de cesse de faire des progrès considérables pour fracasser toujours plus efficacement la tronche de notre voisin (massue, flèche, couteau, lance, armes à feu, canons, nucléaire et depuis deux ans et demi Covid 19, dont on sait aujourd’hui avec une certitude totale qu’il est de création humaine. La liberté s’arrête là où commence la connerie humaine.(cherchez pas sur Google, c’est modestement de moi).

Lady Slyke
Lady Slyke
1 année il y a
Répondre à  SEGARD

Comme vous le démontrez vous-même, il ne s’agit pas d’intelligence mais d’éducation, de formatage, d’imprégnation. Moi, vous peut-être et les autres ne sommes pas le produit la connerie humaine mais celui de l’assassinat de l’intelligence des enfants humains. Je crois que le préférerais pouvoir me retrancher derrière une bêtise fataliste qui me ferait moins haïr l’éternel humain. J’ai le moral aujourd’hui que c’en est impressionnant à force

Rodo
Rodo
1 année il y a

C’est ce que nous observons à l’école, petit-à-petit, depuis plus de 30 ans!… Et ça touche aussi bien les élèves que les enseignants.

Golfy 25
Golfy 25
1 année il y a

Il me semble qu’il s’agit d’une variante de la fameuse expérience de Milgram.
la soumission est de toute les périodes critiques de l’histoire malheureusement et la période que nous vivons n’y échappe pas.

Jeanne
Jeanne
1 année il y a

J’ai manifesté… pour l’instant, en vain, car manifs non relayées par les grands médias. Quels sont les vrais pouvoirs? Médias et police. Autre pouvoir, oublié, mais essentiel dans cette lutte: le spirituel. A tester car trop méconnue: la prière. Difficulté non insurmontable: autorités religieuses corrompues. Allez-y, lâchez-vous, parlez à Jésus, ou à qui vous voulez, dites-lui ce que vous sentez de ce dont il est spectateur à contre coeur, et demandez-lui d’agir dans les coeurs des gens pour une révolution. Déjà, Dieu n’a-t-il pas foutu une raclée à la macronie par la voix du peuple?
Mon chien est mort il y a 4 mois. Quand il agonisait, je les ai récité des « Notre Père » et « Je vous salue Marie ». Au bout de 3 ou 4 « Je vous salue Marie », il a approuvé. Depuis je me suis remise au rosaire , qui est l’arme absolue pour la PAIX.
De tout coeur aux intelligents suiveurs de notre très cher Rémy

Fabrice William
1 année il y a

Cela rejoint un peu la terrifiante expérience de Milgram, démontrant que 80% des humains n’ont pas la capacité intellectuelle d’appréhender certains faits ignobles (et même les réalisent eux-mêmes) dès lors qu’une autorité arrive à les convaincre que ce qui se passe est « pour la bonne cause » … Si vous ne voyez là aucune relation avec notre période de vaccination, vous y êtes en plein !!

Michel
Michel
1 année il y a

Édifiant !

Alain MARY
Alain MARY
1 année il y a

Excellent !… puis-je faire un parallèle avec les comportements des français face à ce que nous a fait et va certainement encore nous faire notre « cher » (Il coûte très très cher aux contribuables !) Président dans les toutes prochaines semaines ?…
Ceci dit, positif assymptomatique au variant anglais donc non vacciné (et par consequent complotiste !.. mais pas anti vax), j’ai affiné mon organisation personnelle en cas de remise en place de ce pass « vaccinal » qui ne sert strictement a rien (je vais même être autonome pour préparer des triathlon !…)
Je reste plus que jamais positif, pas anxieux et un gros blagueur !..
Seule ombre au tableau, j’assume une grosse mission de bénévole au sein d’un club de handball et ma mise a l’écart pénaliserait à nouveau son fonctionnement !…

Lady Slyke
Lady Slyke
1 année il y a

A propos d’une hiérarchie inter animale. Dans une gare, il y a des gens qui sont des entrepreneurs et d’autres qui ne sont rien. Rien. Le clébard à Macron se nomme Nemo, ce qui signifie selon son étymologie latine: Personne. Personne. Nous ? Rien. Le ouaf-ouaf ? Personne. Ceci fait-il sens ? Je l’ignore…

pax
pax
1 année il y a

très intéressant ! merci !

Yirgo
Yirgo
1 année il y a

J’espère que la solution  » psychologie positive » prendra le dessus et que la résignation perdra de l’ampleur. Y aura t’il au moins un homme politique qui puisse dire la vérité ???

eric
eric
1 année il y a

Intérréssant merci , il y a « la stratégie du choc  » de Naomie Klein qui démontre qu’en déclanchant une suite massive de chocs émotionnels voir coups physiques , par pur réflexe instinctif un procéssus cérébrale se met en place qui fait qu’on est capable d’accepter des situations qui en temp normal seraient inaceptables .
Il y a les travaux d’ d’Henri Laborit qui avait mis 2 rats séparés par une cloison dans une cage avec des chocs électriques et on constatait que les 2 rats dépéirissaient alors que si on les méttait ensemble avec chocs électriques , les 2 rats se battaient jusqu’à ce que l’un d’entre eux meurt et le plus surprenant c’est que le vainqueur se portait bien jusquà ce qu’il se retrouve tout seul , son compagnon de combat étant mort .

Ti’Punch
Ti’Punch
1 année il y a

Le film “ARÈS” décrit bien cette expérience sur l’humain à l’échelle française.
Les personnes déprimées doivent s’abstenir de le regarder par contre!

Rémi R.
Rémi R.
1 année il y a

On utilise le même principe pour dresser les éléphants en Inde: lorsqu’il sont encore jeunes, on les attache par une sorte de grosse laisse à un pieu solide. Ils essayent longuement de s’en libérer, puis laissent définitivement tomber. Ainsi, pendant toute leur vie, alors qu’adultes ils sont bien plus forts, ils ne tenteront pas de se libérer même d’une attache légère…

Daniel
1 année il y a

On en apprend tous les jours..
Merci pour cette vidéo ..je ne pense pas y être atteint …mais je vais quand même me surveiller

julie06
julie06
1 année il y a

Quel salops ces tortionnaires d’animaux !

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram