Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

Angleterre – France : le côté obscur de la farce

Le XV de France s’est incliné en prolongations 22-19 devant des Anglais très… anglais. Mais c’était bien plus que ça !

Crédits : PA Images / Icon Sport

L’avant-match était aussi prometteur qu’une conférence de presse de Jean Castex.

Une “farce” et une “équipe désespérément appauvrie” pour The Guardian… 

Un sélectionneur du XV de la rose qui promettait déjà de la “violence physique” aux jeunes Bleus en janvier dernier avant l’ouverture du tournoi des Six Nations…

Quel que soit le contexte, les Anglais au rugby restent des… Anglais.

Mais cette fois, le menu a changé en plein repas. 

Plutôt qu’une farce aux jeunes pousses bleues, c’est un bon petit pudding d’humilité guerrière qui a été servi chaud aux coéquipiers d’Owen Farrell.

Twickenham, une coupe en bois, 30 joueurs, un arbitre

C’était le dimanche 6 décembre 2020.

C’était la première finale de la Coupe d’automne des nations, une coupe avec un intérêt marqué : rapporter des droits télé, notamment à Amazon Prime, le diffuseur au Royaume-Uni.

C’était la France qui allait combattre l’Angleterre dans son antre de Twickenham.

Et faut bien dire que l’occasion était belle pour se foutre de la gueule des Français :

– des bisbilles entre la Fédération et les clubs de Top 14 qui ont empêché les cadres du XV de France de prendre part à plus de 3 matchs dans cette nouvelle compétition internationale ;

– un groupe renouvelé pour l’occasion avec des titulaires qui n’avaient jamais joué ensemble pour la plupart (seuls Pesenti et Geraci avaient déjà été associés sur la même ligne… 1 seule fois) ;

– un XV de la rose au complet, le même qui avait déboîté les All Blacks 19-7 lors de la dernière Coupe du monde.

Mais, comme souvent, il y a la loi des tabloïds et la loi du terrain.

Il a fallu 30 secondes après le coup d’envoi pour bien comprendre cela.

Une première marée bleue sur le porteur anglais hélitreuillé en touche donnait le ton de ce qui allait suivre.

Les bébés Bleus n’étaient pas là pour parler de la descendance de Kate Middleton.

On ne refait pas le match

Je ne vais pas tout vous raconter.

Déjà parce que vous n’aviez qu’à regarder le match.

Et aussi parce que j’ai pas le temps.

Mais quand même… Morceaux choisis.

– Un Matthieu Jalibert décidé à utiliser ses mains avec talent, ou l’inverse.

– Un Yoram Moefana monstrueux, concassant les Anglais à chaque plaquage (11/13).

– Un Brice Dulin virevoltant dans les airs, attrapant les ballons comme Marlène Schiappa attrape les occasions de dire une connerie.

– Un Owen Farrell qui avait oublié ses crampons dans le sac où il range son fair-play (5/9 face aux poteaux).

– Un Cameron Woki impérial en touche, chipant les ballons façon Balkany.

– Un scénario de fou, une tension montée crescendo, un match qui fera date.

Et puis il faut aussi parler de l’arbitre irlandais de la rencontre, Andrew Brace.

Que serait un bon match sans une invitation faite à l’arbitre de se rendre aux commodités ?

Mais là, quand même…

Cette équipe d’Angleterre manquait cruellement d’idées, alors elle a obligé Andrew Brace à les trouver pour elle.

Et ce sont des journalistes du Times qui le disent. Pas plus à dire.

C’était un bon dimanche après-midi

Alors oui, ça n’est que du rugby, que des musclés qui courent en short trop court après un ballon qui ne tourne pas rond.

Mais c’est quand même un peu plus !

Malgré le contexte, malgré cette coupe en bois à l’utilité restreinte, cet Angleterre-France était un grand match.

Ça a commencé par un soupir : “L’essentiel est de ne pas prendre une volée.

Ça a fini par un cri sourd : “Grrrrrrrrrr… Farrell… arbitre”. Ou quelque chose comme ça.

C’était un match fait du même bois que ceux qui laissent des souvenirs, des émotions.

Ces matchs qu’on évoquait autour d’une bière dans un bar miteux (si, si, rappelez-vous).

Et ça, ce n’est pas rien !

5 4 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Seb
Seb
11 mois il y a

On retrouve beaucoup de plaisir à regarder l’équipe de France de rugby, et ça ce n’est pas rien!!! Que cela fait du bien!

Diogene
Diogene
11 mois il y a

Les anglais ont failli connaître un Waterloo rugbystique.;qui aurait fait date ..mais ils en ont quand même pris un coup au moral…..se moquer des gens surtout dans ce sport se règle sur le terrain par du jeu et sur ce plan là ils ont eu fort à faire….Impossible n’est pas français dit-on.;cela s’est vérifié car la décision s’est faite sur une « erreur? » d’arbitrage en faveur des Anglais..durant la prolongation…Bravo à nos joueurs qui ont montré de fort belles dispositions pour les prochaines rencontres. Les Anglzas n’auront qu’à bien se tenir..non mais!

Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram