Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

bannière destitution président france

Des néonazis formés par la France ?

La France aurait formé plusieurs néonazis ukrainiens. Une situation à laquelle le ministère des Armées a refusé de répondre.
Armée française

Crédits photo : Shutterstock

C’est un secret de polichinelle qui est en train de devenir une vérité plus qu’embarrassante !

La France a beau ne pas être mêlée directement au conflit entre l’Ukraine et la Russie, son engagement en coulisses ne cesse de grandir. 

L’armée française est notamment derrière la formation de milliers de soldats ukrainiens.

Et ce n’est pas une nouveauté ! 

Dès le 13 novembre 2023, un article du Monde parlait de l’engagement de la France dans la formation de soldats ukrainiens. 

Confirmation quelques mois plus tard dans un article de Mediapart du 22 mai 2024

Mais ce nouvel article apporte des informations décisives…

révélant notamment que des néonazis ukrainiens ont été entraînés par la France !

Silence radio… pour l’instant ?

Cachez ce tatouage que je ne saurais voir”. 

C’est un peu le résumé de l’ambiance générale du côté du ministère des Armées après cette révélation explosive.

Alors que la question du néo-nazisme en Ukraine est plutôt taboue depuis l’invasion russe, voilà qu’elle risque d’enflammer pour de bon les débats en France.

Au centre des débats, la formation des militaires ukrainiens.

En effet, ces derniers mois, leur nombre a largement augmenté. 

Au total, ils sont prêts de 12 000 à être venus en France, 8 000 pour la seule année 2023

Parmi eux, Mediapart évoque la présence de plusieurs hommes dont les liens avec le néo-nazisme ne sont pas franchement dissimulés. 

C’est le cas de celui que le média appelle Denys. 

Sur le visage, il porterait plusieurs tatouages : “Un couteau croisé avec une fleur sur l’extrémité de la joue, la formule « My princess » (« Ma princesse ») sur l’arcade sourcilière avec les deux dernières lettres (« ss ») accentuées, une faux sur l’autre arcade…

… mais surtout la rune de Sieg sur la tempe, celle-là même qui, doublée, forme l’emblème de la Schutzstaffel, la SS du régime national-socialiste”.

Interrogé sur la présence de ce type d’individus, le ministère des Armées n’a pour l’instant pas donné suite. 

Un problème généralisé ?

On pourrait croire que cet individu est un cas exceptionnel…

mais c’est loin d’être le cas

Mediapart fait le constat accablant que plusieurs autres soldats venus d’Ukraine ont montré leurs liens avec les mouvements néonazis. 

Saluts hitlériens, croix celtiques, emblèmes de divisions SS, pose devant une fresque d’Adolf Hitler

Les exemples se sont multipliés au fil des mois… 

Des exemples qu’une partie des médias semble oublier de mentionner, comme c’est le cas d’un article du Point du 21 mai 2024 qui préfère évoquer la formation aux canons Caesar.

Et le pire, c’est que la France n’est pas le seul pays concerné par la polémique ! 

En 2020, le Canada avait entraîné des soldats du bataillon Azov sur le territoire ukrainien.

Ce silence radio peut-il vraiment continuer ?

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
LAMBEAUX Daniel
LAMBEAUX Daniel
25 jours il y a

Cachez ce tatouage que je ne saurais voir”.
Ils sont près de 12000 à être venus en France, dont 8000 pour la seule année 2023.

La question de l’ ukronazisme est taboue depuis le putch de Maïdan, car cela risque de focaliser les débats sur la Vérité.

Mais c’est pourtant le Devoir des médias.

Inoxydable
Inoxydable
16 jours il y a
Répondre à  LAMBEAUX Daniel

C’est bien d’être du côté Ukrainien, c’est bien d’être du côté Waxx Covid, c’est bien d’être du côté Nethamiaoumiaou, surtout pas de Juste Milieu…

Trustable News
Trustable News
15 jours il y a
Répondre à  LAMBEAUX Daniel

Vous avez 1000x raison mais dans ce « monde d’après, les mots devoir et médias sont apparemment antinomiques. Le seul fait d’accepter ces personnages adeptes de « la solution finale » sur notre sol est en soi suffisamment grave pour que cela soit jugé. Rappelons à ceux qui l’ont oublié ou désirent que cela soit « révisé historiquement les exactions de l’Ukraine envers les juifs lors de la Seconde Guerre mondiale.

Jeff
Jeff
15 jours il y a

Quel rapport avec la croix celtique ?

Bepro50
Bepro50
15 jours il y a

C’est vraiment un détail pour eux.
Le but est de mettre à genoux ceux qui ne pensent pas, qui ne vivent pas à l’occidentale.
Alors si en plus un pays regorge de ressources convoités, pas d’hésitations, tout est bon à former et envoyer au charbon.
D’une pierre deux coups.

Tartempion
Tartempion
14 jours il y a

Là, c’est un comble!! On pourrit les Russes qui ont eu plus de 20 millions de morts pour nous aider contre les nazis mais aujourd’hui, nos gouvernements aident des ukrainiens pro-nazis en toute connaissance de cause!! La nostalgie du 3ème Reïch n’est m^m pas cachée et m^m exhibée avec fierté par zelenski et sa bande!! Rebaptiser une rue principale de la capitale avec le nom d’un proche de hitler en est la preuve indiscutable mais invisible pour les gouvernements occidentaux à la mémoire courte!! Ces gouvernements ont érigé le mensonge, la corruption et la trahison en devise, qu’en est-il des populations et comment réagiraient-elles si elles savaient vraiment ce qui se passe!?

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram