Juste Milieu

L’actualité… les mensonges en moins

minceur

15/08/2022 : le point hebdomadaire des marchés avec Thomas Veillet

Faites le tour des informations financières de la semaine grâce à Thomas Veillet et Les Investisseurs !

Crédits photo : Shutterstock

Spécialiste reconnu du monde de la finance, vulgarisateur hors pair, Thomas Veillet décrypte pour vous l’actualité financière chaque semaine sur Juste Milieu.
Envie de publier vos articles sur Juste Milieu ? Écrivez-moi à remy@juste-milieu.fr !

Les Américains sont formidables 

Après l’effet magique des chiffres de l’emploi la semaine d’avant, voici que la magie des prix à la consommation a également démontré que les États-Unis font absolument tout juste et que rien ne peut leur arriver. En effet, le CPI (indice des prix à la consommation) est donc sorti à 8.5 % – soit 0.2 % en dessous des attentes des experts qui nous ont habitué à se rater à chaque fois et 0.6 % en dessous du chiffre du mois précédent.

Les marchés ont salué cette « bonne nouvelle » et la joie est revenue dans l’esprit des investisseurs qui commencent déjà à croire que la FED va même pouvoir commencer à penser à changer sa stratégie. À l’heure où je vous parle, 60 % des experts pensent que la FED va réduire la vitesse de sa hausse des taux dès le FOMC Meeting du mois de septembre. 60 % du marché est donc déjà en train d’escompter le fait que dès septembre la FED ne montera les taux « plus que de 50 points de base » et qu’ensuite, dès l’an prochain on pourra enfin envisager une baisse des taux afin de ne pas trop ralentir l’économie. Bien que le fait de ralentir l’économie semble utopique lorsque l’on voit les chiffres de l’emploi d’il y a 10 jours. 

Oubliée, la guerre en Ukraine. Oubliée, l’inflation qui pourrait mettre à genoux le consommateur. Oubliées, les tensions avec la Chine. Oublié, le ralentissement chinois. Oublié, le pétrole qui devait aller à 180 $. Oubliés aussi, les risques de récession. Oublié bien sûr, le ralentissement annoncé par bien des sociétés du S&P500. Presque oubliée, la hausse des taux qui rendait l’argent plus cher et qui freinait la croissance. Et évidemment, oublié également, le fait que l’économie américaine a eu deux trimestres de PIB négatif. Incroyable comme une inflation qui passe de 9.1 % à 8.5 % – soit 0.6 % de moins – peut transformer l’esprit de l’investisseur.

Cette semaine, les marchés ont obtenu exactement ce qu’ils voulaient obtenir : un signe comme quoi l’inflation était en train de ralentir et que les actions de la FED fonctionnaient comme prévu. Lors de cette semaine mythique du mois d’août, le Nasdaq est sorti du Bear Market et « techniquement » nous entrons dans un nouveau Bull Market. Et bien sûr, le Dow Jones est sorti de sa zone de correction. On attend encore un petit effort de la part du S&P500 et le Bear Market ne sera plus qu’un mauvais souvenir. Même si l’ensemble de la place financière émet encore pas mal de doutes sur le fait que la crise soit vraiment terminée. La liste non-exhaustive des problèmes que j’ai cités au début de ce paragraphe laisse clairement peser le doute dans l’esprit de beaucoup d’entre nous.

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter gratuite Les Investisseurs

Recevez l’hebdo de Thomas Veillet directement dans votre boîte mail !

Mais pas seulement ! Vous récoltez aussi plusieurs fois par semaine, les meilleures informations sur l’investissement, la bourse et la finance personnelle. 

Si vous vous demandez sur quoi investir votre argent, quelles actions acheter ou encore comment savoir quand acheter en bourse, alors vous êtes au bon endroit.

En bonus, vous recevrez gratuitement 10 règles incontournables en bourse + 9 autres dossiers bonus dans votre boîte mail

Un Bear Market invisible ?

Les chiffres étaient meilleurs, l’inflation semble avoir fait son top et c’est bien. C’est bien, mais c’est quand même encore 8.5 % d’inflation. Nous sommes encore loin des 2 % que la FED aimerait voir s’afficher sur le compteur de vitesse de l’inflation et sur la liste de shopping des consommateurs américains. Pendant que tout le monde se tape dans le dos à cause des « bons chiffres du CPI », le prix du beurre est en hausse de 26 % et le prix des œufs grimpe de 38 % sur une année. Alors vous me direz qu’ils n’ont qu’à arrêter de manger du beurre et des œufs et que ça sera meilleur pour leur cholestérol, mais disons tout de même que tout n’est pas tout rose dans les publications d’hier…

Vous le savez je suis plutôt BULL que BEAR, cependant j’ai le sentiment très désagréable que l’on a tendance à vouloir fêter un peu trop vite « la fin de la crise ». Oui, bien sûr la hausse du coût de la vie s’est calmée en juillet, mais pas pour les prix des produits alimentaires. Et même si les choses vont un peu mieux du côté de la pompe (pour le moment), il ne faut pas non plus oublier nous, êtres humains, nous ne nous nourrissons pas de pétrole. 

Les denrées alimentaires ont toutefois augmenté de 1,1 % sur le mois et de 10,9 % cette année. Il s’agit du septième mois consécutif où le prix a augmenté de 0,9 % et plus. Les repas au restaurant ont augmenté de 0,7 % en juillet sur le mois et de 7,6 % par rapport à l’année dernière. 

La persistance de données d’inflation encore solide observée aujourd’hui, combinée aux solides données du marché du travail de la semaine dernière, et peut-être surtout aux gains salariaux encore solides, place les décideurs de la Fed fermement sur la voie de la poursuite d’un resserrement agressif de la politique monétaire.

En résumé, les consommateurs bénéficient d’un répit à la pompe à essence, mais pas encore à l’épicerie. Et c’est peut-être là qu’il faut se méfier. 

Où en sommes-nous ?

En résumé, au début de cette nouvelle semaine, les intervenants se regroupent en deux camps. 

1) Le premier qui ne veut pas rater le train et qui se dit qu’il est temps d’acheter à peu près tout ce qui génère ou qui offre un peu de croissance sur ces trois prochaines années – cette semaine on a vu des performances stratosphériques sur des boîtes dont plus personne ne voulait – dans ce même groupe, on croit de nouveau à la crypto et à la techno.

2) Le second craint de se prendre le train en pleine figure parce qu’ils auront sauté trop vite sur les voies et sans regarder le train qui était caché par l’autre.

À ce stade, il n’est pas simple de vous dire quel est le bon groupe à suivre. Une chose est certaine, si vous mettez un graphique du Nasdaq et que vous lui superposez le même Nasdaq mais à des dates différentes, vous vous apercevrez que nous avons déjà vécu ce genre de cycle de rebond après une crise. En 2000 et en 2009. Et à chaque fois, le marché s’est planté une dernière fois pour aller chercher un nouveau plus bas, avant de cette fois, rebondir pour de vrai.

Que faut-il regarder cette semaine ?

Ventes au détail aux États-Unis

Les États-Unis publieront mercredi les chiffres des ventes au détail de juillet, qui seront surveillés pour obtenir des indications sur la vigueur des dépenses de consommation après un ralentissement de la croissance au deuxième trimestre.

Les économistes s’attendent à une augmentation de seulement 0,1 % après un gain de 1,0 % le mois précédent, la chute des prix de l’essence expliquant une partie du ralentissement.

Les minutes 

La Fed doit publier mercredi le procès-verbal de sa réunion de juillet, qui sera sous les feux de la rampe après que les données économiques des deux dernières semaines ont renforcé l’espoir des investisseurs de voir la banque centrale réussir un atterrissage en douceur de l’économie.

Un excellent rapport sur l’emploi en juillet a apaisé les craintes concernant la perspective d’une récession, tandis que les données sur l’inflation de la semaine dernière ont révélé le plus important ralentissement mensuel de la hausse des prix à la consommation depuis 1973.

Bénéfices du commerce de détail

Après un début d’année difficile, qui a vu le S&P 500 chuter de 20 % au premier semestre, les bénéfices du deuxième trimestre, supérieurs aux prévisions, ont contribué à soutenir les actions américaines.

Walmart et Home Depot doivent publier leurs résultats du deuxième trimestre mardi, suivis un jour plus tard par Target et Lowe’s. Les investisseurs étant impatients d’entendre ce que les plus grands détaillants américains ont à dire sur la pression croissante sur les prix et les problèmes de chaîne d’approvisionnement.

La Reserve Bank of New Zealand devrait également relever ses taux d’intérêt de 50 points de base lors de sa prochaine réunion mercredi, ce qui porterait les taux d’intérêt à leur niveau le plus élevé depuis sept ans. Toujours dans le Nord, la banque centrale de Norvège relèvera aussi ses taux lors de sa réunion de jeudi, après une hausse de 50 points de base en juin.

On voit donc bien qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Cette citation prend tout son sens en ce moment très précis de l’année. 

Excellente semaine à tous. 

Investir en bourse avec les investisseurs internationaux

Qui sont Les Investisseurs ?

Les Investisseurs est une entreprise spécialisée dans l’investissement boursier, qui édite une publication unique en son genre dédiée à aider les débutants grâce à des informations claires et précises sur l’investissement en bourse.

Imaginez avoir accès aux méthodes et techniques utilisées pas les meilleurs investisseurs du monde, comme Thomas Veillet un des trader les plus réputés sur la place financière Suisse ou encore Philippe Herlin, le premier économiste français à avoir cru au potentiel du bitcoin dès 2013.

Nous travaillons en étroite collaboration avec eux, pour vous fournir des informations de haute qualité. 

Vous découvrirez comment :

  • Tirer le meilleur parti des opportunités actuelles.
  • Repérer les entreprises qui doublent ou triplent de valeur.
  • Surfer sur les tendances de fond.
  • Adopter des stratégies gagnantes, validées par la recherche économique et les plus grands investisseurs du monde.

Et le meilleur ?

Les Investisseurs est une lettre entièrement gratuite qui a pour but de faire de vous un meilleur investisseur et une personne plus riche.

Lucas Marchand

Les Investisseurs

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Copyright © Tous droits réservés. | Newsphere by AF themes.
RSS
Facebook
Facebook
YouTube
YouTube
Instagram
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x