Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Livre Amy Winehouse juste milieu

Bientôt un congé menstruel en France ?

Plusieurs députés français travaillent à la mise en place d’un congé menstruel, suivant le modèle de l’Espagne qui l’a validé quelques mois plus tôt.
Règles douloureuses

Crédits photo : Shutterstock

Le 16 février 2023, l’Espagne a fait un pas en avant pour aider les femmes souffrant de troubles et douleurs dans leur cycle menstruel. 

Le pays a, en effet, validé la mise en place d’un congé menstruel. 

Cette étape en a inspiré plus d’un…

… et notamment la France qui souhaiterait emboîter le pas à l’Espagne.

Un congé sans perte de salaire

Depuis que l’Espagne a validé le congé menstruel, les députés français tentent de trouver l’application la plus cohérente dans l’Hexagone. 

Un article de Sciences & Avenir du 10 avril 2023 explique que le député écologiste Sébastien Peytavie travaille activement sur une démocratisation du processus. 

En effet, à l’échelle individuelle, plusieurs entreprises ont déjà mis en place le congé menstruel. 

C’est le cas de Louis Design, entreprise de fabrication de meubles, ou encore la municipalité de Saint-Ouen. 

Sébastien Peytavie explique donc : “On ne doit pas en rester à des initiatives individuelles, il faut que ce dispositif puisse se généraliser pour toutes les femmes qui en ont besoin”.

Accompagné par Sandrine Rousseau et Marie-Charlotte Garin, le député s’est donc rapproché d’associations féministes. 

Le but ? 

Rédiger une proposition de loi pour créer un congé menstruel indemnisé, sans jour de carence, tout en respectant le secret médical”, toujours selon Sciences & Avenir

La loi doit être déposée par les principaux intéressés le 26 mai 2023. 

Les députés écologistes ne sont pas les seuls à soutenir le projet. 

Plusieurs députés PS ont également décidé de mener une enquête de leur côté pour trouver la loi la plus juste possible. 

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
BenJ
BenJ
1 année il y a

Est-ce que ça ne va pas inciter certaines sociétés à employer moins de femme s’ils doivent payer autant pour moins de travail ?

Jeanne Merle
Jeanne Merle
1 année il y a

Je suis femme et je me méfie beaucoup de cette loi, qui, sous couvert de bienveillance envers les femmes qui ont des douleurs pendant leurs règles, va créer de grande distorsions entre les femmes (déjà) , et entre les hommes et les femmes d’une même entreprise.
Si des femmes « bénéficient » de 12 jours de congés supplémentaires, pourquoi des hommes, sous un autre prétexte, n’auraient-ils pas droit eux aussi à ces congés ?
S’il y a obligation de payer des congés supplémentaires aux femmes, est-ce que ça ne va pas dissuader des employeurs d’embaucher des femmes, puisqu’ils veulent pouvoir compter sur leurs employés ?
Il a déjà été tellement difficile de faire accepter que les femmes aient des enfants, et des congés parentaux, je crains que cette loi ne plombe l’embauche des femmes et ne créent un climat délétère dans les entreprises.
Nous les femmes avons clamé pendant des décennies vouloir les mêmes droits que les hommes , et donc les mêmes devoirs, sous couvert de capacités égales, tout ça pour finalement réclamer un traitement différent au travail, justement parce que nous sommes femmes, et que nous serions différentes des hommes …
S’il faut des jours de congé supplémentaires à certaines femmes, quid de leurs capacités égales à celles des hommes ?

Sye
Sye
1 année il y a

Bonjour et bravo pour votre travail,

je me pose plusieurs questions suite à cet article :
* Cette loi est elle en accord avec le principe d égalité homme/ femme…

* Ou alors les femmes sont plus égal que les hommes comme aurait put le dire Coluche

* Je pense donc, puisque cela est possible aujourd’hui, que je suis une femme dans un corps d homme et je vais donc demander à avoir moi aussi droit a ce congé menstruel, de plus étant très mal réglé a cause de multiples perturbateur hormonaux je vais avoir mes règles une semaine sur deux….

Je ne sais pas si on atteindra un jour les limites de nos excès mais il me semble que l on s en approche dangereusement…

isaflo
isaflo
1 année il y a

Pourquoi pas, tant qu’on donne un droit au lieu d’en retirer comme c’est le cas depuis des années ! Question : les femmes qui souffrent de symptômes de ménopause auront-elles droit à quelque chose ? Car c’est une souffrance aussi !

MARIE JACQUES PONCET
MARIE JACQUES PONCET
1 année il y a

Qui sera juge que le congé est bien nécessaire ? Au vu des contestations des certificats médicaux par certains employeurs ou certains établissements scolaires, je pense qu’il va être difficile de le faire appliquer…

Jeanne
1 année il y a

Aujourd’hui retraitée il y a bonne quarantaine d’années en arrière, alors Secrétaire fraîchement diplômée j’abordais avec confiance mes premiers entretiens d’embauche.

À l’époque jeune mariée sans enfant, à la question « Vous avez des enfants ? » tandis que je répondais naïvement « Non » suivait la seconde « Vous avez l’intention d’en avoir et à quelle échéance vous y avez pensé ? »

Arriva ce qui devait arriver, j’ai fini par dire à un de ces QI d’huître que si c’est une femme ménopausée qu’il cherchait bein il avait qu’à avoir les couilles de le préciser dans son annonce… !!!

Donc qui sait, vu qu’il va falloir travailler plus longtemps, p’têt bien que ce « Congé menstruel » deviendra bientôt le casse du siècle pour toutes celles qui ont gagné leurs galons de… « Femmes mûres » !

pascal
pascal
1 année il y a

Les employeurs ne vont-ils embaucher que des ménopausées ???? Ca coute moins de filer un jour de congés que d’organiser un chèche au sein de l’entreprise. c’est pas comme ça qu’on va inciter les femmes à avoir des enfants. ce qui résoudrait le financement des retraites.

Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram