Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

bannière destitution président france

Benalla, En Marche et les oligarques russes

Alexandre Benalla avait participé à la signature d’un contrat entre son ami Vincent Crase et l’oligarque russe Iskander Makhmudov.
Alexandre Benalla

Crédits photo : Shutterstock

C’est la grande mode !

Certains médias ne manquent jamais une occasion de rappeler la proximité du Rassemblement national avec la Russie. 

Le 3 janvier 2024, Le Parisien en a donné un nouvel exemple en commentant la volonté de la Macronie de remettre ces attaques au goût du jour.

Pourtant, s’il y a bien un parti qui devrait se faire discret sur le sujet…

c’est le parti présidentiel

Il y a quelques années, une affaire avait éclaté, mettant en scène Alexandre Benalla et des oligarques russes. 

Des accusations de corruption autour de Vincent Crase

Il est facile de voir la paille dans l’œil du voisin et ne pas voir la poutre dans le sien.

Avec la Macronie, cette expression prend tout son sens ! 

Petit rappel des faits. 

En 2018, dans la foulée des accusations de violences en manifestation qui ont tant fait parler (à juste titre), Alexandre Benalla est également mis en cause dans une affaire de corruption.

Il serait intervenu dans la signature d’un contrat entre Vincent Crase, un ami également responsable de la sécurité à LREM…

… et Iskander Makhmudov, un oligarque russe controversé, proche de Vladimir Poutine et soupçonné d’entretenir des liens avec la mafia.

Ce contrat visait la protection personnelle de l’oligarque. 

Le 31 janvier 2019, Mediapart avait alors multiplié les révélations, expliquant que Benalla était à l’origine de montages financiers…

et qu’il aurait été payé pour mettre en place une telle organisation

Le tout, enregistrements et SMS compromettants à l’appui ! 

Mais ce n’est pas tout… 

Si certaines réunions se sont tenues dans un café proche de l’Élysée, d’après un article de Mediapart du 11 février 2019

d’autres auraient eu lieu dans les locaux de La République En Marche

Il aura fallu attendre 2022 pour que l’association anticorruption Anticor dépose une plainte permettant de relancer l’affaire.

Et quand on sait que, depuis le 27 décembre 2023, Anticor a perdu son agrément lui permettant d’intervenir en justice, on peut imaginer pourquoi avec cette histoire !

5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anne NOËL
Anne NOËL
5 mois il y a

Ben bonne année quand même 🤣

inoxydable
inoxydable
5 mois il y a

Ces marrant : Tous les oligarques Russes sont proches de la Mafia et de poutine … ce qui n’empêche pas ce dernier de les emprisonner et mettre fin à leurs activités.
En France ils sont plutôt proches de feu Epstein.

inoxydable
inoxydable
5 mois il y a
Copyright © Tous droits réservés.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram