Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

autonomie alimentaire

Booba : un concert mythique pour une prestation banale ?

Juste Culture était à Paris pour le concert d'une vie au Stade de France de Booba. Retour sur l'évènement du week-end !
Booba stade de france

Crédits photo : Edouard Caupeil

Juste Culture s’est déplacé à Paris pour le concert exceptionnel de Booba au Stade de France.

Prenons le temps de faire le tour de cet évènement. 

Le DUC a conquis !

Artiste traversant les époques, B2o a réussi à remplir le Stade de France (80 000 personnes) et nous gratifier d’un concert de plus de 2h30 à guichets fermés.

Exceptionnel pour un artiste urbain, seul Gims l’a fait avant lui.

Le DUC est arrivé en toute sobriété sur un classique, si ce n’est le plus grand de l’artiste : Numéro 10.

D’entrée, la foule est en trans, tout le monde chante et se bouscule dans la fosse, une ferveur incroyable se dégage dans tout le stade

Le show peut commencer !

L’artiste a respecté ses fans en ne loupant quasiment aucun morceau phare de sa discographie. 

Mais le hic est dans la prestation…

Peu d’efforts pour un concert mythique

Il est vrai que certaines choses sont à pointer du doigt notamment le fait qu’il soit devenu backeur de lui-même.

Qu’est-ce qu’un backeur ? C’est une personne qui accentue les fins de phrases de l’artiste pour faire ressortir la punchline, la rime.

Sur certains sons, on approche les 40 % à la louche, Booba ne chantant que les fins de phrases, ne semblant pas forcément connaître toutes ses paroles…

il aurait pu faire un effort pour l’occasion !

Et ce n’est pas tout…

Pour le plus grand bonheur de ses fans du premier rang, B2o a récupéré des dizaines de smartphones sur scène, jetés par les spectateurs, pour faire des vidéos puis leur rendre…

… enfin plutôt les jeter à l’aveuglette dans la foule ! 

Mais pendant ce temps, le DUC ne chante pas vraiment, heureusement que la bande-son originale est en fond pour boucher les trous !

Pirate solitaire

Ce qui marque également, c’est le choix des invités.

En effet, la première partie était assurée par deux artistes du label de Booba : SDM et Green Montana.

Rien de plus normal que de mettre en avant des jeunes talents de son écurie !

Cependant, pendant le reste du show nous avons encore eu à faire à beaucoup de membres du Label 92i.

Elia est venue interpréter Grain de sable, Bramsito a chanté Sale mood, JSX est intervenu pour Mona Lisa.

Booba étant en guerre contre à peu près tout le reste du monde : influenceurs, politiques, artistes…

on a l’impression que même son entourage l’a abandonné !

Seule Kayna Samet, une amie de longue date, était présente pour ce Stade de France.

Aux abonnés absents : Maes avec qui il entretient encore des relations “amicales”, et Ali, son duo des débuts avec qui il a commencé le rap en 1994 en formant le groupe Lunatic. 

Certes la relation entre les rappeurs n’est pas au beau fixe, mais pour une prestation mythique, il faut des invités mythiques. 

Pour aller plus loin, vous trouverez ci-dessous une vidéo résumé de l’article, disponible à partir du 6 septembre dès 19 heures. 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x