Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

charbon

Entrée en vigueur de la réforme du RSA dès 2023 !

La réforme du RSA devrait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2023 dans 19 départements.
RSA

Crédits photo : Shutterstock

La réforme du Revenu de solidarité active (RSA) faisait partie des plans du gouvernement pour la présidentielle de 2022.

Tandis que le sujet des retraites est désormais sur toutes les lèvres, une mesure pointe le bout de son nez en catimini…

et les allocataires du RSA vont avoir de drôles de surprises.

La réforme est en passe d’être mise en place dès le 1er janvier 2023 et ce, dans pas moins de 19 départements.

Travail obligatoire contre allocations

La mesure proposée par Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle avait fait grand bruit.

Le candidat avait en effet annoncé vouloir faire dépendre l’allocation RSA d’un quota d’heures hebdomadaires de travail.

Bien évidemment, tous les mouvements politiques de gauche et les syndicats se sont insurgés contre cette mesure.

En effet, tandis que les allocataires seront désormais une main d’œuvre à moindre coût, pour ne pas dire gratuite…

… cela ne risque-t-il pas de fragiliser un peu plus le monde du travail et du salariat ? 

La CGT n’y va pas par quatre chemins : pour l’un de ses représentants que relaie France 3

“sous couvert d’une meilleure insertion, le gouvernement veut en réalité pousser les bénéficiaires du RSA privés d’emplois à accepter les emplois les plus précaires, les plus dénués de droits”.

L’argument invoqué de son côté par le gouvernement est une volonté de rapprocher les allocataires du monde du travail.

Pour cela, il se base sur un chiffre : 42% des allocataires restent éloignés du monde du travail après 7 ans de RSA

Le Conseil départemental de l’Aveyron juge ainsi que le RSA doit s’inscrire dans une  “logique de droits et de responsabilités”.

L’Aveyron fait partie des 19 départements qui expérimenteront cette réforme, avant une mise en place à l’échelle nationale. 

Une chose est sûre : entre la réforme des retraites, de l’assurance-chômage et maintenant du RSA, ça va swinguer en 2023 !

4.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
17 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yves
Yves
1 année il y a

Une question à quoi servent réellement les syndicats. Car à première vue à rien du tout

RdFGIcinquante
RdFGIcinquante
1 année il y a

Pousser un peu plus les gens vers le dénuement le plus complet, tel est la devise de ce gouvernement, pendant que eux, le CAC40 et les fortunes de France continent à s’enrichir. J’ai quelqu’un dans mon entourage proche qui est au RSA, dans l’impossibilité de travailler, cette personne va très mal vivre (et ne pourra pas) cette pression. Ils veulent aussi sans doute que les gens se suicident ? moins de RSA à payer et des « inutiles » en moins ? on s’approche lentement (mais surement) d’un système d’épuration ? après nos anciens maltraités dans les EPADs, les gens au RSA, et c’est quoi la suite ? les handicapés ? Klaus Schwab doit être content de ses élèves….

Cath2107
Cath2107
1 année il y a

Tout est fait pour affamer les pauvres !
Après les vieux, les enfants, la cible est désignée. Plutôt que ces « réformes » sans queue ni tête surtout après avoir détruit notre économie, ils feraient mieux d’exiger le paiement des impôts des ultra riches et interdire (entre autres) les licenciements à toutes les boites qui distribuent des dividendes !
Tout est à revoir dans ce pays…

Anna Konda
Anna Konda
1 année il y a
Répondre à  Cath2107

pourquoi interdire le licenciement aux entreprises qui versent des dividendes ? je ne comprend pas le rapport avec le RSA, à moins que ce ne soit de l’idéologie communiste pure.

gibus
gibus
1 année il y a

Travaux d’intérêt collectif, je suis plutôt pour …..

anco
anco
1 année il y a

Merci de suivre les coups en douce de ce gvt ! On s’y perd tant il y en a…

Klinger
Klinger
1 année il y a

Moi je trouve cela très bien, c’est pas normal de toucher de l’argent pour ne rien faire et en général pendant des années. En ce moment il y’a du travail dans toutes les branches alors il n’y a plu d’excuse pour ne pas travailler.

Sim
Sim
11 mois il y a
Répondre à  Klinger

Que faites vous comme travail ? Quel est votre rémunération ? Votre niveau de qualification ?
On ne sait jamais que votre situation intéresse un gars au RSA. Pendant ce temps la vous prendrez sa place à 400 euros ..
si on affame les plus faibles on crée de l’insécurité .. vous avez des enfants ? Une femme ?
Réfléchissez car ça peut dégénérer

Claudine MICHEL
1 année il y a

Dans les années 60 un chômeur touchait une allocation. Il se voyait proposer deux emplois qu’il pouvait refuser, mais s’il refusait le 3e il perdait ses allocations. Ma cousine qui faisait du secrétariat d’est ainsi retrouvée vendeuse de meubles pour avoir ses annuités pour la retraite. Aujourd’hui, certains vivent uniquement d’assistanat ! Normal ? j’ai 80 ans et on faisait 45 h par semaine….

Sim
Sim
11 mois il y a
Répondre à  Claudine MICHEL

Et dans quelle condition vivez vous ? Vous avez de l’immobilier ? Pays 1 vendu 4.. aujourd’hui les couples ne peuvent pas avoir d’enfant à cause de la vie chère et des loyers ..
Même en bossant 45 h ils n’y arrivent pas .. réveillez vous , on en a marre de payer des pensions à des boomers qui pensent avoir plus de qualités que les autres ..

VAUBAN
VAUBAN
1 année il y a

En même temps…..c’est une vieille idée, pas complétement idiote pour une fois. Elle mérite par contre d’être très encadrée, c’est que le bât blesse.

Sisi
Sisi
1 année il y a

Donc les entreprises vont « engager » des « salariés RSA » pas chers au lieu d’engager des salariés classiques et de leur payer des salaires « raisonnables »… et en parallèle on accusera les chômeurs de ne pas vouloir travailler et on réduira leurs droits à peau de chagrin.

gemail
1 année il y a

bonjour.et si on parlait haut et fort de la monnaie numérique qui va chambouler notre vie et nous fliquer a 100%. dans 3 mois?on va se retrouver comme des chiens attendant qu’on veuille bien nous jeter un os…. avec notre propre argent grâce a la BCE.

MOREL Patrick
MOREL Patrick
1 année il y a

Bonjour,
Si certaines personnes sont en difficultés au RSA, d’autres profitent largement, et honteusement du système !
Malheureusement j’en connais qui a trente ans n’ont travaillé que quelques mois ! Et un ménage à trois, avec sept enfants de pères différents, vivent dans un taudis (personne n’a le courage de s’entretenir, ni entretenir la maison ! Si le premier, avec l’argent de poche qui lui est versé, a une installation informatique digne d’un professionnel les autres ont, au milieu du désordre, une énorme télé qui trône et sont équipés de téléphone que beaucoup de travailleurs ne peuvent s’offrir ! Et le « bénéfice » restant va à alcool et la drogue pour ces dernier ! S’ils n’ont pas assez des assistantes sociales, s’appuyant sur le RSA, arrivent à débloquer des secours supplémentaires et gratuits ! Que ces personnes citée aient à se lever, s’entretenir, etc., ne plus jouer à la console la nuit, ou boire et se droguer pour être en forme le matin, pour donner un peu de leurs temps ne serait que bénéfique !
Bien sur, il ne faut surtout pas qu’ils donnent de ce temps à des boite privées qui feront un profit supplémentaire et iront vers une sorte d’esclavage moderne !mais aux différentes municipalités pour faire quelques travaux d’utilités publiques, tel l’entretien des trottoirs, ou autres travaux du genre !
Cet échange d’opinion va sans doute provoquer beaucoup de réactions de pour ou de contre ! Mais ces idées sont données sans jalousie ou haine ! Je pense, à ces propos sur le RSA…. Aujourd’hui retraité à soixante douze ans, j’ai eut dans toute ma carrière moins de dix huit mois de chômage ! Et quand j’étais plus jeune le bureau de chômage avait le droit de nous embaucher (sans autre rémunération) pour quelques corvées au sein du bureau (comme classer des dossiers) De ces quelques corvées occasionnelles j’en avait fit mon quotidien ! L’avantage m’était de continuer de travailler (se sentir utile et rester dans une certaine dignité) et, je m’en suis aperçu plus tard, sans que ce soit mon but, d’être averti des emplois vacants les plus intéressants (même pour une journée à servir de figurant dans un film publicitaire) !
De biens cordiales civilités et mes voeux de bonnes fêtes de fin d’année.
Patrick

Isabelle Delahaut Monett
Isabelle Delahaut Monett
1 année il y a

Je pense qu’il y a aussi une volonté de faire des économies de la part du gouvernement. Je ne sais pas quoi en penser, cela dit, j’ai vu le cas, assez proche de moi, d’un couple avec trois enfants « profitant » tous les deux du RSA,vivant très bien en cumulant aides et soutiens de toutes sortes, et avouant ne pas avoir envie de travailler. Difficile d’y voir clair entre les personnes en grande précarité et les profiteurs…

tarzan
1 année il y a

Travail obligatoire contre allocations , cette idée sort tout droit du MEDEF , macron est le représentant du gouvernement MEDEF et non pas des français .Le MESEF travail avec la CIA , après la guerre ils ont été confronté aux grèves et qu’ont ils fait? il ont fait appel a la CIA pour casser les grèves .

pascal
pascal
1 année il y a

ARBEIT MACHT FREI, la france de foutriquet copie sur l’allemagne pour créer des « travailleurs pauvres » obligés de cumuler 2 travails pour tout juste survivre.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram