Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

plantes

FFR : Patrick Buisson nouveau président délégué ? Laporte toujours en poste

Bernard Laporte reste toujours président de la Fédération française de rugby malgré sa condamnation.
Bernard Laporte - FFR

Crédits photo : Mourad ALLILI / Sipa

On vous en parlait il y a quelques jours sur Juste Milieu, suite au procès de Bernard Laporte.

Le président de la Fédération française de rugby a été condamné à 2 ans de prison avec sursis et 75 000 € d’amende pour prise illégale d’intérêts, trafic d’influence et corruption passive…

belle ardoise !

Très vite, une question centrale a été soulevée : l’ancien sélectionneur du XV de France peut-il rester en poste malgré sa condamnation ?

La situation a (un peu) évolué ces derniers jours, on fait le point !

Condamné et toujours en poste, mais dépourvu de pouvoir

C’est le terrain d’entente que le président de la FFR a trouvé avec Amélie Oudéa-Castéra, l’actuelle ministre des Sports.

Lors de leur entretien le 22 décembre dernier, les deux parties ont trouvé un accord : Bernard Laporte a renoncé à sa démission mais accepte de léguer toutes ses prérogatives à un délégué, afin de rester président.

Ce dernier ayant fait appel suite à sa condamnation, cela lui permet d’être toujours protégé par la présomption d’innocence.

D’après cet article du Figaro en date du 6 janvier 2023, le nom de Patrick Buisson a été validé par le comité d’éthique et doit être soumis au vote des clubs amateurs organisé entre le 23 et 25 janvier prochain.

Mais ce n’est pas du goût de tout le monde, notamment de Florian Grill, membre du comité directeur de la FFR et ancien adversaire de Laporte aux dernières élections internes. 

Également président d’Ovale Ensemble, une association d’opposition à la gouvernance en place de la FFR, Florian Grill réclame une nouvelle élection.

Il témoigne dans le journal L’Équipe de ce 9 janvier : “Un “vrai” président, ça se choisit pourtant avec un projet, une liste, une équipe. Cela paraît un peu étonnant, pour ne pas dire plus, qu’un président condamné puisse choisir son successeur. Là, ce n’est pas un vrai choix”.

Il appelle donc les clubs amateurs à voter CONTRE l’élection de Patrick Buisson le 23 au 25 janvier prochain…

affaire à suivre !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x