Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

charbon

Emmanuel Macron a-t-il harcelé Agnès Buzyn ?

Covid-19, gripette, municipales 2020 et... harcèlement ? Agnès Buzyn multiplie les révélations dans un journal dévoilé par Le Monde !

Crédits photo : Shutterstock

C’est la bombe de ce 25 octobre 2022 !

Dans un article de ce jour, Le Monde révèle s’être procuré « un journal rédigé par l’ex-ministre de la Santé« .

Ce journal « de plus de 600 pages » est, à l’heure actuelle, une pièce du dossier à la Cour de justice de la République qui poursuit encore et toujours Agnès Buzyn au sujet de sa gestion de la pandémie de Covid-19 en France.

Comment l’auteure de l’article, Solenn de Royer, s’est-elle procurée une pièce actuellement au centre d’une enquête en cours ?

On passera sur les méthodes plus que douteuses du journal Le Monde !

Et outre plusieurs révélations sur les alertes lancées par Agnès Buzyn, sans jamais n’avoir été prises au sérieux par Emmanuel Macron et Edouard Philippe…

… c’est une autre déclaration faite dans le journal qui interpelle !

Harcèlement en hauts lieux ?

En effet !

Pour tout comprendre, il faut revenir aux municipales 2020 et à l’affaire Benjamin Griveaux.

À la suite de la diffusion d’une vidéo intime, le candidat LREM pour la mairie de Paris est dans l’obligation de se retirer de la campagne.

Ni une, ni deux, LREM se tourne vers Agnès Buzyn, encore ministre de la Santé, pour le remplacer dans la course à la mairie de la Capitale.

Comme le révèle Libération, Buzyn est initialement opposée à cette proposition.

Forcément, le naufrage est plus qu’évident et le Covid-19 menace à l’horizon malgré le silence assourdissant du pouvoir en place qui n’évoque encore qu’une « gripette » comme le révèle Agnès Buzyn dans son journal.

Qu’importe !

C’est tout l’état-major de la Macronie qui va lui tomber dessus…

… jusqu’à deux appels d’Emmanuel Macron au beau milieu de la nuit !

Une situation de pression assez claire et nette, qu’Agnès Buzyn n’hésitera pas à décrire comme du « harcèlement« .

Légitimement, on peut comprendre le ressenti de celle qui officie désormais du côté de l’OMS…

Alors, une seule question demeure : Emmanuel Macron et le pouvoir en place ont-ils forcé Agnès Buzyn contre son gré, le tout avec des méthodes plus que douteuses ?

Peut-on parler de pratiques de harcèlement au plus au sommet de l’État ?

Curieuse manière de lutter contre les violences faites aux femmes, pourtant grande cause de ce quinquennat (et du précédent)…

4.5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Patounette
Patounette
1 année il y a

oui ben on va pas la plaindre !! elle a eu la légion d’honneur (ce qu’elle n’a jamais eu !) comme récompense et des places bien tranquilles ensuite alors ça va et avec son bonhomme qui a été à l’origine du labo P4 à WU HAN elle est aussi coupable que les autres ! « qui ne dit mot consent » dit le dicton ! alors elle doit payer comme les autres puisqu’elle est coupable comme eux !

dan57
1 année il y a

Pôv’ Agnès Buzyn. Il faut la croire sur parole, la menteuse. L’interdiction des molécules « dangereuses » de soixante dix ans d’âge sans prescription et toutes les autres médications connexes tombées dans le domaine public jusqu’aux huiles essentielles et tisanes, c’est le pape. Les injections de dix vaccins aux nourrissons, c’est Yahvé en hébreu YHWH. Elle est inspirée la chialeuse. Elle n’a participé à rien, elle était harcelée. Le bateau coule. Les rats quittent le navire et balancent. Rien que du beau monde.

Yaen
Yaen
1 année il y a

Je pense qu’elle tente de se couvrir et que les fuites sont organisées. et comme dit Patounette, on va pas la plaindre.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram