Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

VBN

Docteur Zemmour, Mister Macron ?

zemmour-macron

Extrait de l’article Docteur Zemmour, Mister Macron ? paru dans le Juste Mensuel n°1 (novembre 2021)

« Le journaliste qui se prenait pour une étoile filante » : si Christine Angot devait écrire la biographie d’Éric Zemmour, ça pourrait en être le (mauvais) titre.

De 5 % le 19 juillet 2021 à 18 % le 6 octobre dernier, Éric Zemmour s’est imposé dans les sondages à la vitesse de l’éclair. Et il n’était même pas candidat ! Peu importe : tous les jours ou presque, ce que la France compte de médias se prenait à commenter encore et encore les percées du polémiste / journaliste / multirécidiviste / chroniqueur / candidat.

Côté politique, c’était panique à bord : le Rassemblement National s’est rendu compte qu’il était débordé par sa droite, Les Républicains se sont rendu compte qu’ils n’avaient toujours pas de candidat désigné (et accessoirement pas de programme), Anne Hidalgo menant le Parti Socialiste s’est rendu compte qu’elle était… Anne Hidalgo. Enfin bref, ça a pété de partout !

Partout, non ! Un irrésistible parti présidentiel arrive à résister à l’envahisseur « zemmourien » et même à en tirer profit d’une certaine manière. En effet, pour La République en Marche, cette étoile filante formée par Éric Zemmour contribue à affaiblir (au moins dans les sondages pour l’instant) les principaux opposants.

Alors posons une question en guise de préambule : la progression fulgurante d’Éric Zemmour fut-elle le signe d’une volonté populaire de renouveau ou la résurgence d’un scénario bien connu qui nous ramène cinq ans en arrière au contact d’un certain banquier d’affaires natif d’Amiens ?

Une certitude : nos médias ont trouvé leur meilleur ennemi

On va tout de suite poser une évidence : Éric Zemmour est omniprésent dans les médias car il fait de l’audience. Autant le dire immédiatement histoire de s’éviter des réflexions inutiles.

C’est cruel, c’est bête et méchant mais… c’est comme ça. Les chaînes de télévision sont, avant tout, des entreprises et chaque entreprise sait que l’on ne peut se priver d’Éric Zemmour. Un produit dont on connaît par avance l’excellente rentabilité, une rentabilité qui a fait ses preuves à l’antenne et dans les librairies depuis de longues années.

Mais entre surfer sur une tendance profitable et la mettre en scène jusqu’à plus soif, il y a une frontière qui interroge. Prenons un exemple parmi ceux qui illustrent la curieuse couverture médiatique dont a bénéficié Éric Zemmour.

Article réservé

Vous voulez lire la suite ?

juste mensuel n1

Cet article est issu du numéro de novembre de Juste Mensuel.

Pour le lire en entier, vous pouvez vous procurer ce numéro et soutenir Juste Milieu directement sur notre boutique en cliquant sur le bouton ci-dessous.

5 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x